Europa2014 : 16 novembre

Voyage Europa 2014
Dimanche 16 novembre 2014 - J124 - 390 km - 300 photos (33.815-52.969/58.038-74.937)
La belle côte atlantique espagnole. Entrée en France, la boucle est bouclée !

Je quitte le bistrot à 23h20, quand même ! Le temps d'étudier la météo, les cartes, et de prendre mes décisions pour la journée du lendemain. J'ai posé Mygoo deux ou trois cent mètres plus loin. Nuit calme, pourtant en bord de route. Réveillé par le réveil, une fois de plus. Je m'étais couché tard, c'est donc sans doute normal ! Je pars aussitôt. Station-service juste à côté, ouverte, pas chère (1,23 € le gasoil). Patron super sympa, on discute un moment (en espagnol, SVP !). Toilettes. Bref, tout pour plaire. Je démarre donc à 7h30.

Première photo. Le soleil n'est pas encore levé, mais la situation est parfaite, et l'éclairage est excellent. Superbe lumière.

Toujours depuis le village.

Juste après, la route traverse le magnifique Desfilado de la Hermida.

C'est une merveille. Je m'arrête sur un parking pour prendre un bon petit déj' et le grand bol de café qui va bien.

On aperçoit Mygoo, là-bas, minuscule dans ces immensités.

J'aurais pu, il y a de quoi faire des centaines de photos dans ce défilé. Il est très varié, et il faudrait le faire en vélo, ou, mieux, en moto....
Vous le voyez, le ciel est plutôt dégagé. C'était prévu. la pluie arrive en fin de matinée, et sera forte et totale, sur toute la côte espagnole.

J'arrive sur la côte et... les premières gouttes commencent à tomber.

Il y a là des plages de rêve, mais elles ne sont pas visibles en ce moment. raison ? La marée, bien sûr, qui les recouvre entièrement. C'est un gars que je questionne qui m'explique tout ça. Revenez vers 13 heures, me dit-il.... Mais je serai déjà loin.

En fait, la mer s'engouffre dans ce que les espagnols appellent des "rias", ce sont en fait des estuaires très étroits. De hautes falaises les bordent, ce qui explique que le flot recouvre tout. Ce sont des lieux de rêve, qu'il faudrait faire en bateau.

Les falaises sont recouvertes de forêts d'eucalyptus.

Au fond de la "ria", on voit bien le flot qui monte. En arrière-plan, les Picos de Europa.

Sant Vicente de la Barquera, une petite merveille.

Autre vue de la petite ville.

Une de ses plages.

Voilà. Il pleut bien maintenant. Je règle Titi sur "Hendaye, la plage". Il me répond : 303 kilomètres.

Dernière photo avant de tailler la route.

Il a plu des cordes. les accalmies ont été très rares, et toujours courtes.

Quelques photos "volées" en roulant.

En basque....

L'émotion est forte lorsque je rentre dans mon pays. Je réalise que je viens de boucler la boucle.

Ma joie est énorme. Ici, sur la plage d'Hendaye.

Je descends sur la plage. Il pleut, mais je m'en moque royalement. Au loin, c'est l'Espagne, que je viens de quitter.

Tous les volets sont clos....

Entre deux averses, une dernière vue sur les Pyrénées atlantiques.

Titi me conduit dans un camping à Urrugne que je sais être ouvert à l'année. Malheureusement, il faut payer "en sus" pour le Wi Fi. J'ai refusé, et je le regrette, c'était idiot de ma part. Bref, me voici donc dans un bistrot de Saint-Jean-de-Luz. Oups, les prix sont trois fois supérieurs aux prix portugais, et deux fois plus chers qu'en Espagne. C'est la grande brasserie, ceci explique sans doute cela. Je regrette vraiment le camping. Pour une fois, j'ai vraiment fait une erreur, d'autant plus que l'accueil était excellent.

C'est la vie, y'a pas mort d'homme non plus, bien loin de là.

18h35. Je termine. Il me reste un peu de boulot, mais je vais me coucher tôt ce soir. Pas de réveil demain.

Page précédente: Europa2014 : 15 novembre
Page suivante: Europa2014 : 17 novembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:891708 Aujourd'hui :105 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)