Europa2014 : 17 juin

Voyage Europa 2014
Mardi 17 juin 2014 - J078 - 0 km - 42 photos (20.453-16.598)
Et encore... en attente... de la date du visa russe !

J'avais pratiquement terminé hier dans la soirée, et j'étais en train de faire mes sauvegardes. Des ouvriers du chantier -il y a pas mal de travaux dans le camping- venus manger le midi ont discuté un moment avec moi, pendant leur repas. Ils m'ont dit qu'il y avait souvent jusqu'à un mètre de neige ici l'hiver.

J'avais aussi discuté avec Seppo, le monsieur à gauche de la photo, extrêmement sympa, qui a 70 ans aujourd'hui. Retraité de la marine marchande, il parle quelques mots d'anglais. Pour ceux que ça intéresse, il m'autorise à mettre le lien de sa page perso. Et Seppo revient donc, alors que je me préparais à partir, avec son copain Jouni -prononcez io-ou-ni-, à droite. Jouni parle anglais et espagnol. Il est à la retraite lui aussi, bien que beaucoup plus jeune (ancien cheminot, retraite à 55 ans). Jouni déteste le froid, la neige, l'hiver. Et que fait-il ? Eh bien, il va passer son hiver en Espagne, d'où son désir de parler espagnol. Mais là, c'est moi qui cale, car parlant anglais et allemand depuis plus de deux mois, mon petit cerveau a enfoui les mots espagnols à des endroits que je ne retrouve plus !

Bref, nous passons la soirée à discuter, c'est passionant, d'autant plus que je n'ai rien d'autre à faire. C'est surtout avec Jouni que je discute, car il adore les voyages, il adore l'Europe, il aime la moto (il a parcouru avec sa Transalp voici quelques années 13.000 km de pistes en Espagne du sud). Le courant passe de suite, d'autant plus qu'il est d'une gentillesse et serviabilité inimaginables ! Tous les deux m'offrent un café avec un peu d'alcool pour me réchauffer. Il faut vous dire qu'il fait vraiment froid, qu'il pleut à torrents pendant des heures, que ma tente baigne dans un lac, bref, horrible !

Puis vient un groupe d'allemands (deux couples de l'ex-RDA) venus regarder le match contre le Portugal. Une fois de plus, les allemands font une démonstration.... de footboal. Ce qui ne les empêche pas d'être hyper sympas, et de discuter avec nous tout en regardant le match, et sans du tout s'offusquer de nos conversations, accompagnées de questions pour eux. Ils sont partis ce matin pour St Petersburg, et ont un peu le même circuit que moi (en moins long, forcément... il ne leur reste que 2 semaines).

Bref, vous voyez, une soirée merveilleuse, à part la météo !

Ce matin, grand soleil... à 8 heures.

La plage du camping, que vous avez sans doute reconnue.

J'avais fait part à Jouni hier soir que j'irai sans doute aujourd'hui m'acheter une nouvelle tente. J'aurais mieux fait d'en acheter une neuve avant de partir. Elle prend l'eau par en-dessous, et en plus, la fermeture-éclair est devenue une fermeture-lente, voire très lente, quand elle se décide à fermer. J'ai peur qu'elle finisse par refuser totalement. Eh bien l'ami Jouni a cherché sur Internet, et il vient me voir ce matin sous le chapiteau du restaurant du camping en me disant : "dès que tu veux, je t'emmène en voiture à Hamina, puis à Kotka s'il le faut, car j'ai étudié les magasins, je sais où trouver une tente" ! Voilà, ça, c'est Jouni ! Incroyable. J'accepte, alors que j'avais décidé de repousser encore cet achat, et d'attendre d'être arrivé dans des pays moins onéreux.

Nous n'avons pas trouvé de tente à mon goût, et je n'ai pas voulu aller courrir à Kotka. Alors, il a décidé de me faire faire une petite visite du coin. En fait, on a bien roulé une soixantaine de bornes...

Ici, un char allemand de la seconde guerre mondiale.

Le port de plaisance d'Hamina. ici, un bateau à vapeur de 1912, qui servait de phare (regardez sur le pont) : c'était le bateau-phare !

Le port de plaisance.

Les arènes.... Rassurez-vous, non, c'est moi qui les appelle ainsi. La ville était entourée de fortifications de style Vauban. Ici, toutes ces portes sont en fait sous le rempart des fortifications. Ils ont recouvert de cette immense bâche, et ça leur sert de lieu de festivals, etc... Sous vos teux, à peine la moitié de l'ensemble.

Sur cette photo, on voit la place centrale que je vous ai photographiée hier. En fait, si vous regardez bien, vous voyez que l'anneau central est reproduit à trois niveaux inférieurs, et Jouni est fier de me dire que cette ville, Hamina, est une des trois seules villes au monde construites sur ce modèle, une en Italie et une aux USA. A droite, vous voyez justement les fameuses "arènes", et un bout des fortifications. C'est une anciennen ville très militaire, il y a encore des casernes.

Une petite maison de ville.

Monument commémoratif de la seconde guerre mondiale, pendant laquelle la Finlande était alliée à l'Allemagne....

Une école d'officiers.

Puis Jouni quitte Hamina, et se dirige vers la frontière russe, la route que je prendrai demain. C'est son pays, il est né ici, il connait ce coin par coeur. Il voulait me montrer ce lieu, où l'on peut voir les fortifications élevées par les Finlandais avant la seconde guerre mondiale, pour se prémunir d'une attaque russe avec blindés. Ils ont construit un mur défensif de roches, bien plus large que ce qu'il reste ici, et ce, sur plusieurs centaines de kilomètres, tout le long de la frontière avec la Russie. Il y a un musée, et une de ses filles a travaillé ici pendant une dizaine d'années.

Quelques explications plus claires que les miennes....

Puis le retour se fait sur cette jolie petite route pleine de virages, que les motards finlandais affectionnent tout particulièrement, puisqu'ils viennent d'Helsinki exprès pour ça. Pour la première fois, j'ose vous offrir une photo faite depuis une... voiture !

Puis soudain, il quitte la route et escalade un énorme rocher avec sa voiture ! Je n'en reviens pas. Il me dit qu'il s'est beaucoup amusé partout ici lorsqu'il était gamin, et qu'il connait par coeur. C'est le point découvert le plus élevé de la région, et c'est un endroit excellent pour les ondes courtes : il est radio-amateur.

Au loin, la Baltique. Il me dit que ce n'est pas la Baltique, que c'est le golfe d'Hamina qui passe au camping, et qui commence au niveau des photos faites hier, souvenez-vous..J'écrivais alors, et je me cite : "la route traverse une zone de marais". Eh bien, voyez-vous, et comme je m'en doutais, cette fameuse zone est bien une zone de marais, oui, mais d'eau salée. Et ce golfe d'Hamina, il rejoint le golfe de Finlande qui se termine à St petersburg, mais qui est lui-même un bras de la Mer Baltique. Donc, oui, quand même, c'est aussi la Baltique, je confirme !

Le rocher sur lequel il est monté avec sa voiture !

Voilà, les amis.

Merci, Jouni, pour cette promenade improvisée, et ô combien agréable.

Evidemment, la pluie est revenue très vite, les averses sont terribles, la température est glaciale (j'avais froid aux mains sous le chapiteau du camping), Jouni me dit qu'ils annonçaient pour aujourd'hui des chutes de neige au nord, en Laponie, d'où je viens.... Mais, ajoute-t-il, ce n'est absolument pas normal : en cette saison, il devrait faire plus de 20 degrés...

Bein, c'est raté, et pas de bol pour bibi. Je paye la météo norvégienne, moi !

De toute façon, si Jouni me dit ça, tous les finlandais rencontrés depuis une semaine me disent, résignés, lorsque je leur montre ce ciel noir : "finnish weather", en soulevant leurs épaules et en écartant leurs mains... A tel point que les allemands eux-mêmes ont dit hier soir, en choeur et sans se consulter préalablement : "finnish weather", en anglais, avec la même mimique que les finlandais !


Page précédente: Europa2014 : 16 juin
Page suivante: Europa2014 : 18 juin


Depuis le 06/06/2005 Visites:920456 Aujourd'hui :152 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)