Europa2014 : 18 octobre

Voyage Europa 2014
Samedi 18 octobre 2014 - J095 - 139 km - 79 photos (25.932-38.328/50.155-60.296)
Traversée sud-nord de la partie ouest de la Sicile. Palerme, embarquement pour la Sardaigne.

Nuit parfaite dans ce camping qui, tout compte fait, fut parfait (sauf quelques mouches et moustiques...). Confirmation : c'était bien 8 euros, donc le prix aussi était parfait. Donc, après le traditionnel petit déj' sur ma petite table, avec mon grand bol de café, et l'achat de mon billet de ferry Bastia-Livourne, je lance Mygoo sur la route. Il est... 8h30

J'ai tout mon temps, puis j'ai environ 130 bornes à faire d'ici... environ 16 heures. J'ai donc 8 heures pour les parcourir.
Bien des cyclistes le feraient !

Ah, allez, je suis généreux, un autre des temples de la fameuse vallée, photographié très vite fait en passant (pas de stationnement !).

Il fait un temps parfait. Chaud. Très chaud !
Des photos prises le long de la route.

Des montagnes, tout du long, très érodées. Jolies.

L'érosion de celle-ci n'est pas naturelle : les hommes ont décidé de la faire disparaître !

Arrivée à Palerme. Il est... 11 heures !

Le coeur de la ville est là-bas. Je suis à 7 km à peine de mon bateau.
La chaleur est épouvantable, que ce soit dans , ou à l'extérieur de Mygoo. Je fonds à grosses gouttes !

Au même endroit, mais de l'autre côté. Je suis déjà dans la ville, et je n'ai aucune, mais vraiment aucune envie d'aller visiter quoi que ce soit, ni même de partir en montagne sur les petites routes. je ne sais pas pourquoi, mais j'ai fait une croix sur la Sicile, je n'attends qu'une chose : le départ de mon bateau. En redémarrant, je vois un centre commercial. Je vais m'acheter du pain et du jambon, que je mange aussitôt (pas question de garder du jambon dans ma caisse par cette chaleur). Puis, curieusement, alors que la voiture est au soleil, je reçois de l'air avec le toit ouvert. Que fais-je ? Je regarde le début de mon trajet en Sardaigne, puis... je m'allonge pour faire une sieste ! Je voulais regarder ma tablette pour avoir de la lecture sur le ferry : elle ne fonctionne plus. Je ne m'en sers plus depuis plusieurs semaines, et... plus rien. J'essaye de la recharger : non, rien à faire, elle reste muette et morte.

Puis je vais sur le port. J'y retrouve le "bazard" italien, personne ne sait qui ou quoi... Bref, je trouve ma compagnie, et je tombe sur un employé (le seul présent d'ailleurs) d'une lenteur désespérante. Des suédois sont là aussi, le monsieur parle français, incroyable, et même très bien ! Je pars, car l'employé m'énerve de trop. J'ai le temps, je revindrai plus tard. Et plus tard, il y avait d'autres employés au boulot. Cette fois, la femme qui me sert est extrêmement efficace, et j'ai mon billet en 5 minutes entre les mains. Puis je vais dormir à nouveau dans Mygoo, que j'avais mise à l'ombre sur un quai. Vers 17 heures, j'entre sur le port pour embarquement, ce qui ne tarde pas. Ici, un des bateaux sur le quai.

Voici le mien. Très modeste. Mygoo sera à l'étage, sous la cheminée.

Les suédois sont juste devant moi. Nous discutons un long moment. Lui, il a épousé une moscovite, ce qui fait qu'il est allé plusieurs fois à Moscou. Je discute aussi avec un groupe de français en "deuche" qui se font un tour des Balkans. Puis avec le gars qui place les voitures. Je lui demande si le parking est fermé la nuit. Oui, dès que le bateau démarre.Et si j'ai le droit de dormir dans la voiture. Non. Mais vous pouvez facilement passer, même les portes fermées, en accédant depuis l'étage supérieur. On ne peut pas tout fermer. Et moi, je ne vois rien, si vous voyez ce que je veux dire. Alors, voilà, les amis : ça, c'est le bon côté du "bazard" italien que j'apprécie. Ce n'est pas rigoureux comme les Suisses ou autres nordiques. Du coup, vers 18h30, alors que je suis au cul de Mygoo en train de discuter avec mon ami suédois que je retrouve en train de filmer, je lui explique que je vais entrer discrètement dans Mygoo, et n'en ressortir que demain matin. Il trouve ça génial.

Alors voilà. Coucher de soleil sur Palerme.

Je rentre dans Mygoo. Les moteurs se mettent en route. la nuit est arrivée.

Et.... ça "roule". Départ à 19h30, pile poil à l'heure.

Le bruit des moteurs est fort, et ça vibre. Mais vous me connaissez.....

Et je vais passer une excellente nuit sur la Méditerrannée, au sein de ma voiture ! Jamais je n'aurais pensé voyager sur mer avec et dans Mygoo, sans avoir à me soucier de la route. Mais c'est ce que j'ai vécu.

Page précédente: Europa2014 : 17 octobre
Page suivante: Europa2014 : 19 octobre


Depuis le 06/06/2005 Visites:872375 Aujourd'hui :306 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)