Europa2014 : 19 octobre

Voyage Europa 2014
Dimanche 19 octobre 2014 - J096 - 235 km - 676 photos (26.167-39.004/50.390-60.972)
Oh, merveilleuse surprise : la belle Sardaigne !

Réveillé deux ou trois fois pendant la nuit, je fais quand même pratiquement le tour de l'horloge ! Le bateau arrive à uai vers 7h30. Mon ami le suédois vient frapper sur la tôle de Mygoo pour m'avertir que je peux sortir ! Fantastique. Je pars aux toilettes pendant que les gens vont vers leurs voitures...

Vite fait, une photo : tout le monde a quitté le navire. C'est là que j'aurais dû passer la nuit.

Cagliari, capitale de la Sardaigne, s'éveille. Alors que je suis parti de la capitale de la Sicile, Palerme.

Sur le pont du haut, il ne reste plus que Mygoo, tout le monde est parti.....
Je retrouve les "deuches" en bas.

Et je pars vers la côte du sud-ouest, sur laquelle je vais faire une incursion avant de revenir sur Cagliari.

La route traverse des marais salans, sur lesquels j'aperçois, émerveillé, des flamands roses.

Rencontre avec un Sarde qui n'avait jamais rencontré de français. Observation intense... à distance. Aucun sourire !

Une des nombreuses tours "gênoises" que possède la Sardaigne.

Alors, pour vous dire la vérité, je suis immédiatement conquis par la Sardaigne. Sortant de la Sicile, y'a pas photo, comme on dit. C'est propre, rangé, pas de poubelles, routes en très bon état, et... respect des vitesses. Il y a de l'ordre, et c'est génial. Pour venir à cette petite plage, tout est balisé, pas un papier ne traîne. C'est pour moi le bonheur du voyage retrouvé.

Et c'est partout comme ça. Quel changement.

Le deuxième point positif : c'est magnifique.
Une végétation extrêmement dense et belle, mais ça, ça vaut pour tous les pays méditerranéens.

Les plages sont superbes.

L'eau d'une transparence inouïe. Je ne pense pas me tromper en disant que ce sont les plus transparentes depuis le début de mon voyage.

Et elle est tiède, meilleure qu'en Sicile. Hasard ?

Superbe. Je suis aux anges. Avec ça, encore une journée belle et chaude.

Ici, je rencontre un couple de français super sympa. Nous discutons une dizaine de minutes. Ils vont à la plage.

Les fonds marins transparents invitent à la plongée !

Je marche dans l'eau aux genoux. Mon dieu comme elle est bonne. Mon, dieu comme elle est belle !

Une autre petite plage, qui se suivent tout au long de cette côte.

Encore une autre. Personne, je ne peux qu'y descendre !

Fantastique !

Deux tortues géantes sortent la tête de l'eau !

Un peu plus tard, vue depuis la route....

Et la végétation de folie !

Ce sera mon point le plus à l'ouest sur cette côte. Pour ne pas revenir par la route côtière, malgré sa beauté, je passe par l'intérieur.

Je passe un petit col. Il n'y a plus personne sur la route, ils sont tous sur la côte. Mais je dois dire que, malgré tout, la circulation était presque nulle.

Sur le rivage ou dans les terres, c'est beau partout, je suis émerveillé et totalement heureux.

Puis je retrouve la route prise ce matin, car il n'y en a pas d'autre pour retourner sur Cagliari.

Des allées d'eucalyptus.

Cagliari.

Il y a beaucoup de ces plantes sur les plages. Qu'est-ce ?

La traversée de Cagliari est facile. De l'autre côté, je longe un peu les plages, pour le plaisir.

C'est incroyablement beau.

Les plages... je devrai dire LA plage, car elle est immense.

Après cet intermède, je coupe par la montagne.

Il y fait très très chaud. Une fois de plus, les couleurs sont écrasées !

Dommage, car c'est vert et splendide.

Un chêne-liège. J'ai touché, il n'y a aucun doute.

Je m'arrête sans cesse, tant c'est beau !

Je passe un col dans les 400 mètres....

Il y a plein de petites routes, de quoi y passer beaucoup de temps, là encore !

Ce petit mont est couvert de cactus. La montagne s'estompe, j'approche de la mer, sur la côte "est".

Et voilà. Il y a un camping ouvert, le gars veut 13 euros, je me sauve.

Le soir tombe déjà...

Un lac salé presque à sec. Reste le sel.

Mise au point un peu ratée, mais j'aime bien l'image. On se croirait en Afrique du nord, non ?

Il faut que je trouve un bivouac. Je discute avec deux camping-caristes, un italien qui parle un peu français, et un anglais.
Mais les spots sur lesquels ils sont ne me plaisent pas trop.

Il y a une petite ville à côté. J'y trouve un bar Internet très sympa, et je me prends une pizza et de l'eau : 7 euros.
Moins cher que le camping, et la nourriture en plus.

J'allais dire, "et je suis au chaud", mais là, pour le coup, dehors aussi !!!!

Il est 22 heures, je termine.
J'ai repéré deux-trois parkings sympas, je vais en choisir un, ce sera parfait !

Bienvenue donc en Sardaigne.

Ciao ciao.

Page précédente: Europa2014 : 18 octobre
Page suivante: Europa2014 : 20 octobre


Depuis le 06/06/2005 Visites:862327 Aujourd'hui :57 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)