Europa2014 : 1er mai

Voyage Europa 2014
Jeudi 1er mai 2014 - J031 - 305 km - 103 photos (8206-5807)
Les Pays-Bas

Il était quand même minuit et demie lorsque j'en ai fini avec mon CR hier soir... Mais j'étais heureux de l'avoir fait.

Et aussitôt, dodo. Malheureusement entrecoupé par trois fois dans la nuit, par une troupe nombreuses de jeunes slaves (polonais sans doute, peut-être russes) très impolis, sans doute un peu bourrés. Certains ont monté leur tente à toucher la moto, j'avais l'impression qu'ils étaient dans ma tente. Bref, affreux. Dommage, car j'adore la langue slave, mais là, je n'étais pas d'humeur ! Du coup, je me suis réveillé tard, vers 7h20. J'ai eu du mal à passer entre leurs tentes avec Serparti, qui se marrait... Je dégage à 8h20. Je ne reviendrai pas dans ce camping, trop près d'Amsterdam, trop de touristes ici. J'aime beaucoup quand il y a un peu d'animation, mais pas quand c'est la surpopulation !

Météo : 10 °C vu sur un thermomètre en ville. Même temps qu'hier, gros brouillard, énorme difficultés à se lever, j'y ai cru un moment, puis il est revenu en force, avec de belles averses, et toujours très humide. Le soleil n'est jamais vraiment venu, juste sur cette photo, très timidement !

Donc, les Pays-Bas, c'est ça.

Regardez la carte : je fais un tour par le nord de la Hollande.
Quelques moutons.

Mais c'est surtout le paradis des oiseaux.

Je prends les routes secondaires. Vitesse limitée à 80 km/h, sur des routes de rêve : ni trous ni bosses, asphalte pur et lisse, Serparti glisse...
Partout, tu longes des canaux. Herbe grasse, fleurs, arbres splendides.
C'est beau, c'est reposant.

C'est aussi, il faut bien l'admettre, assez vite monotone.

Ici à Enkhuizen, au départ de la grande jetée qui sépare la Markermeer de la Ijsselmeer.
31 km quand même, la jetée.

Gris en haut, gris en bas. Le ciel est gris, la mer est grise. C'est jour de mariage, tu ne sais plus où commence l'un, où finit l'autre.
Alors, il te reste un seul repère, le long ruban de goudron sur lequel tu roules.

Car sinon, tu n'y perdrais pas que le nord !

Là, on distingue un peu mieux.

Lelystad Haven. D'un côté la Markermeer, de l'autre étangs et marais.
En une minute, j'étais entouré par un gros nuage de moustiques, et je me suis enfui à toutes... roues.

Et dans les airs, des dizaines de canards évoluent et dansent une très belle chorégraphie.

Puis je prends la direction de Groningen par les petites routes. C'est quand même autre chose que l'autoroute pouir découvrir un pays. En fait, c'est vraiment la seule vraie solution. Peu avant midi, je m'arrête dans un petit village appelé Ens pour m'acheter un sandwich. Dans une épicerie "Spar", pouir ne pas la nommer. Cette enseigne, je l'ai trouvée absolument partout depuis mon départ, je vbeux dire dans tout les pays. Le roi des Pays-Bas y est venu la semaine dernière...

Bref, mais ce n'est pas ce que je voulais vous raconter. Comme je sors du magasin avec mon sandwich, une jeune femme est en train de regarder la bulle de Serparti, qui sourit de toutes ses dents. Au fait, elle a perdu son deuxième oeil hier, la bulle.... Il va falloir que je fasse comme pour l'autre côté !

Nous nous mettons donc naturellement à discuter. Elle me dit qu'elle fait de la moto elle aussi. Dans sa voiture, ses deux filles. Au moment de partir, elle me dit que si j'ai cinq minutes, elle m'invite à prendre un café, elle habite à 4 kilomètres. Je réponds "oui, car ce serait idiot de ma part de refuser l'occasion de discuter avec les gens que je rencontre". Et me voici donc chez elle, où je fais aussi la connaissance de son jeune garçon. Elle est institutrice (savoir s'occuper des animaux, et cuisine), et son mari travaille dans l'agriculture (animaux, nourriture, constructions, il fait de tout). Et elle m'invite à manger. Son mari vient peu après, puis la soeur de son mari et son époux. Ambiance merveilleuse, simple, chaleureuse, humaine, c'était génial. J'ai adoré, évidemment. Il m'a montré ses trois motos Yamaha ! On se quitte tous devant la maison, tout le monde s'en va en même temps. Merci beaucoup pour votre générosité, amis néerlandais.

Je reprends la route de Groningen. Les canaux vont jusqu'au coeur des villages.

Il y a des ponts à bascule un peu partout. J'ai assisté à deux levages, il ne faut pas être pressé !

Aux Pays-Bas, les canaux vont jusqu'au coeur des terrains de camping !

Il y a des maisons superbes.
Par contre, les briques et le style, c'est très proche de l'architecture allemande.

Une maison comme ça, c'est quand même drôlement chouette, non ?

Curieux, le Texas, ici !

Remarquez le pavage de la route : parfait, aucun défaut.
Ils sont vraiment impressionnants !

Et partout les pistes cyclables, forcément.

Les bourgeois ont toujours une fenêtre qui expose ce genre de bibelots.
Très "snob". Mais parfaitement propre.

Je roule au coeur des villages, et prends même le réseau "tertiaire" !

Le plaisir est absolument total, car le goudron est nickel. Mon dos retrouve doucement la forme !

Il me manque... du soleil !

Le réseau de gestion de l'eau et des canaux est extrêmement sophistiqué.
Les néerlandais sont les spécialistes mondiaux dans ce domaine.

Parfois une petite route pavée comme celle-ci longe un côté, la route secondaire plus large l'autre côté.
J'alterne.

Groningen.

Les canaux dans la ville, bien entendu.

Quelques beaux immeubles. Mais je suis déçu.

Tout simplement parce que je ne parviens pas à atteindre le centre-ville en moto, il semble totalement réservé aux seuls cyclistes.

J'ai même vu, et je regrette la photo manquée, un panneau "interdit aux chiens" devant une rue conduisant au centre !

Je reprends mes petites routes.
Mais j'ai envie d'arrêter, la fatigue de la dernière nuit mouvementée, il me manque du sommeil.

Et je trouve -encore merci à monsieur GPS- un petit, très petit camping. L'inverse d'hier. Mais tout ce que j'aime. Accueil extrêmement sympathique de la patronne. Oui, pour le WiFi. Pour une salle : ok, je vais vous en préparer une, avec lumière et courant, je vous installe ça. Prix : 8,50 euros.

Alors que je venais juste de monter la tente, la patronne arrive avec... un plateau, avec un café, du lait et du sucre ! Il est sur le siège de la moto, si vous regardez bien. Vous vous rendez compte ? Douche et sanitaires : parfaits. Il n'y a que des camping-caristes sur le terrain, un seul, on le voit sur la photo. Très gentils eux aussi.

Alors, je vais vous dire : si vous cherchez un camping dans cette région, ne cherchez plus, c'est celui qu'il vous faut. Et c'est ici.

20h30, déjà, comme le temps passe vite !

Je vous laisse, j'ai besoin de me refaire une santé. Bises à tous.

Page précédente: Europa2014 Mai
Page suivante: Europa2014 : 2 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:905135 Aujourd'hui :81 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)