Europa2014 : 2 aout

Voyage Europa 2014
Samedi 2 août 2014 - J018 - 373 km - 226 photos (5.880-4.662/30.103-26.630)
Fin de la République Tchèque. Entrée en Bavière "Bohémienne"...

Il est à peine 8 heures lorsque je quitte le camping, dans lequel c'est un peu l'effervescence. Devant moi, un groupe important de hollandais (3 voitures, que des jeunes) se sont levés très tôt pour plier bagages, et ils en ont un paquet ! Derrire, un camping-car italien de retraités, qui partent à pied peu avant moi -ils s'en vont assurément à Prague avec le bus. Bref, j'étais content de partir si peu. Circulation très fluide, tout allais bien quand, après environ 10 km, et encore dans les faubourgs de Prague, je me suis retrouvé dans un embouteillage monstre, qui a duré une demi-heure de queue....Les joies de la ville.

Météo inchangée : lourd, chaud, orageux..

Au bout d'une trentaine de bornes, j'ai retrouvé la fraîcheur des magnifiques forêts tchèques.

De plus, le paysage est devenu nettement plus valloné, et c'est sans doute la raison du choix de cet itinéraire. Je vais suivre cette jolie rivière pendant un bon moment. Par contre, route très étroite et difficile à cause de ça, stationnements extrêmement rares. Dommage.Mais on ne peut pas tout avoir.

Beaucoup de monde dans ce village, mais je ne savais pas pourquoi... C'est en bas, après une épingle à cheveux, que j'ai compris pourqyoi !

Le relief, le bonheur. Par contre, vous imaginez aisément la chaleur qui règne ici en regardant cette photo.

Heureusement, je retrouve sans cesse de nouveaux sous-bois.

La rivière s'engage dans un défilé que j'aperçois de loin seulement, la route ne suivant pas.

J'avais laissé Titi calculer la route par rapport à mon itinéraire, c'est plus facile à suivre que mes traits peu réguliers. mais j'avais oublié que j'avais modifié la configuration hier à Prague, et j'avais choisi "au plus court". Et ça, il ne faut lui le lui dire deux fois, au gars Titi. Le plus court, c'est le plus court. Aïe.... La route devient très très étroite, je ne rencontre plus que des randonneurs qui semblent faire un peu la tronche en devant s'écarter pour me laisser passer. Jusqu'à ce que j'arrive devant ce gué...Là, je dis non, d'autant plus que ça semble se corser de l'autre bord. Demi-tour, modification des paramètres, et retrour sur une route plus normale. Mais c'était sympa.

Jolis paysages, circulation faible, que du bonheur.

Encore et encore ces belles forêts sombres et où il fait bon respirer.

L'entretien des églises ne semble pas être la priorité des tchèques comme ça l'est pour les polonais. Elles sont souvent en mauvais état.

Il est midi, je m'approche de la frontière, et il me reste quelques couronnes tchèques à dépenser. Je vais m'offrir le restaurant. J'en trouve un qui semble sympa en bord de route et, effectivement, il est très bien. La carte est en tchèque et en allemand, ce qui me va bien. Je compte ce qu'il me reste, environ 120 couronnes. Je choisis 350 gr de poulet, avec pommes de terre, tomates, concombres. Plus un coca-cola (je ne veux pas prendre de bière vu que je conduis, et le taux autorisé est peut-être de zéro, donc dans le doute....). C'était délicieux. Total : 113 couronnes, soit exactement 4,50 euros...

Petite route étroite en approchant de la frontière allemande.

Et me voici donc arrivé en Allemagne, une fois de plus.
C'est la Bavière, et je vois sur une pancarte Bavière Bohémienne.... Oui, car c'est la Bohème, de l'autre côte.

Alors, ce qui change : la propreté et l'ordre allemand. On ne les refait pas. Géraniums partout, et tout est nickel.

Tiens, Spielberg.... ça vous dit quelque chose ?

Les balcons recouverts de géraniums. C'est leur fleur favorite.

La Bavière, c'est très très beau.

Par contre, difficile de faire de bonnes photos avec cette brume de chaleur, sans compter les contre-jours !

Les petits villages sur les vallons, les cultures, les bois, et tout est taillé au cordeau. On dirait des tableaux.

Les jolis clochers, les peintures toutes neuves...

Moi qui suis du genre nettement "bordélique", je me ferais mal voir, car ma maison serait la seule qui n'aurait pas une peinture fraîche....
Sûr qu'ils diraient, "le français, vraiment....".

Je reconnais que c'est beau quand c'est propre.

J'étais grimpé sur un belvédère....

Des deux côtés de la route, il y avait du stationnement sur au moins deux kilomètres. Enorme ! Eh bien, vous savez quoi ? C'était payant, il y avait des parc-mètres.... Là, je dis que notre monde moderne ne s'arrange pas trop. Car en fait, OK, on aménage de plus en plus. Mais il va falloir payer partout, je plains nos petits-enfants, ils n'auront plus beaucoup de liberté, je pense !

Alors oui, je reconnais bien aimer l'ordre. Mais point trop n'en faut non plus !

Les forêts allemandes sont essentiellement formées de sapins.

Sur la pancarte, on peut lire : Place Saint-Crépin, "amitié franco-alemande"..

Le centre de village typiquement bavarois.

Peu de campings, dans le coin. Titi m'en trouve un très curieux, tout le monde est habillé en cow-boy, assez irréel.
17 euros. je dis non. Faut pas pousser non plus !

Il y en a un autre dans le même village. Réception fermée. Il faut remplir une fiche et s'installer. Aucun prix n'est indiqué. Un jeune parlant français vient me parler. Il me dit avoir payé 21 €, ils sont deux personnes plus une caravane. Alors, on en conclut de concert que ce devrait être dans les dix euros. J'espère... On verra demain matin. Internet payant. Douches gratuites. Sanitaires nickel-chrome....

Je m'installe. Ce qui signifie que j'arrête le moteur, en fait.... J'adore ça ! Je sors table et chaise, et je me mets au boulot. Les éclairs se font de plus en plus proches, et ce qui devait arriver est arrivé : la pluie est là, je ramasse tout et termine dans la voiture....

Je termine à 21h50. Du coup, je vais prendre ma douche maintenant, mouillé pour mouillé....
Hé hé hé.

Page précédente: Europa2014 : 1er aout
Page suivante: Europa2014 : 3 aout


Depuis le 06/06/2005 Visites:873520 Aujourd'hui :490 Maintenant:16 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)