Europa2014 : 2 juillet

Voyage Europa 2014
Mercredi 2 juillet 2014 - J093 - 317 km - 361 photos (24.070-21.222)
Poznan, Chemno, et camping en arrivant à Varsovie.

Je dois dire que, cette nuit, ce sont des allemands qui ont fait beaucoup de bruit et parlé fort, sans tenir compte de leurs voisins de camping. Heureusement, comme toujours, je me réveille, j'entends un peu, et je replonge illico dans mes rêves ! Départ à 8h10. La douche était parfaite, alors que je disais que le camping était moyen. D'autre part, pendant que j'y pense, j'ai dit beaucoup de bien du camping précédent, au bord de la mer, mais je dois tempérer à postériori. En effet, il n'y avait pas de PQ dans les toilettes, ce que je n'avais plus revu depuis la Belgique (et la France, fort mauvaise sur ce point) ! De plus, pas de rampe pour maintenir le pommeau de douche, ce qui t'empêche de te laver sous le jet.... Et eau tiède, pas vraiment chaude. Donc, voyez-vous, c'était un camping très radin.

J'avais décidé hier soir, après avoir cherché sur Internet, d'aller voir la place principale de Poznan, qui semble être très belle.

J'ai bien fait, aucun regret ! Je vous laisse admirer.

C'est donc la place de l'Hôtel de Ville.

Que voici. Une merveille !

C'est bien d'être là de bonne heure. Les camionnettes des commerçants commencent à venir, mais la place est globalement vide.

De plus, la lumière est excellente.
A propos, il pleuvait lorque je me suis levé pour la douche.... Temps toujours aussi instable.

Donc, comme vous le voyez, de très belles façades entourent cette place carrée.

Dont je fais le tour. A pied, bien entendu....

Je laisse la moto près de l'hôtel de ville. Et je laisse le casque sur le rétroviseur, et la clé en place....

Rue adjacente.

Très joli, ce petit balcon. J'en ai vu deux ou trois dans ce style.

Je viens de faire le tour de la place. Vous voyez ici l'hôtel de ville en entier.

Tiens, on la voit, là, la petite moto. A droite.

Détail sur la façade de l'hôtel de ville.

Puis je prends l'autoroute, en accord avec Titi. Pourquoi ? Parce que j'en ai marre de me faire secouer comme un prunier, et parce que je sais qu'au niveau paysage, il n'y a rien de particulier dans le coin. J'avais initialement prévu de faire un tour par des villes réputées pour leurs magnifiques églises, mais réflexion faite, je juge que ça ne vaut pas les secousses, et la distance nettement supérieure. De plus, l'autoroute est bien plus sécurisante ici en Pologne : pas besoin de me raser pour me doubler...

Je suis surpris par le peu de circulation, mais je comprends bientôt.... Péage ! Je n'avais pas prévu... Voyons voir : 16 slotys, ce qui fait 4 euros. Pour aller à Varsovie, c'est correct. Mais quelle ne fut ma très très grosse surpise d'être à nouveau arrêté par un autre péage. Et je n'ai aucune possibilité de sortir. Là, je ne l'avais vraiment pas vue venir, celle-là. Et à nouveau.... 16 zlotys. Je dois dire que ça commence à faire très cher, car ça fait 8 euros pour environ 80 bornes ! Je comprends pourquoi il y a si peu de monde. Le système est le même que chez nous, et si j'avais su... Bref, on ne m'y reprendra plus. Je sors là où j'avais prévu, un peu après Konin, à Kolo exactement. Et je dois encore payer un peu plus de 1 zloty....

La Warta, à Kolo.

Si je fais ce détour par Kolo, c'est pour aller voir le camp d'extermination de Chemno.

Il y a en fait deux lieux, car il y avait deux camps : le camp de la forêt (celui-ci) et le camp du village de Chelmno, à 4 kilomètres.

Je visite le site du camp de la forêt. Très très émouvant.

Au moins 150.000 personnes furent tuées ici, mais ce que j'en ai lu au musée est terrifiant. En effet, les allemands ont tellement détruit les preuves qu'il est impossible d'être plus précis, alors que bien des découvertes laissent supposer un nombre bien plus élevé de victimes. Les dernières estimations tablent sur 250.000. C'est absolument considérable.

Le site est en mauvais état, et semble laissé à l'abandon. J'y ai vu une équipe d'ouvriers en train d'y travailler. Pourtant, il y a une pancarte à l'entrée stipulant une aide importante de la communauté européenne...

Pour moi, c'est inadmissible de voir de telles marques de déni sur les plaques. Absolument inadmissible.

Là, c'est le pompom. On croit rêver : une croix nazie ! Elle devrait être enlevée depuis longtemps, non ?

Beaucoup, beaucoup de tristesse pour moi.

Pauvres, pauvres témoignages apportés par les descendants.

Et tout autour, bien sûr, la belle, la magnifique forêt.

Regardez l'état des dalles.

Quelques tombes juives. Il se trouve qu'ils furent, ici, au moins 95% des victimes de ce camp.

Voici donc le camp, à gauche, sur la route 473. Le bâtiment que vous voyez est un minuscule musée d'une seule pièce. Il est censé être ouvert, mais il est fermé. Je vais voir le gardien, qui vient m'ouvrir.... Au retour de ma longue marche dans le camp, j'ai très chaud, et je décide de manger ici, sur un des bancs, près de la moto.

Puis je reprends la route pour arriver au village de Chelmno lui-même, où se trouve un autre musée.
Là, je dois dire que je suis fort bien accueilli par un jeune homme parlant bien anglais (le gardien du musée de la forêt ne parle que polonais).

Objets trouvés sur les fouilles effectuées dans les deux camps.

Très émouvant de voir ces objets, seuls restes d'êtres humains auxquels on a tout enlevé : leurs biens, leur dignité, leur histoire, et finalement leur vie !

Sans paroles....

La salle du petit musée.

Une de ces terrifiantes photographies témoignant du départ de tous ces malheureux vers ce à quoi aucun ne pouvait sérieusement songer !

Et le pire, dans tout ceci, c'est que les assassins n'ont pas été punis. Ou si peu... Le gouvernement de la République Fédérale allemande de Bonn a été très très clément dans les jugements des criminels de guerre. Il serait intéressant de faire une étude complète sur ce sujet.

Alors, on dit : "plus jamais ça". Je ne vois pas d'autre solution que d'enseigner à tous les enfants ce qui s'est passé, au niveau de toute l'Europe -manuel d'histoire commun à tous les pays-, avec des visites des lieux, explications, témoignages, photos, preuves. C'est le seul moyen pour que, devenus adultes, ils sachent que c'est arrivé, et aient par-dessus tout le désir absolu que ça ne se reproduise pas. Cacher ces événements, ne pas en parler, ne rien dire aux enfants, c'est à mon avis une erreur impardonnable et complètement irresponsable.

Donc, ma déception est importante quand je vois le peu d'enthousiasme avec lequel ce site est conservé. Prenons l'exemple d'Oradour-sur-Glane, en France : fort bien entretenu et conservé. Ce qui prouve qu'il est possible de le faire. Et si l'on compare le nombre de victimes des deux événements, on ne peut que pleurer de voir à quel point le site de Chelmno est délaissé !

Ce n'est que mon avis. Mais j'apprécie tellement de pouvoir voyager dans une Europe -presque- en paix, que j'ai peur, en voyant ça, que de telles horreurs se reproduisent un jour.

Les nazis ont effacé leur crime. La preuve absolue qu'ils savaient que c'était impardonnable.

Ce site est incontournable, pour qui veut en savoir davantage !

Je reprends la route.

Evidemment, pas question de prendre l'autoroute. Je demande à Titi de me recalculer ça en évitant les routes à péage.

Ci-dessus une photo des si nombreuses manifestations de la foi chrétienne polonaise encore très vive.

Et ça, je vous prie de croire que c'est extrêmement bien entretenu ! Cette photo est absolument typique de ce que je vois à tout moment.

Les petites routes, c'est quand même autre chose, malgré les secousses !

Parfois, une très belle portion. On reprend espoir, mais ça ne dure jamais bien longtemps !

Là, un tracteur partait dans les champs avec une remorque, sur le plateau de laquelle se trouvaient plusieurs membres de la famille, mère, enfants. Je suis certain qu'ils s'en allaient travailler dans les champs. J'en ai vu beaucoup, courbés vers la terre.

Leczyca. A la sortie de la ville, je vois ce magasin-garage de motos et quads. Je me dis que c'est l'occasion de faire régler mon ralenti. Pardon Kiki, mais je ne l'ai pas encore fait, car je n'ai pas de tournevis ! Cette fille parlait bien l'anglais, et est allée me chercher un mécano, qui m'a fait ça en deux secondes, gratuitement. La fille a discuté un peu, impressionnée par la carte. Elle m'a posé plein de questions, et se demandait si je n'étais pas malade. Mais, quoi, vous ne savez pas où vous allez dormir ? Quoi, vous ne connaissez rien en mécanique ? Mais pourquoi faites-vous ça ?

Bonne question....

Titi m'a trouvé trois campings à Varsovie.. Deux à l'entrée (pour moi), et un à la sortie.
Le premier n'existe plus, le deuxième est le bon.

Très bien situé, beau terrain. Très cher. 60 zlotys. Après discussion, ce sera 50 zlotys....

Et en plus, une belle averse.... en plein pendant le montage !

Le soleil était de retour dix minutes plus tard !

Ah, j'te jure...

Page précédente: Europa2014 : 1er juillet
Page suivante: Europa2014 : 3 juillet


Depuis le 06/06/2005 Visites:862327 Aujourd'hui :57 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)