Europa2014 : 2 novembre

Voyage Europa 2014
Dimanche 2 novembre 2014 - J110 - 231 km - 686 photos (29.400-45.834/53.623-67.802)
Fin des Pyrénées - Passage en Espagne.

Quoi ? Grasse matinée ? Avec le peu d'heures de jours ! Vraiment, ça ne va pas. Réveil peu avant huit heures, alors que j'étais en plein centre de la petite ville. Bref, je mangerai en roulant, pas de café ce matin ! Départ vers 8h10.

Je suis tout de suite dans le vif du sujet : on attaque le col de Soulor.

Le joli petit village de Marsous.

A nouveau, toutes les couleurs automnales.

De splendides barres rocheuses se détachent sous mes yeux émerveillés.

Il y a là un massif d'une très grande beauté, un de mes préférés des Pyrénées.

Col de Soulor, 1.474 m. Je discute avec un jeune cyclotouriste hollandais. Quel courage de faire les Pyrénées à cette saison, juste incroyable. A gauche, la route du col d'Aubisque, que me refuse absolument Titi. Pourtant, ce n'est pas une route payante. En approchant, je comprends : elle est à sens unique, à savoir le matin de Soulor à Aubisque, et l'inverse l'après-midi. Ok, je comprends mieux. Et j'ai de la chance, je roule dans le bon sens !

Vue arrière depuis Soulor.

On voit la route taillée dans le roc. J'ai toujours adoré cette route, et une fois de plus, je confirme : un de mes cols préférés.

Les couleurs sont terribles.

Rencontre avec un couple de retraités du Pays Basque, venu faire une rando hier à Gavarnie, où ils ont passé la nuit. Nous avons bien parlé une vingtaine de minutes. A propos de rencontres, je ne vous ai pas parlé de celle faite à Port-Vendres. Un retraité qui se baladait sur une Suzuki DR 125, parisien venu s'installer dans cette ville après y être venu en vacances en camping-car. Il me disait ne vraiment pas regretter son choix.

Je pensais avoir fait des photos superbes, et je suis très déçu par les couleurs. le Sony commence à vieillir, je trouve, et je pense que l'objectif en a pris un coup, à force de le nettoyer avec n'importe quoi. Bref, j'espère pouvoir rattraper ça en post-traitement à la maison, et si c'est le cas, alors oui, elles seront époustouflantes pour certaines d'entre elles.

Les barres rocheuses sont juste parfaites. Il y a ici, sur une dizaine de kilomètres, de quoi faire des milliers de photos inoubliables, et de quoi se promener pendant une grosse semaine, je trouve.

Un cycliste va plus vite que moi, et pourtant, ça monte ! Vous l'avez compris, je n'arrête pas de m'arrêter !

Vue arrière peu avant le sommet.

Et voilà. 1.709 mètres. Il y a du vent, et il est froid.
Mais peu importe. Comme c'est beau !

Hommage aux cyclistes.

Dans la descente.

Couleurs irréelles. J'en ai pris plein les mirettes, depuis 3 jours.

Juste après Laruns, dans la vallée d'Ossau.

Que je quitte très vite, à Bielle, pour une route minuscule qui franchit le col de Marie Blanque (1.035 m). C'est la première fois que je prends cette route. Elle est remarquable, de par sa calme beauté. J'ai roulé dans une peinture vivante, c'était au-delà du "beau". Dommage, le ciel s'assombrit et devient triste.

C'était si paisible, je n'oublierai pas ces moments de grâce.

Je me suis d'ailleurs installé ici, au col, pour casser la croûte et boire le bol de café raté ce matin.

La route est trempée. Il a plus ici, dans la descente fort pentue, pendant que je mangeais.

Je reste sur de toutes petites routes. Ici, entre Sarrance et Lourdios-Ichère, sur la route du col d'Ichère, 677 m.

Le paysage est similaire à ceux que l'on rencontre dans le Pays Basque. je n'en suis plus très loin, en fait.

Ces monts ne sont pas très élevés, mais ils sont très impressionnants. Et très durs à monter, pour les cyclistes et les randonneurs.

Mais une fois de plus, c'est du "grand beau" en terme de paysage.

Puis je me lance dans la longue montée vers le col de la Pierre-Saint-Martin (1.776 m).

Arrivée sur les dernières pentes avant le col.
Le sol est recouvert de rocs striés et découpés qui me font furieusemnt penser aux paysages des Burren, en Irlande.

Pyramide située près du col.

Passage en Espagne, pour une très belle descente vers la vallée de Roncal.

La pluie s'est invitée en arrivant au col. Et pour vous dire, ça me fait tout drôle et... je n'aime pas trop, finalement !

Je quitte très vite la vallée de Roncal pour accéder à des vallées parallèles, perdues dans les montagnes, malgré la pluie, qui finalement s'arrête.

Traversée d'un défilé absolument grandiose. Je me fais engueuler par des flics, parce que j'avais garé Mygoo avec deux roues sur la route... Avec le trafic qui passe, c'était vraiment qu'ils n'avaient rien d'autre à faire. Mais du coup, je fais attention et stationne correctement ! Plus tard dans la soirée, alors que je consultais ma carte, bien stationné sur un large parking, une autre voiture de police s'arrête à ma hauteur, et le gars me demande, en français s'il-vous-plait, si tout va bien ou si j'ai un problème ! Et pour finir, j'ai été arrêté dans un barrage routier un peu plus loin, mais ils m'ont finalement dit de poursuivre avant que je ne m'arrête complètement ! Voilà, trois fois, j'en ai fini avec la police. Pour aujourd'hui du moins !

Dans le défilé. Dommage, il faisait déjà très sombre. Aïe aïe aïe, déjà la fin du jour !

A la sortie de cette belle petite route, je poursuis vers Hecho. Ici, des pointes rocheuses inimaginables !

Ensuite, c'est une grande route, bien large. Les paysages sont jolis, mais ce n'est plus du niveau du reste de la journée. De plus, la luminosité n'est déjà plus là, bien que le ciel semble s'éclaircir. Je décide de rouler et d'avancer un peu. Je trouve une place sympa dans la ville importante de Jaca. Je capte même un WiFi, mais il disparait au bout d'une demi-heure, dommage ! Il est près de 21 heures. Il pleut à verse, il y avait bien longtemps que je n'avais pas entendu le bruit des gouttes sur le toit métallique de Mygoo. Je serai donc bercé par cette musique ce soir. Je vous laisse sur cette note musicale.

Page précédente: Europa2014 : 1er novembre
Page suivante: Europa2014 : 3 novembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:872574 Aujourd'hui :60 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)