Europa2014 : 20 juillet

Voyage Europa 2014
Dimanche 20 juillet 2014 - J005 - 197 km - 176 photos (2.405-525/26.628-22.493)
Europa 2014, deuxième partie : première journée sur l'itinéraire laissé le 3 juillet dernier !

J'avais dit à Paula que je me lèverais à 8 heures, et c'est ce que je fais. Elle est en week-end, et a la gentillesse de se lever, et de m'offrir café et confiture. Elle est adorable. Nous parlons un bon moment, puis je la laisse en paix peu avant dix heures. Merci Paula, à toi et à tes parents, une fois de plus. Ah oui, je ne vous ai pas dit : ils ont reçu deux cartes postales, une de Bruxelles et une de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, et ça leur a fait énormément plaisir, en plus de la surprise !

Et voilà le second départ : ici, en face de l'endroit où j'ai été renversé....

Une page est tournée.

C'est reparti...

Je repasse par Wegrow, et je ne peux résister à l'envie de faire un dernier "coucou" à Theresa et à sa famille. Quel accueil, une fois de plus, et comme Theresa et son mari sont heureux de me revoir, ça me fait énormément plaisir. J'ai été heureux de faire la connaissance de leur fils et de sa famille aussi. Et c'est à la fois heureux, et un peu triste, que je les quitte.

Cette fois, je suis à nouveau sur la route. Place au voyage. Vive Europa 2014.

Champs de blé, petites forêts, terrain plat....
Petites et grandes églises.

Et toujours et partout, des sanctuaires dans chaque village, parfois mêmes plusieurs.

Le ciel est couvert, la pluie arrive. Oh, pas méchante, et pas très longtemps. Il fait lourd, très lourd.

Je vais faire quelques courses dans un grand centre commercial. C'est dimanche, et pourtant, les parkings, immenses, sont pleins de voitures, le magasin est bondé, il y a un Mac'Do (il y en a plein en Pologne) et d'autres magasins. Et voilà, la grande société de consommation a atteint ce pays de plein fouet. Ils feraient mieux d'aller se reposer, se promener dans la nature.... Mais non, les voilà dans les magasin, quelle horreur !

N'ayant pas trouvé de sandwich, je me suis acheté pain et fromage, et me suis fait mes tartines. mais avec cette chaleur, il n'est pas question de garder longtemps le fromage, forcément.

Ah, la chaleur, torride, revient en début d'après-midi. Je suis aveuglément le programme préparé cet hiver. Lequel itinéraire me conduit sur les bords du grand fleuve polonais : la Vistule, ici près de Bochotnica. C'est un ferry qui permet de franchir le fleuve.

Le bout de route pour arriver ici est défoncé, j'ai peur de trouver la même chose.de l'autre côté. En fait, je ne viens que pour faire quelques photos, puisque j'ai prévu de franchir le fleuve un peu plus à l'est. C'est du feu qui tombe du ciel. Tous les sièges sont brûlants à l'intérieur de la voiture !

Or, quelques kilomètres plus loin, je vois "camping". Je suis trempé de sueur, j'ai envie de me poser. C'est un tout petit camping, mais mignon comme tout, et qui offre toutes les commodités, y compris Internet. 30 zlotys, je discute un peu, OK pour 25. Je m'installe, mais avec Mygoo, c'est fait en trente secondes.... Et alors me vient une idée géniale....

Ma fille m'a dit : "papa, pourquoi tu emmènes ton vélo, tu ne vas pas t'en servir, laisse-le donc à la maison, tu auras plus de place".

Ma chérie, tu vois, c'est vraiement le premier jour de ce second départ, et voilà : je sors déjà Bocloo.... Le ferry est à environ 4 km, à Kazimierz. Puis il y a encore 3 ou 4 kilomètres pour atteindre la petite ville historique de Janowiec. Et c'est parti, malgré la chaleur écrasante.

Et j'ai su aussitôt que j'avais bien fait. C'est merveilleux ! Le bonheur total. Il est si léger, et passe partout, et avance 4 à 5 fois plus vite qu'à pied.

Bocloo en attente du ferry.

Un joli bateau passe sur la Vistule.

Ah, le voilà qui arrive. 6 zlotys le passage avec le vélo, 12 aller-retour, ce qui fait donc 3 euros.

Deux motos arrivent alors que je suis au mileiu du fleuve. Un petit pincement au coeur, car j'aurais dû venir ici avec Serparti le jour de l'accident !

Un peu dur, sur les pavés...

Les restes du château de Janowiec.

Sa belle église.

Le château, là-haut sur la colline....

Une vieille maison polonaise en bois.

Alors, sur la colline.... Avec Bocloo. Une côte longue et très dure, et en plus, sur des pavés énormes.
Et je l'ai grimpée, sans mettre pied à terre. Vraiment, je suis fier de moi et de mon "clou" !

Petite balade sur le sommet de la colline. C'est génial, avec Bocloo, je peux vraiment aller partout !

Votre serviteur.... tout content de lui, et il y avait de quoi.

Il y a ici quelques vieux bâtiments, ainsi qu'un très ancien ferry....

Et une surprenante maison, au niveau du style architectural.

En redescendant.

La côté, qui est en fait bien plus pentue que ne le laisse supposer cette photo !

La début de la longue grimpette !

Bocloo voulait absolument se mettre devant pour profiter du paysage !

Les câbles d'acier se tendent, retenant la barque et lui permettant de combattre le puissant courant.

Retour vers le camping, sur cette longue et très belle jetée.

Tiens, une mariée....

Peu avant d'arriver au camping.

J'avais emporté le GPS avec Bocloo. Je sais donc exactement la distance parcourue en vélo : 14,5 km. Aucune fatigue, malgré la chaleur. En arrivant près de Mygoo, je trouve plein de motards autour de moi. Ce sont trois amis hollandais, avec deux BMW F800 GS et une vieille BMW K100, qui se font le tour des Pays Baltes en deux semaines, donc un rythme élevé. Nous discutons en français et anglais. Ils sont admiratifs de mon parcours.... Une fois de plus, les affiches sur mon véhicule portent leur fruit. Les gens les voient, les lisent, et viennent m'en parler, et c'est absolument génial.

Et après la merveilleuse douche, alors que j'arrive près de Mygoo, je suis abordé par un autre couple de motards, des anglais cette fois-ci, qui voyagent en BMW R1200 GS, la belle ! Fantastique. La femme a lu mes affiches, et a plein de questions à me poser. Nous discutons au moins une demi-heure. Ils veulent savoir comment est la Scandinavie, si St Pétersburg vaut le détour, etc, etc. les questions fusent, et je suis dans mon élément, car j'avoue bien connaître maintenant. Et ils sont enchantés, comme moi, de cette conversation. Ce sont de grands voyageurs, bien plus que moi, ils sont allés un peu partout dans le monde. Mais j'étais heureux de pouvoir les renseigner sur cette partie de l'Europe qu'ils ne connaissent pas, et où ils vont.

Par contre, nous sommes ici "mangés" par les moustiques !

Il y a une grande cuisine, où je viens manger, boire un grand café, et vous écrire ces compte-rendus. Ce soir, je suis à jour. Il est 23 heures, et il pleut à torrents... Il fallait bien que ça finisse par craquer, la chaleur était par trop lourde. Par contre, pour rejoindre Mygoo, je risque d'être trempé... Pas trop grave. Au moins, la fermeture-éclair de ma tente fonctionne fort bien ! Et je suis allé fermer le toit il y a dix minutes : excellente initiative ! Car maintenant, ce que j'entends, c'est carrément de la grêle, et l'orage gronde ! Génial !

Allez, je vous quitte les amis. Ciao ciao.

Page précédente: Europa2014 : 19 juillet
Page suivante: Europa2014 : 21 juillet


Depuis le 06/06/2005 Visites:920168 Aujourd'hui :370 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)