Europa2014 : 21 avril

Lundi 21 avril 2014 - 420 km - 304 photos (5397-3420)
L'Irlande, jusqu'au Connemara.

Réveil vers 6h25. Départ à 8 heures, après avoir finalement remis les doublures Bering. En effet, ciel malade, couleurs indéfinissables, du blanc au noir en passant par un drôle d'orange, il est même tombé une petite pluie pendant que je mangeais... Et je ne regrette pas, car il y a un un très fort vent toute la journée. Matinée froide, soleil revenant en début d'après-midi, lequel fut parfait.

Je passe très vite en Irlmande. Pas de panneau, pas de photo.... Par contre, moutons irlandais, lande irlandaise.

J'adore la guinness, pas vous ?
Le joli lac de Fintown.

Les maisons décorées d'Irlande, c'est magnifique.

Au moins, les gens peuvent peindre les couleurs qu'ils veulent. Je ne comprends pas pourquoi nous, les français, nous laissons-nous à ce point mener par le bout du nez par nos administrations. Un scandale, je trouve, de nous obliger à mettre telle couleur, telle forme. Nous sommes de vrais moutons, nous devrions nous rebeller et refuser, que diable ! C'est tellement plus chouette, la diversité. Aux armes, citoyens !

Dans les Blue Stack Mountains, au nord de Donegal.
Il y régnait une ambiance sombre, mystérieuse, hostile aussi.

Les routes... Ah, les routes irlandaises, les trampolin' roads, dirais-je. Affreux. Non seulement elles sont abîmées, mais en plus, elles sont en forme de vagues. Alors, tu tressautes au rythme des vagues, et si tu accélères, tu amplifies l'onde, et tu rebondis encore davantage. Fais gaffe de ne pas aller trop loin dans cette direction, car tu pourrais alors carrément décoller des deux roues, et pour ce qui est de la réception.... C'est infernal. Ma pauvre colonne vertébrale s'en prend plein les vertèbres, terrible, terrible.

Quelques fermes, des moutons, sinon, rien !

Un joli lac entouré de brumes, toujours dans ce massif. C'est à ce moment que le soleil a commencé à percer.

Au sud de Donegal Bay, Serparti s'est payé le luxe de rouler quelques centaines de mètres sur le sable mouillé.

Les petites routes, c'est l'apanage de toutes les terres anglo-saxonnes !

De belles plages sont à découvrir sur cette côte du Donegal. Ici, peu avant Sligo, qui fut pénible à traverser. Une circulation digne de l'été.

Hé hé, expression pourtant bien française, mais que les irlandais (les britanniques aussi) ont également gardé dans leur langue.

Une superbe montagne, Slievemore. Tabulaire, comme je les aime, comme ces montagnes qui bordent les fjords en Islande comme en Norvège.
Ce sont exactement ces mêmes formes.

Petite ville du côté de Charlestown.
Au fait, le SP95 coûte 1,54 € ici. Et lorsque j'ai pris mon sandwich, je voulais payer en livres... Mais l'Irlande, c'est l'euro.
Et hop, on change le porte-monnaie.

La superbe Clew Bay, au fond de laquelle se trouvent Newport et Wesport.
Et juste derrière, le Croagh Patrick, la montagne sacrée des irlandais.

La voilà, ici, vue depuis Old Head, un peu plus à l'ouest.

Et ces plages dignes des mers Caraïbes, je trouve.

Je vous le disais, mais personne ne me croit jamais. J'adore ces immenses plages..

La grève à perte de vue, avec les montagnes au fond, c'est divin..

Puis c'est la traversée des Murrisk Mweelmea Mountains. Terriblement belles, sauvages, envoutantes.

Avec un lac en plein coeur. J'étais en extase, je m'arrêtais tous les cent mètres !

Contournement complet du Killary Harbour.

Que c'est beau !

Tout au fond, cette jolie cascade.

Je vous le disais bien, les Caraïbes, tous les ingrédients sont là. Et en plus, il fait même chaud, ce soir !

Entrée dans le Connemara.
J'ai vu la pancarte trop tard, et je n'ai pas eu le courage de faire demi-tour pour la photographier !

Là-bas, au Connemara...

Là-bas, au Connemara...

Moi je dis que c'est splendide, les bras m'en tombent !

Le vent est très violent, comme vous voyez !

Puis j'arrive au camping. Petit, plein de caravanes, je serai le seul à camper. Pas de gardien, un touriste me dit de m'installer où je veux, il devrait passer plus tard. Il est 21h15, je ne l'ai pas encore vu... Camping médiocre, sale, en décrépitude, mais je peux bosser dans la salle des machines, il y a une tablette contre le mur, et je bosse debout ! Ce n'est pas la première fois, ce ne sera sans doute pas la dernière !

Alors, à toucher le camping, il y a cette fabuleuse plage, un bijou sans défaut.

Avec l'embouchure d'une petite rivière, c'est renversant de beauté.

La plage est dans mon dos. Ma tente est devant la caravane, inoccupée, mais qui m'a bien protégé des rafales pour la monter.

Dans mon dos, le camping...

Les photos sont très très très très très très loin de rendre la beauté du lieu, qui est, je vous l'assure; comme un rêve.

Mais en vrai !

Allez, je vous laisse, ciao ciao.

Page précédente: Europa2014 : 20 avril
Page suivante: Europa2014 : 22 avril


Depuis le 06/06/2005 Visites:892766 Aujourd'hui :47 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)