Europa2014 : 24 mai

Voyage Europa 2014
Samedi 24 mai 2014 - J054 - 210 km - 403 photos (14246-10985)
Epoustouflante Norvège

Réveillé vers 6h30, deuxième service à 7h20. Tout est sous la brume, pas un souffle d'air. Pas plus chaud que ça, mis pas vraiment froid non plus. a nuit a tout-de-même été plus fraîche que la précédente. Alors, que faire ? Je vais me laver, et en revenant, il tombe de la bruine. Alors, je me recouche. Puis finalement, je me dis que je ne peux pas rester ici toute la journée, il faut que je bouge.

Du coup, avec tout ça, c'est un départ bien tardif : il est 10h15.

Le camping où j'ai passé la nuit. Et que je vous recommande chaudement, le boss est extra !

Où est le ciel, où sont les nuages ? Par contre, je sais que les trolls sont bien là, quelque part, c'est leur temps idéal.

Les eaux du lac repartent vers la mer à fond la caisse !

Eidfjord, et le Eidfjorden, forcément. La mer, la voici !

Vue arrière sur Eidfjord. J'avais couché sur la place du village dans la Kangoo en 2012.

Le long du Eidfjorden.

Quoi ? Du ciel bleu ? Mais c'est totalement inattendu, j'ai vraiment bien fait de décoller, moi !
Et on aperçoit le pont tout neuf, qui était en construction en 2012.

A gauche, le Osafjorden, que je vais rejoindre.

Et vue arrière sur le fjord que je viens de longer.

Vers le sud-ouest, depuis l'entrée du pont.

Il est magnifique..

Pour vous donner une idée de la taille des montagnes, regardez les fermes et petits villages en bas.

Osafjorden, et la route que je vais suivre.

Quel spectacle, les amis, quel spectacle, en roulant !

Et l'eau qui descend de partout. Ce sera comme ça toute la journée !

Puis je bifurque vers un cul-de-sac, le Ulvikapollen, qui se termine à...

Ulvik, forcément.

Puis la route quitte le fjord et part dans la montagne après une belle série de lacets, avec des vues imprenables !

Serparti me fait toujours ses crises de refus de démarrer, béquille, point mort, première, seconde, c'est difficile, et... pénible !

Puis c'est la traversée du pavé montagneux, pour redescendre de l'autre côté vers le fjord suivant...

Une rivière, ici en furie, plus loin toute calme. Je vous le dis, c'est un spectacle permanent, et c'est toujours très beau.

Les fissures...

Arrivée sur les berges d'un lac.

Dans lequel plongent les rivières qui descendent des sommets environnants.

Et ce ne sont pas des demi-cascades qui dégringolent !

Tiens, des moutons !

Des norvégiens sont à la pêche.

C'est la première fois qu'ils voient un français, faut les comprendre !

Arrivée à Granvin.

Reflets inimaginbles !

Formes géométriques naturelles.

C'est ici que je m'installe pour manger, au fond du Granvinsfjorden.

Et voici ce que je mange. Délicieux.

Et c'est reparti le long du Granvinsfjorden. Au fond, Granvin, où j'ai mangé.

Je ne sais pas où donner de la tête, tellement c'est beau.

Et en plus, il fait chaud, et j'apprécie terriblement.

Et on débouche finalement sur le grand Hardangerfjorden.

Les ferries font leurs sempiternels aller-retours.

Ah, ces immenses dalles de granite, comme je les aime.

Le Hardangerfjorden est immense. Avec ses 179 km de longueur, c'est le deuxième plus grand fjord de Norvège.

Et l'eau nettoie les parois, c'est la grande saison du déballage.

Et ça sort de la forêt avec une puissance incroyable, pour tomber dans les eaux du grand fjord.

Tiens, une petite plage.

Immense, je vous le disais bien.

Je quitte le grand fjord un petit moment pour jeter un coup d'oeil sur le Fyksesund.
Et comme d'habitude, tu peux bien prendre n'importe quelle route, tu ne seras jamais déçu !

Retour sur le Hardangerfjord.

On traverse de petits villages.

Très puissante cascade à Norheimsund.

A côté de la cascade.

Ah, ces rivières...

La route quitte maintenant les rives du fjord pour traverser une zone montagneuse vers l'ouest, et la mer.

Encore une grosse cascade.

En approchant de Bergen.

Encore et toujours ces immenses roches laminées par les glaciers;

Ici, je ne suis plus qu'à une vingtaine de kilomètres de Bergen.

Qui se trouve au bout de ce large couloir maritime.
Beauté grandiose, je suis émerveillé, une fois de plus.

C'est comme ça en approchant de Bergen.
Je vais voir la concession Yamaha, puis vais chercher un camping.

Le troisième sera le bon. Le prtemier, celui qui était le plus proche de Bergen, ne me plaisait pas du tout. Le deuxième, je l'ai reconnu, j'y avais fait étape en 2008 en revenant d'Islande, le bateau m'ayant débarqué à Bergen, justement. Mais c'est 160 NOK, et la fille, employée, ne peut se permettre de me faire un prix. Le troisième était aussi à 160... Mais le patron -un motard- accepte de me le faire à... 140. Et en plus, je reste deux nuits.

Internet à volonté, salle TV avec électricité, je ne vais pas trop me plaindre. Justement, dans la salle TV, il y a plein de roumains, et je sympathise avec deux d'entre eux (l'un parle très bien le français, l'autre l'anglais), et on discute pendant plus d'une heure, extrêmement intéressant. Puis d'autres arrivent, ils regardent du foot, je me remets au boulot....

Finalement, il est 23 heures quand je termine... mais ce n'est pas grave, demain, c'est dimanche !

Page précédente: Europa2014 : 23 mai
Page suivante: Europa2014 : 25 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:939129 Aujourd'hui :336 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)