Europa2014 : 28 aout

Voyage Europa 2014
Jeudi 28 août 2014 - J044 - 416 km - 301 photos (13.646-11.949/37.869-33.917)
Ô Grèce, couverte d'histoire, couverte de montagnes, bordée par les mers, arrosée par le soleil, comme tu es belle !

Je pars à 9h30... En fait, c'est à cause de mes voisins hollandais. J'avas fait leur connaissance hier, car ils m'avaient prêté un seau pour faire ma lessive, les éviers ayant tous perdu leur bonde, comme c'est le cas presque partout ! Et en revenant de ma douche -quel bonheur de retrouver le plaisir du confort-, ils m'invitent à prendre un café. Et... on discute, on discute ! Ils sont retraités, et se font un joli tour d'Europe centrale, en voiture et avec une grande tente. Ils utilisent beaucoup le B&B, mais ne rechignent pas au camping quand ils sont bien.

Puis la fille du camoing vient regarder ma carte sur la voiture, et me demande des explications...

Une église au bord de la route, à la sortie de Alexandroupolis.

Je suis allé faire un êtit crochet sur la côté par un hameau. Route très étroite, à peine vu la mer... Trmpettes de Jéricho, ici aussi, me rappelant mon enfance chez mon grand-père, comme à chaque fois que j'en vois !

Il fait déjà très très chaud, car j'ai vu un thermomètre à 28 degrés à 9h30, en démarrant !

Je quitte assez vite l'autoroute, désireux de passer entre le grand lac Vistonida et la Mer.

Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit, hier soir ? Je ne sais plus. J'ai pris la ferme décision de ne pas retourner en Bulgarie comme je l'avais prévu. Je n'ai aucune envie de supporter le regard - ou plutôt le "non" regard, car en plus d'être méchants et désagréables, ils sont très "faux-culs"- de ces fonctionnaires imbus de leur personne et totalement incorrects. Je suis ici pour me faire plaisir, pas souffrir. Et comme je n'ai pas du tout une âme de "maso", je passerai par.. la Grèce, donc au sud du massif montagneux séparant Grèce et Bulgarie. C'est lui qu'on voit ici, au nord de ma route, sur ma droite, puisque je file plein Ouest. Vous me suivez toujours ?

Ici aussi, les tombes fleurissent le bord des routes... Elles sont plutôt jolies. J'en ai vu une avec une grande photo d'un gars près d'une moto.... A propos de moto, j'ai vu deux gars rouler en T-shirt, short et... SANS casque, sur de grosses cylindrées. L'un d'entre eux avait très joliment fixé son casque sur son guidon. Encore un qui a tout compris....

Le lac Vistonida, paradis des oiseaux.

Une colonie de flamands ! Mon zoom est beaucoup trop léger pour de telles circonstances !

Et en regardant vers la mer Egée.

Je reprends ensuite l'autoroute au sud de Xanthi.
Les lettres grecques me rappellent mon année d'étude de grec ancien, en 6ème. Quel regret de ne pas avoir eu un prof' qui me donne envie de poursuivre l'étude de cette langue morte.

Je prends quelques photos en roulant.

Il fait chaud, l'eau de ma bouteille est chaude, j'ai chaud, mais.... je ne me plains pas, ça me va bien, pourvu que ça dure, même si c'est dur !

La E90 perd sont état d'autoroute pour devenir une grande route à deux larges voies, qui longe la mer de très près, en hauteur. Malheureusement, avec les haies de végétation, elle est difficile à voir. Pour ce qui est de l'atteindre, c'est encore pire. En fait, il y a des chemins qui descendent à pic, non notés sur le GPS, et dont l'entrée n'est absolument pas indiquée. Ils ne se voient pas, et quand tu les vois, tu ne sais pas du tout si ça conduit dans une maison particulière ou sur une plage ou dans un terrain privé. Et pour les prendre, il ne faut pas avoir peur des pentes... ni réfléchir au demi-tour qu'il faudra forcément faire à un moment ou à un autre. J'en vois un, il me semble que c'est inscrit "café", j'y vais.

Et je suis arrivé là, sur cet endroit de rêve. Un petit jardin planté d'oliviers sous lesquels tu peux mettre ta bagnole, une petite cabane avec un gars qui fait des grillades et autres trucs sympas, et cette plage de rêve !

Comment est l'eau ? Franchement, impossible de faire mieux, c'est tout simplement la perfection !

Quelle merveille !
Je vais vous dire : si je devais choisir entre Mer Baltique et Mer Noire, je prendrais la Mer Egée !

Non, mais sérieux, il n'y a pas photo, là.

Jeux de lumière et de couleurs avec mes pieds.

Bronzage agricole : en blanc, le cuir de mes sandales...

Quelle eau extraordinaire !

Je me prends une portion de pommes frites, que j'avale avec un.... grand bol de café, sur ma petite table, sous les oliviers.

Puis je reprends mon bâton de pèlerin.

En recherchant les endroits pour faire des photos pour mes amis lecteurs.

Mygoo est attirée par la mer, elle a toujours aimé !

Au loin, les montagnes. Il y a pas mal d'nalogie avec l'Espagne, mais c'est beaucoup beaucoup moins bétonné.

Les grecs ont ici un potentiel fabuleux, j'espère qu'ils ne vont pas le gâcher avec du béton, car ils ont une bele carte à jouer, à mon avis.

Comme en Espagne, beaucoup de culture sous serre.

Puis je trouve une toute petite route qui passe au raz de l'eau. Je prends avec un plaisir infini.

C'est beau comme tout, je suis aux anges !

Et en plus, il n'y a pas foule, croyez-moi. En fait, ils s'agglutinent tous autour des cocotiers et des bars. Entre deux bars, il n'y a presque personne...

Vers l'Est, d'où je viens.

Elle est réellement très chaude. Tu rentres sans aucune retenue, c'est clair. J'ai failli me poser là avec l'intention d'y passer la nuit. Même dans les Caraïbes, je n'ai jamais eu une eau aussi chaude. Il y a des nageurs avec masque et tuba, je vois des zones sombres indiquant rochers et algues...

Mais je suis "bluffé" par la chaleur de l'eau, et j'ai du mal à repartir vers Mygoo !

Loin là-bas, les montagnes au bord desquelles je me rends. Elles ne sont pas très loin, et presque invisibles.
Celles qui sont plus loin, et il y en a, sont cachées dans la brume, totalement évaporées....

Pour parvenir à tout lire, il faut passer... très... très.... doucement !

Au fait, sur l'autoroute, j'ai été doublé par des DIZAINES et des dizaines de voitures... françaises. Comme hier, en fait. Je n'en reviens pas du nombre de turcs vivant en France, car toutes viennent de Turquie, ça crève les yeux. Et ça roule vite, très vite. Et ce sont des gens qui roulent en bande. Dans ces pays dont ils sont d'origine, la famille est extrêmement importante, et ils ne savent pas encore vivre seuls ! Il y a aussi quelques belges, quelques allemandes, quelques suisses, mais les français sont, et de très loin, en très grande majorité. Etonnant, non ?

La rivière qui traverse Nea Kerdylia.

Et le lio, juste à côté du pont.

Très joli.

Sur cette photo, on voit des gens en train de lire l'article photographié au-dessus, et gravé sur une grosse pierre.
Regardez bien : en arrière-plan, plus à droite : la même. Quel gâchis d'argent !

Au loin, la côte longée plus tôt.

Vue arrière.

Asprovalta. Grande ville en bord de mer, des dizaines d'hôtels, de cafés, de bars.... Un camping à l'état d'abandon. Un autre qui y ressemble mais, non, c'est occupé. Une immense réception. Le gars me dit 7,50 €, puisque je n'ai pas de tente. Un type plus âgé, assis dans un des fauteuils, lui parle. Et le gars me dit : le boss dit qu'il faut payer pour la tente, même si je n'en ai pas. Je lui dis "au revoir". Il en est resté 'bouche bée', car j'ai fait demi-tour sans me retourner, mais il a commencé à vouloir me parler et, pris de court, m'a dit au-revoir. Non mais, que je paye pour une tente que je n'ai pas, ça va pas, la tête ! Du coup, au lieu de ramasser 7,50 €, il a tout perdu. Mauvais businessman !

Donc, dans cette ville, sur cette immense plage, une armée de camping-cars.... bulgares ! Eh oui, c'est ici qu'ils viennet, et je dois dire que je les comprends ! Finalement, la Grèce a une sacrée carte à jouer avec toutes ces populations des ex-pays de l'Est, qui n'ont pas une mer aussi belle. OK, il y a la Mer Noire, mais pour moi, c'est sans comparaison ! Car l'environnement, là-bas.... Bref, chacun ses goûts !

Je consulte Titi : pas de camping, sauf sur les côtes de Chalcidie, mais j'y suis allé en 2019. Ah, il me trouve une aire de camping-cars, à... 160 km.
Allez... c'est parti direction l'Ouest, sur la E90.

Je contourne l'immense cité de Thessalonique, puis je poursuis ma longue route.

Pour arriver dans un eptit village où se trouvent des tombes royales à visiter. Il y a un parking payant à 1,50 €, avec personne dessus. Triste à mourrir. Je vois plein de pensions, j'en choisis une juste à côté, et vais demander pour une place de parking et une douche. On me regarde avec des yeux grands comme des soucoupes, mais on réagit vite. La dame me dit que toutes les chambres sont occupées, du moins, celles qui ont une douche. Puis elle prend des clefs, et ouvre manifestement une des chambres louées. Il y a les affaires des cleints, elle nettoie vite fait et me fait avancer. Oui, belle douche, je dis "OK" et lui dis : si je peux mettre ma voiture, prendre ma douchen et utiliser le WiFi dans le restau, et les toilettes, je lui donne 5 euros. Elle me dit OK immédiatement. Etvoilà, les amis. C'est absolument royalement parfait, je suis aux anges.

Je commence dehors sur ma table près de Mygoo, puis quand la nuit tombe, je viens au restau. Tout le monde est très gentil avec moi, c'est le pied. Il est 21h30, je termine et vais me coucher.

Seul problème.... Qu'est-ce qu'il fait chaud encore. J'ai terminé ma douche presque à l'eau froide, et c'était... sensationnel !

Page précédente: Europa2014 : 27 aout
Page suivante: Europa2014 : 29 aout


Depuis le 06/06/2005 Visites:852106 Aujourd'hui :15 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)