Europa2014 : 29 octobre

Voyage Europa 2014
Mercredi 29 octobre 2014 - J106 - 369 km - 306 photos (28.229-43.760/52.452-65.728)
Et 10,5 km de vélo.

Retour avec les longues distances.

Réveil mis à 6h20, et il fait bien son boulot, puisqu'il me... réveille ! Toilette, petit déj' dans la voiture (en fait, ça caille !). Tout ça pour éviter le trafic infernal vécu hier. Je veux partir avant la foule. J'actionne le démarreur vers 7h10. Le jour s'est levé, sur une étrange idée....

Et si sa Mygoo refusait de démarrer, par exemple ? Hocquets, puis... silence ! Le silence qui déplait, le silence qui laisse pantois, le silence qui surprend totalement. Alors là, the big surprise, je ne m'attendais pas à celle-là !!! Bon, analyse de la situation. Tu ne peux pas démarrer, donc... tu vas avoir droit au trafic que tu voulais éviter. C'était bien la peine, tiens !

Et maintenant ? Le camping est fermé, la grille est fermée (le gars m'a donné les clefs pour pouvoir sortir). Il n'y a pratiquement personne dans le camping. En plus, à cette heure... Quoi que, un gars est parti alors que je me levais. J'entends des voix. Je fais un tour et... je vois une jeune fille sortir d'une tente. Buongiorno... J'avise la plaque de la voiture juste à côté, une Kia. Des allemands. Cool, ça me va bien, je vais au moins pouvoir parler. Mais un problème de batterie, à une fille, qui en plus est jeune.... Elle me répond aussitôt : oui oui, nous avons les câbles, parce que ça nous est déjà arrivé, avec la Kia... Chéri....

Ce jeune couple (de la banlieue de Berlin) est d'une efficacité incroyable. Il sort les cables, elle sort la notice. Il branche selon ce qu'elle lui dit de faire. Il vérifie la tension de ma batterie, et me dit qu'elle devrait normalement démarrer. Mais non. Et elle a vraiment eu du mal à partir, la miss Mygoo. Pas décidée, ce matin ! En tout cas, merci à ce jeune couple, dépannage totalement improbable, et à 7h35 (oui oui), je roule dans les rues bloquées (eh oui, c'est déjà la cohue), mais je suis parti !

Et me voici... en France ! C'est superbe.

Et je trouve la circulation beaucoup plus fluide.

Je peux stationner, faire à nouveau des photos. Et j'en prends plein les yeux. Y'a pas à dire, c'est vraiment très beau.
La baie de Roquebrune. Au loin, Monaco.

Et Monte-Carlo.

Monaco.

Je trouve une place pour Mygoo entre deux voiture, sur la moyenne corniche, au-dessus de Monaco.

Et... je sors Bocloo, ça lui fera le plus grand bien ! Ainsi qu'à son proprio, d'ailleurs.

Je viens de grimper sur le Rocher. Me voici de vant le Palais du Prince de Monaco.

Bocloo voulait absolument sa photo ici : c'est fait.

Un peu agressif, le prince de Monaco. Mais j'ai vérifié : les boulets sont scellés !

Petite photo-souvenir sur un des canons.

Le port de Monaco, c'est quelque chose !

Je vous laisse admirer.

Quel métier !

La cathédrale de Monaco.
Tous les gardes autour du palais sont extrêmement sympathiques et souriants, très accueillants. J'ai apprécié.

Une des maisons du Rocher.

L'Institut Océanographique très réputé. Il y a la queue.

Quelques belles unités se trouvent dans le port.

Le retour vers Mygoo sera plus... physique ! Il faut dire que ça grimpe dur, dans le secteur.

Le seul passage sans pédaler, sinon, je ne suis pas descendu du vélo -sauf pour faire des photos, brisant mon élan à chaque fois- , et suis très content de moi.

Vue d'ensemble du Rocher, de la citadelle, du Palais.

Peu avant de retrouver la voiture.

Sur la route de Nice.

C'est extrêmement escarpé. Il y a beaucoup à voir ici, et bien des randonnées fantastiques à réaliser dans ces montagnes avec des vues exceptionnelles sur ce fameux littoral. L'arrière-pays est une merveille, et il ne faut pas non plus le négliger.

Nice, c'est la grande ville. J'avais vraiment peur pour la circulation.

Mais ça s'est bien passé, incomparablement mieux que sur la riviera italienne. Et pourtant, Nice est une très très grande ville.

Je prends quelques façades pendant les feux, mais pas plus que ça, faute... de feux rouges !

Et me voici finalement sur la très réputée Promenade des Anglais, où la circulation est parfaite.

C'est absolument magnifique.

Et, n'en déplaise aux détracteurs, j'ai toujours aimé ce front de mer de Nice, à chaque fois que j'y suis passé.

Si j'avais eu le temps, je l'aurais bien parcourue en vélo !

Sur la route de Cannes.

Cannes est bien plus difficile à passer, et le stationnement est impossible autour de la fameuse Croisette. Ici, c'est un peu après le vieux port. J'y serais bien retourné en vélo (c'est plat, le front de mer), mais je n'ai pas le temps (tour d'Europe oblige !).

On aperçoit le Vieux Port de Cannes, la Croisette et le palais des festivals est juste derrière.

Ce que j'aime, à Cannes, ce sont les montagnes de l'Esterel que l'on voit tomber dans la mer.

Un peu plus loin, vue arrière sur Cannes.

Vue d'ensemble, avec Mygoo, jalouse que Bocloo soit publié !
Elle ferait mieux de démarrer le matin,, elle. J'espère qu'elle ne me refera plus ce sale coup !

Puis je prends la décision de quitter la côte, contrairement à mon plan initial. En effet, je ne pensais pas qu'il y aurait encore tant de monde, mais les parkings autour des plages sont absolument bondés, et il y a autour de Cannes de belles petites plages avec du beau sable et du monde dans l'eau. Donc, je disais : je quitte la côte. Je commence par traverser l'Esterel. Rencontre avec des camping-caristes retraités et sympas ici. Au fait, j'ai rencontré hier un cyclotouriste allemand en vélo couché. Nous avons discuté un très long moment. Il est d'Osnabrück, que je connais si bien, alors du coup... Ville dans laquelle il est prof' de Maths et de Physique. Il est en semi-retraite, et est sur la route depuis deux mois. Il désire rouler jusqu'à Marseille avant de faire demi-tour via le Doubs pour prendre la piste cyclable européenne qui va de Nantes à.... je ne sais plus où !

Dans l'Esterel.

Quelque part sur la route.

Ici, entre St Maximin la Ste Beaume et Trets. Jolis vignobles, et belles montagnes en arrière-plan.
J'ai pensé à toi, Didier, en passant au Luc. Bon souvenir de rando (enfin, presque bon..... hi hi hi).

Puis je me retrouve sur une splendide 2 x 2 voies, qui me permet de passer le secteur si dense de Marseille. Coucher de soleil photographié en roulant à 17h30, entre St Martin de Crau et Arles. Et j'atteins le but que je m'étais fixé à 18h15 : Les Saintes-Maries-de-la-Mer. Je me trouve un parking sympa, puis je vais dans un bar WiFi. Une bonne bière, et au boulot. Malheureusement, ils ferment à 20 heures, avant que je ne puisse vous envoyer les fichiers. Pas de chance ! Au fait, les prix, ici, c'est de la folie ! Un coca coûte 3,50 euros ! 25 cl de bière pression : 3,20 ! Très impressionnant !

Il est 21 heures, je termine, et vous enverrai ça dès que je le pourrai. Je vais essayer si je chope un WiFi depuis la voiture, avant de fermer. Ciao ciao.

Page précédente: Europa2014 : 28 octobre
Page suivante: Europa2014 : 30 octobre


Depuis le 06/06/2005 Visites:931819 Aujourd'hui :222 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)