Europa2014 : 3 mai

Voyage Europa 2014
Samedi 3 mai 2014 - J033 - 274 km - 121 photos (8822-6017)
Le Sauerland

La nuit fut parfaite. Dans un vrai lit, pffff.... C'est super, mais pour être parfaitement honnête, je dors merveilleusement bien sur mon matelas dans ma tente. La seule chose qui peut être délicate, c'est lorsqu'il fait très froid. Là, pour ça, je préfère le vrai lit... Bref, mes hôtes ont déjà dressé une table de petit déjeûner comme les allemands savent le faire : tout plein de choses à manger et à boire, c'est Bizance !

Nous passons la matinée à parler, et je les quitte, à regret, aux alentours de 11 heures. Je prends quelques photos d'eux avant de partir, mais je ne les verrai malheureusement jamais (les photos). Ni celles faites dans la première partie de la journée de voyage : il n'y avait pas de carte dans l'appareil, et il ne m'a rien dit parce que la porte n'était pas correctement fermée !

Je serai donc le seul à voir ce que j'ai vu.

C'est la vie !

Il ne fait pas chaud (Christa me dit qu'il faisait 5 °C ce matin), mais le ciel est presque entièrement bleu, et là, je dois dire que c'est le pied ! Je prends d'abord l'autoroute pour descendre vers le sud et la Ruhr, puis je prends les petites routes pour m'enfoncer dans la région appelée Sauerland.

Quel bonheur de retrouver du relief, après les plats pays du nord !

La route en bas est la mienne (à venir). Il y a plein de motards, des centaines, ca fait vroum et vroum de partout. Bien sûr, Serparti ne pèse pas grand chose au milieu de toutes ces grosses mèmères, les plus petites étant sans doute des 800... Tout le monde se samue plus ou moins, sauf les "fous du guidon", ceux qui vont "à donf" et qui sont tout de cuir habillés, généralement rouge et blanc. Bref, ça me change de l'ambiance de l'Ecosse !

C'est lors d ecette photo que je me suis rendu compte que je n'avais pas de carte-mémoire. J'ai mangé mon casse-croûte près d'un superbe lac, j'avais fait de belles photos... virtuelles !

Les villages sont de plus en plus jolis, avec ces églises et leurs bulbes du plus bel effet !

Vue arrière sur un village que je viens de quitter.

Les forêts sont superbes, je ne me lasse pas de la vue de ces beaux arbres partout.

Ce grand poteau se trouve dans de nombreux villages. Il s'agit d'une habitude typiquement allemande.

Pour vous donner une idée des paysages. C'est très agréable de rouler ici.
Par contre, je dois vous avertir, la moyenne horaire est épouvantable.
Des panneaux de limitation partout, partout, partout.

Même Serparti trouve que c'est exagéré, c'est pour vous dire !

On suit souvent de petites rivières, mais les photographier est très difficile.

Et quelques lacs-réservoirs servant de lieu de détente pour le week-end ou de petites vacances.

Les allemands s'adonnent ici à la voile.

Et profitent eux aussi de cette météo exceptionnelle pour sortir et s'aérer un peu. Tout le monde revit, et c'est bien normal.

Et je fais la découverte de maisons absolument extraordinaires...

Agées de un, deux, voire même trois siècles pour certaines !
Avec des inscriptions relatives à Dieu et à la religion.
Et aussi avec des textes du genre : "Johan et Greta ont construit cette maison en 1679....", ou "que Dieu protège cette maison du feu...".

Ici, à droite : "... cette maison restera debout aussi longtemps que le monde le restera" !

Il y en a des dizaines et des dizaines.
Je pourrais passer une ou deux heures à photographier dans chaque village, c'est magnifique, je suis émerveillé.

En plus, ces maisons ne sont pas seulement belles et extraordinairement bien entretenues, elles sont également immenses !

Le paysage.

Encore des forêts.

Les montagnes, pas très hautes en altitude, sont couvertes de forêts. Je trouve que ça ressemble un peu aux Vosges, en moins élevé.

Traversée d'un village. Je ne sais pas où donner de la tête tellement c'est beau.

Incroyable, non ?

Il y a des fleurs partout sur les bords des routes, un nouveau plaisir pour mes yeux.

Je vous disais qu'on n'avance pas. L'explication est très simple : les villages sont très proches les uns des autres.

Je pourrais m'arrêter, là aussi, au moins dix fois par kilomètre. Je me suis souvent empêché de m'arrêter, faute de quoi j'y serais sans doute encore.
Mais voyez-vous, quand je vois une photo comme celle-ci, je suis heureux d'avoir eu la force de stopper Serparti pour la centième ou deux-centième fois de la journée ! Avec le vent dans les feuillages, je la trouve splendide.

Beaucoup de photos ont de mauvaises couleurs, dûes aux très nombreux contre-jours. En fait, non seulement je dois m'arrêter, mais je devrais aller déambuler dans les rues des villages et ne photographier que calmement, (pas à la va-vite, comme c'est souvent le cas), en choisissant correctement l'orientation, la lumière du soleil, etc...

Même la serveuse, que l'on aperçoit sur le pas de la porte, semble provenir d'un autre âge !

Tiens, une petite pub sympa... pour les motards.

Vue vous donnant une idée du genre de montagnes dont il s'agit.

Il faut être très prudent sur ces routes, en fait. Je vous disais que les limitations de vitesse étaient nombreuses, et souvent exagérées. Ceci est vrai dans les zones urbanisées, dès qu'il y a une ou des maisons. Par contre, ce qui est curieux avec les allemands, c'est que l'on se retrouve avec la classique limitation à 100 km/h, même en zone de montagne comme ici, et même si la route est étroite, parce qu'il n'y a plus d'habitations. Et là, les virages, qui peuvent être très violents, ne sont pas assez signalisés, me semble-t-il. Et j'ai plusieurs fois été surpris par certains virages que je n'attendais pas aussi violents.

En fait, les routes que je trouve les mieux préparées en matière de signalétique sont les routes anglo-saxonnes : ils écrivent "doucement, ralentissez maintenant" sur la route, sans diminuer l'autorisation de vitesse. Et si vous respectez ce qu'ils ont écrit, vous passez tous les virages sans même devoir toucher à vos freins, j'ai été bluffé par cette efficacité bien des fois.

Sur un plateau.

Je viens de faire tout un détour -dans de beaux paysages- pour trouver un camping. C'était en fait juste pour quelques camping-cars.

Ici, je pars à la recherche du suivant, qui se trouve perdu au fond d'une jolie petite route.

Tout petit camping, pas terrible vu de l'extérieur. En fait, il est très bien, 8 euros avec la douche, très propre.

Il y a un petit restaurant dans lequel je vais prendre une bière et avancer dans mon travail. Ils ont Internet, en fait, c'est celui du patron -personnel-, et il vient lui-même m'apporter les codes. Je pars vers 22h30, ils voulaient fermer et j'étais le seul client encore là. Nous avons discuté avec entrain pendant une vingtaine de minutes, ils étaient extrêmement sympathiques. Bref, encore un camping que je vous recommande chaudement.

Je me demande jusqu'à quel point je ne dormais pas déjà avant de rentrer dans le duvet....

Page précédente: Europa2014 : 2 mai
Page suivante: Europa2014 : 4 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:882340 Aujourd'hui :266 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)