Europa2014 : 30 juin

Voyage Europa 2014
Lundi 30 juin 2014 - J091 - 166 km - 666 photos (23.342-20.772)
Gdansk, alias Dantzig, la perle de la Baltique !

Départ à 7h50, de mieux en mieux. Je retrouve mes marques, après l'intermède "hôtel". Il pleuvait hier soir pendant que j'étais en train de lire. Et il faisait sombre, dans le sous-bois, ce qui m'a obligé à allumer la lampe... Les jours commencent à diminuer, c'est le mauvais côté, d'autant plus que je descends vers le sud ! Terminées, les nuits claires, maintenant. C'est la vie !

Il fait doux, un peu gris, mais je ne vais pas me plaindre. Je poursuis sur la bande de sable séparant la lagune de la Vistule de la Baie de Gdansk, sur la route 501, histoire de voir cette fameuse lagune de près. Il y avait des tas de canards, j'ai assisté à de beaux envols et de beaux atterrissages. Il y avait même un cormoran complètement endormi, que j'ai réveillé ! Inutile de poursuivre jusqu'au bout, car je serai obligé de faire demi-tour, et le paysage sera le même. En effet, cette bande de sable se poursuit sur l'enclave de Kaliningrad, en territoire russe. Et, encore mieux, un second cordon dunaire remonte vers le nord depuis Kaliningrad jusqu'à Klaipeda, en Lituanie. , j'y étais allé avec Jolly Jumper, mon scooter x9, en 2006...

Demi-tour, donc. Par contre, je fais un crochet vers le côté "mer", à savoir la Baltique, et la baie de Gdansk, donc.
Ici, c'est la plage de Gmina Sztutowo.

Puis je prends la route vers Gdansk, plus connue -historiquement parlant- sous le nom de Danzig, ancienne ville allemande, devenue libre à la suite de la Première Guerre Mondiale, sous une gestion polonaise. C'est ici que commença la seconde guerre mondiale, en septembre 1939. Elle fut complètement anéantie sous les bombardements en 1945.

Et entièrement reconstruite, y compris l'ancienne ville historique, à l'identique ! Et alors là, les amis, c'est la claque !

Une perle, une merveille. Il fallait y venir, je ne regrette pas mon passage !

En plus de ça, la chance me sourit, le ciel bleu est là, et ce sera tout simplement merveilleux.

Très franchement, je ne sais plus où donner de la tête, c'est splendide, de tous côtés.

Je suis arrivé par la rue Lawnicza, et j'ai posé Serparti au croisement avec Dluga et Kramarska.
Je suis descendu de la moto, j'ai enlevé le casque, les gants, le cache-col, et j'ai regardé autour de moi.

Ex-tra-or-di-naire.

Devant moi, l'hôtel de ville, avec son beffroi. Vers l'est, le Dlugi Targ (Grand Marché), et vers l'ouest, la Dluga. Je prends la rue vers l'ouest.

J'ai aimé à l'instant.

Admirez les façades, du moins, les quelques unes que je vous présente.

J'en ai photographié des dizaines et des dizaines.

Et le pire, c'est quand je regarde la carte de la ville : je n'ai fait que l'effleurer....

A la fin de ma visite, j'avais mal au cou....

Beaucoup de maisons ont des peintures.

Gravures.

Sculptures.

Il y a énormément de groupes, et je vous laisse deviner leur nationalité....
Vous ne trouvez pas ? Allemands, à 99% !

La rue se termine par le magnifique "Golden Gate". Il faisait partie des anciennes fortifications de la ville.

Je suis émerveillé par cette ville.

Je vous ai souvent dit que la Norvège est pour moi le plus beau -avec l'Islande- pays d'Europe. Mais ça ne concerne que la nature. Et surtout pas le travail des hommes. Car vous ne trouverez que peu de merveilles architecturales là-haut. Et je dois dire que, dans toute la Scandinavie, il n'y a pas grand chose dans ce domaine. Si, bien sûr, Stockholm, Copenhague ont de jolis quartiers historiques, mais rien qui n'arrive au niveau des grandes villes de l'Europe centrale. Ce n'est que mon avis.

Ici, c'est la démesure.

Et encore, je n'ai "fait" que deux rues.

Et en plus, dans ces deux rues, j'ai loupé des tas de porches, portes, enseignes....

Je vous le dis, il y en a partout. C'est absolument incroyable.

Je connaissais cette ville de par mes lectures sur la seconde guerre mondiale.

Golden Gate de plus près.

La rue Tkacka, perpendiculaire. On y aperçoit l'Académie des Beaux-Arts.

Encore des peintures.
J'ai adoré les textes en latin. J'espère ne pas m'être trompé dans la traduction, mais voici ce que je lis :

"navigare necessum est - vivere non necesse" : "naviguer est nécessaire, vivre ne l'est pas".

Pardon si j'ai faux, merci de me corriger en cas d'erreur !

Admirez....

Golden Gate à nouveau, photographié depuis l'autre côté.

Au-delà, une superbe tour faisant initialement partie des fortifications. Maintenant, c'est le Musée de l'Ambre, qui était l'or de la Baltique, et il se trouve que Gdansk est considérée comme la capitale mondiale de l'ambre ! Voir ce site.

A côte de Golden Gate, le Manoir de la Confrérie de Saint-Georges.

Partie arrière du Musée de l'Ambre.

Et toujours des peintures...

Je prends donc la rue Tkacka.

Et me voici devant cette nouvelle merveille de l'Académie des Beaux-Arts.

Et je tourne à angle droit, pour me retrouver dans la rue Piwna, parallèle à la Dluga.

Détail de l'immeuble de l'Académie des Beaux-Arts.

La même...

Et c'est reparti pour une quantité de façades, de chaque côté....

Jolie maison en face de la basilique Sainte-Marie.

Les façades autour. On aperçoit le beffroi de l'Hôtel de Ville, au pied duquel se trouve Serparti.

Un petit morceau de l'église Sainte Marie.

Et encore...

Hé hé hé... et je ne vous montre pas tout, et je n'ai rien vu....

Ha ha ha....

Et j'arrive sur un quai au bord de la rivière Motlawa.

Je ne vais même pas marcher au pied de ces splendides façades... Vous vous rendez compte !

Incroyable, inimaginable. J'adore cette ville.

La Green Gate....

Ah, l'orage monte de nouveau....

Sur l'autre rive....

Je passe donc sous le porche de la Green Gate et je me retrouve au bout du Grand Marché. Ce que vous voyez au fond, c'est le beffroi de l'Hôtel de Ville, devant lequel j'ai posé la moto.

Forcément, c'est une nouvelle débauche de façades toutes plus belles les unes que les autres !

J'avance donc vers la mairie.

Quelques détails de façades en passant.

Il y a un camping juste là, je prends car j'ai trop mal au dos pour continuer.

Je discute un moment avec un allemand qui m'aborde. En fait, il est motard, et vu ma tenue.... Il est en croisière avec madame, le tour de la Baltique, les grandes capitales, Stockholm, Helsinki, St Petersbourg.... Hé hé hé... Je le retrouve dix minutes plus tard en train de photographier Serparti et de parler avec un autre gars de mon trip....

Regardez l'immeuble blanc ! Epoustouflant !

Détail de la mairie.

Et voilà. Une ville à voir et à revoir. Si je le peux, je reviendrai ici, car j'ai été bluffé !

Baie de Gdansk, à Sopot, surnommée la Deauville de Gdansk....

Hôtels cossus, on sent le côté bourgeois à plein nez.

Je mange un hot dog dans une des nombreuses boutiques entourant le complexe hyper-ultra-touristique de masse.
On sent que toute la société, la "bonne" et la société de masse, se doit de venir ici.

Et là, les polonais font encore plus fort que les allemands. Vous vous souvenez, les allemands, qui font payer l'accès aux plages du nord ? Eh bien ici, à Sopot, les polonais ont construit une belle et large jetée de plus de 500 mètres qui s'avance dans la Baltique. Vous avez deviné ? Ils font payé 7,50 zlotys l'accès à la jetée....! Il y en a une très belle à Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, naturellement gratuite !

Au nord-ouest de la Baie de Gdansk se trouve la Baie de Puck, enchassée par la péninsule de Hel.
Pour arriver ici, ce fut l'enfer. Environ 25 kilomètres de zone urbaine ininterrompue. Affreux !

Mais voilà, je voulais voir cette péninsule de Hel, ce nouveau cordon dunaire littoral du nord. Ici, côté continent.

Idem. Les camping surpeuplés se succèdent. Nombreuses écoles de surf. Les surfeurs sont partout.

C'est évidemment plat, très plat, encore plus plat que ça....

La route passe donc entre deux zones maritimes. A droite, la partie donnant sur le continent (que vous venez de voir).

Avec une très longue piste cyclable. Il faut dire que c'est un immense cordon, une cinquantaine de kilomètres jusqu'au bout.
Cul-de-sac, forcément !

Quelques belles plages.

Et, côté gauche, la Baltique proprement dite. La pleine mer, quoi, celle que j'aime.
Pour l'atteindre, c'est chaud. Il faut savoir qu'une voie ferrée demeure parallèle à la route.

Les passages sont extrêmement réglementés, rares, et les parkings presque inexistants ! Je ne voudrais pas me trouver ici en plein été...

Donc, le gars Jef, votre serviteur, n'a pas envie de rouler jusqu'au bout, d'autant plus qu'il a appris que la partie finale est en mauvais état. Et quand un polonais dit ça, ce doit être très mauvais... Alors, je cherche un endroit pour laisser Serparti sur le bord, là où la bande dunaire est très peu large, de façon à marcher un minimum dans la dune, et dans la forêt. Et je trouve. Il me faut passer au-dessus de la voie ferrée, là où c'est naturellement défendu (escalader les ballasts...), puis passer sous les fils de fer barbelés pour m'enfoncer dans la forêt. Je trouve un semblant de piste que je suis, et je me retrouve à nouveau bloqué. Mais je réussi à forcer un passage dans la deuxième partie du bois, et j'arrive ici.

Je ne regrette pas : c'est superbe !

Une plage comme je les aime !

La fameuse voie ferrée. Au retour, je me suis planqué, le temps qu'un train passe, et il roulait au ralenti....

Je ne prends pas les campings de la péninsule, ils sont surpeuplés, et ne me plaisent pas.

J'en trouve un juste après la péninsule, à Wladyslawowo... oui, oui, ça existe, ça ne s'invente pas !

30 zlotys, après d'âpres discussions pour avoir l'électricité gratuite pour vous écrire....

Mais le boss, dur en business, est super gentil, et son camping est très propre et nickel. Je ne regrette pas mon choix. Camping Lazurowe.

Et en plus, il me fait servir un délicieux café au lait, merci patron !

Voilà les amis, c'est tout pour aujourd'hui, dernier jour du mois de juin, qui ferme le troisième mois de ce fabuleux voyage !
D'ailleurs, deux polonais sont venus me voir pour discuter : "c'est vous le monsieur qui faites le tour du monde en moto?"..... (sic).

Ah, les commérages... les êtres humains, ça vous déforme tout à une vitesse incroyable !

Mais je les aime bien quand même !

Page précédente: Europa2014 : 29 juin
Page suivante: Europa2014 Juillet


Depuis le 06/06/2005 Visites:920456 Aujourd'hui :152 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)