Europa2014 : 30 octobre

Voyage Europa 2014
Jeudi 30 octobre 2014 - J107 - 329 km - 292 photos (28.558-44.052/52.781-66.020)
Contournement large du Golfe du Lion

Pas besoin de réveil ce matin, je suis déjà en forme à 6h30. Il ne fait pas froid, mais je ne peux pas prendre mon petit déj' dehors sur la place. Donc, à l'intérieur, où je chope le WiFi, comme vous avez pu le cvonstater en lisant le CR dès hier soir, veinards ! Je mange là, car je voulais faire quelques photos de la petite ville qui m'a beaucoup plu hier soir. C'est très propre, mignon comme tout.

La petite plage (il y en a bien plus que ça...) juste à côté de mon parking. Il y avait une superbe sculpture en sable vue hier soir. Je voulais la photographier ce main et... j'ai oublié !

L'église des Saintes-Maries-de-la-Mer. Mais je suis fainéant ce matin, je ne suis pas allé marcher dans le centre. Je le regrette un peu, mais c'est ainsi !

Très belle sculpture au milieu du rond-point près de la mairie. Je pars vers 7h50.

Le petit Rhône, que je longe en remonte vers Aigues-Mortes. Mais je reste persuadé que la meilleure visite de la Camargue, c'est en bateau !

Juste à côté d'Aigues-Mortes.
Il y a énormément de choses à voir dans cette petite ville, mais comme vous le savez, je passe.... toujours trop vite, je le sais bien !

AA Aigues-Mortes, le Canal "du Rhône à Sète".

Les marais entre La Grande Motte et Aigues-Mortes.

Au premier plan, toujours le même canal. Derrière, c'est le grand étang de Mauguio.

Je voulais aller à Sète, où j'ai travaillé pendant plusieurs semaines. Mais... Titi me fait faire des erreurs, je me trompe trois fois de suite, kilomètres en trop, retour sur mes pas, une vraie horreur. Je finis par me retrouver sur la A75 qui va à Clermont-Ferrand, je ne réagis même pas, bref... Je finis par réaliser que quelque chose ne colle pas peu avant Lodève !

Branle-bas de combat, arrêt, étude de carte. Et me voici donc ici sur des toutes petites routes, au coeur du département de l'Hérault. Et ma foi, c'est magnifique, et je vais retrouver le plaisir du voyage en Terre de France, dans les vieux terroirs.

Le très joli lac du Salagou. Malheureusement, les lumières sont très très mauvaises, et je perds en grande partie les couleurs.

Près de Salasc.

Je n'avance plus du tout, parce que je m'arrête sans cesse. Quel bonheur. je suis à nouveau seul sur la route, très étroite et sinueuse.

C'est beau, il y a certainement bien des choses à découvrir dans ce coin de France.

Pézènes-les-Mines, superbe vieux village. Pas un bruit, comme abandonné. Une furieuse envie d'aller marcher dans ces petites rues étroites.

Un magnifique château médiéval.

Quel contraste avec la côte, bruyante, animée. Ici, c'est le calme absolu, une impression d'avoir changé de planète, d'avoir été téléporté !

La forêt est dense, un véritable maquis.

Que du bonheur, de rouler ici.

Une fois de plus, mon dieu, quelle perte dans les coloris !

En tout cas, cette transition m'a fait beaucoup de bien, un véritable hâvre de paix.

Puis je reprends les grandes départementales, direction Béziers, puis Narbonne, puis Perpignan....

Bien entendu, plutôt que de descendre sur Perpignan, je prends la direction de la côte. Et me voici en vue du bel étang de Leucaste.
La route le surplombe un moment, c'est magnifique.

Leucate, entre l'étang et la mer.

Port-Leucate, superbe. C'est propre, nickel, comme j'aime. Bien sûr, c'est une ville entièrement neuve sur un site naturel, mais c'est bien fait.

Les routes sont absolument nickel, des palmiers partout, j'aime beaucoup. Bien sûr en plein été, ce doit être un peu la folie, mais là, j'apprécie pleinement. Rien à voir avec la foule en Italie.

Comme la route se trouve entre l'étang et la mer, je vais faire un tour sur les plages.

Canet-en-Roussillon.

Entre Canet et Saint-Cyprien.

Saint-Cyprien plage.

Les avenues sont toutes comme ça, j'aime beaucoup.

Argelès plage. Là, c'est génial, parce que les Pyrénées sont en toile de fond de la plage !

Les Pyrénées tombent dans la Mer Méditerranée.

Et voilà, je quitte la zone des immenses plages de sable. La montagne est là. Et voici le magnifique village de Collioure.
Un vrai bijou.

Au centre du village, sur le petit port.

Vue arrière sur Collioure. Ce sera le coup de coeur de la journée.
Je me souviens de mon passage ici avec mes parents, il y a une cinquantaine d'années. J'en avais gardé ce souvenir !

La dame de Port-Vendres !

Port-Vendres, le port de pêche. Il est 16h15, j'ai bien envie de rester ici.

Et le port de plaisance. Je trouve ici un bar avec WiFi. OK, c'est décidé, je vais bivouaquer ici.

18h30, il fait nuit dehors. Je termine, c'est super. Pour une fois, il n'est pas tard.

Page précédente: Europa2014 : 29 octobre
Page suivante: Europa2014 : 31 octobre


Depuis le 06/06/2005 Visites:891383 Aujourd'hui :91 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)