Europa2014 : 31 juillet

Voyage Europa 2014
Jeudi 31 juillet 2014 - J016 - 291 km - 406 photos (5.438-3.865/29.661-25.833)
Dresden, puis retour en Tchèquie.

La douche est extra, mais comme elle se prend avec un jeton, elle ne dure pas longtemps, et quand ça s'arrête, t'as plutôt intérêt à avoir terminé. Pour moi, ça le fait, parce que je me méfie, mais c'est agaçant, surtout qu'en général, ce sont les campings les plus chers qui sont aussi les plus radins....
Je quitte le camping à 7h30. En effet, il fait frais, la pluie menace, je n'ai donc aucune envie de sortir la table et la chaise.

Les villages allemands sont toujours impeccables, les maisons propres, rien ne dépasse...

C'est presque trop ! Trop réglementé, j'entends.

Ah, enfin, on les voit un peu, ces fameuses formations rocheuses, ou plutôt, ce qu'il reste du rocher après le boulot de l'érosion. Les parties les plus tendres ont disparu au fils des centaines de millénaires, et c'est la roche la plus dure qui reste debout. Normal. Logique.

Il reste donc ces grandes "tables", un peu comme la Monument Valley, vous savez ?
Enfin, un tout petit peu.... Mais le principe est le même.

Les petites routes descendent au fond des vallées à travers les forêts très sombres. Il y a un site fabuleux à aller voir. La patronne du camping me l'a répété tout-à-l'heure. J'y vais, mais quelle déception. Tout stationnement a été méticuleusement bloqué et rendu impossible sur 4 kilomètres, et tu dois prendre le parking réservé et obligatoire qui va bien, et dont le tarif commence à... 3 euros. J'ai toujours détesté les arnaques, c'est mon côté rebelle qui veut ça, j'aime trop la liberté. De l'ordre, oui, il en faut, mais point trop non n'en faut. Les allemands sont excessifs. Faut dire que, quand on est capable de te vendre un mètre carré de plage sur la Mer du Nord, on peut tout se permettre. Ce sera sans moi. J'ai envisagé un instant de poser Mygoo à 5 bornes, et d'y aller en vélo, mais il se met à pleuvoir, alors non, désolé pour les photos manquantes, mais je vous suggère d'y aller par vous-mêmes !

Autre vue des roches.

La Death Valley d'Europe !

Allez, on quitte le parc pour aller dans la grande ville, j'ai nommé Dresde, ou Dresden en allemand.
Je pose Mygoo à 6 ou 7 bornes, je vais faire un peu d'exercice. En fait, j'ai fait exactement 12,7 km de vélo.

Arrivée près du centre historique. La tour de l'hôtel de ville.

Très bel ensemble, avec le garçon qui en couleurs, je trouve ça génial et atypique.

L'église située près de l'hôtel de ville. Style très épuré, bien réussi.
Bien sûr, le centre de Dresden a été complètement détruit par les bombardements en 1945....

Très grande place derrière l'hôtel de ville, par laquelle on rejoint le centre historique proprement dit.

Il y a à Dresden beaucoup d'hôtels de luxe.

En voici un exemple parmi une bonne vingtaine.

Ces gosses joufflus, avec des épées, c'est très curieux.
Nous sommes là sous le porche du château des rois de Saxe.

Celui-ci a l'air très en colère, je le trouve très expressif.

Dans la cour intérieure du château.

Détail. Curieux, toutes ces sculptures de trophées.

Un beau cadran solaire.

Et voici l'autre façade du château. Les trophées sont derrire ce mur.
Pour moi, c'est le clou de la ville de Dresden, absolument époustouflant.

Une gigantesque fresque, le Fürstenzug, ou Cortège des Princes, en fait une mosaïque monumentale en porcelaine de Saxe.

C'est absolument époustouflant.

Je vais jusqu'au milieu du pont situé en face du château, pour voir la ville depuis le mileiu de l'Elbe.
Là-bas, le dôme de la Frauenkirche.

Vue sur le palais.

Le même, en revenant du pont. On reconnaît la FürstenZug à gauche.

Deux beaux mâles pour mes lectrices.

Copie d'un canon du 17ème siècle, près de la Frauenkirche.

Musée des Beaux-Arts.

Sur la superbe place de la Frauenkirche, entièrement reconstruite à l'identique.

Je vous laisse admirer.

Bocloo devant la Frauenkirche.

Vue d'ensemble d'environ un tiers de la grande place.

Retour vers la voiture. Je repasse près de l'hôtel de ville, là-bas.

La chaleur st revenue pendants que je faisais ma balade à Dresde.
Retour vers les deux parcs visités hier, mais sur des routes différentes.

En Allemagne, il y a souvent des peintures sur des hôtels-restaurants, et les musées.

Où l'on replonge dans la fraîcheur des sous-bois.

Où l'on retrouve la chaleur sur les hauteurs.

Nouvelle plongée sous la sombre silve.

Route bloquée vers le fond, avec des tas de voiture de police. Accident mortel.....
Demi-tour obligatoire....

Et je retourne en République Tchèque.

Les fameuses formations rocheuses.

J'ai la chance de passer près de l'une d'elles sans devoir faire une ascencion !

Mais attention en marchant, hein ! Car si tu loupes une marche ici, ce sera sans doute la dernière !

Du haut des rochers....

Je repasse à Decim et retrouve la vallée de l'Elbe, que je vais suivre sur l'autre rive.

Un vrai bonheur, sauf au noveau de la circulation, intense et chargée de poids-lourds....

Je quitte l'Elbe ici, où elle est très large.

Je fais une cinquantaine de km sur de petites routes pleines de virages, mais au relief très limité.

A l'approche d'une nouvelle zone montagneuse, je retrouve ces jolies maisons.

dont je ne me lasse pas, tant je les trouve photogéniques.
Malheureusement, beaucoup ne peuvent être photographiées sans prendre de risques, et donc je m'abstiens :

Le château de Kokorin. Il y avait un terrain de camping, mais il faut payer en espèces, et je n'ai pas fait de retrait. De toute façon, le prix semblait être à la tête du client, 8 euros, c'est abusé, et en plus, je ne le trouvais pas bien. Bref, tout pour fuir, ce que je fis !

Descente vers la grande plaine centrale !

Titi me trouve un autre camping à Melnik. Il y a un distributeur juste à côté. Le prix est de 4,50 euros avec le jeton de la douche. Très bon camping, avec Internet en plus. Par contre, malheureusement, si je reçois mes mails et si je peux surfer, je ne peux rien envoyer. Dommage pour vous !

Une jeune femme vient me voir, attirée par les fresques de Mygoo. Elle est danoise, et roule en side-car avec sa fille. C'est elle qui pilote, elle est seule. Nous avons beaucoup discuté, forcément. Rencontre passionnates. sa fille est venue photographier Mygoo et son pilote.... A côté de moi, un très jeune couple de hollandais en voiture et tente, et de l'autre côté, un très jeune couple de cyclotouristes allemands.

 

Je termine dans la voiture à cause des moustiques. Il est 23 heures passées lorsque j'arrive à la fin de mon rapport....

Page précédente: Europa2014 : 30 juillet
Page suivante: Europa2014 Aout


Depuis le 06/06/2005 Visites:872748 Aujourd'hui :234 Maintenant:13 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)