Europa2014 : 4 mai

Voyage Europa 2014
Dimanche 4 mai 2014 - J034 - 281 km - 275 photos (9103-6292)
Les belles forêts de Westphalie, et l'Allemagne romantique sur les rives du Rhin.

Il a fait froid, cette nuit, mais j'ai quand même très bien dormi.

Lorsque je suis sorti ce matin, je n'en revenais pas : la couche de givre sur Serparti était de loin la plus belle depuis le début du voyage, et il y avait pratiquement de la glace sur certaines parties de la tente ! Je pense qu'il faisait -1 ou -2 °C... Et je dois dire que j'ai eu froid en roulant, et très mal aux doigts de la main droite. Mes gants sont une, voire deux tailles trop petits, dommage.

Départ à... 7h40 ! Très impressionnant, non ? Et il faisait 4 °C à 9 heures, sur le thermomètre d'un magasin dans un village....

A part le froid, quel plaisir de rouler un dimanche matin avant 8 heures. Je suis seul !

Deux routes coupées dans la première heure ! C'est grâce à une des déviations que j'ai eu droit à ce joli point-de-vue.
Vous voyez, un peu vosgien, comme paysage, mais en plus doux, et sans lacs.

Les villages sont moins jolis, mais il y a toujours quelques maisons exceptionnelles.
Celle-ci, par exemple, tant de par sa beauté que de par sa taille : elle est immense !

Cette journée a été marquée par la traversée de très nombreuses forêts, toutes plus merveilleuses les unes que les autres.

Un autre joli petit village.

C'est dimanche, j'assiste au défilé des gens bien habillés se rendant à l'église pour l'office.
Il faut savoir qu'en Allemagne, il y a souvent deux églises dans chaque village : une évangélique et une catholique.

Puis le paysage change un peu, moins élevé, longues lignes droites.

Merenberg. Quelles superbes maisons !
Je suis allé marcher un peu dans une rue du bourg. Un monsieur a même enlevé sa voiture pour que la photo soit plus belle !

J'adore !

En fait, j'aimerais avoir une maison comme ça, j'adore ce style.

Une nouvelle forêt.

Là, quand je stoppe le moteur pour faire la photo, c'est fantastique.

Le très joli village de Runkel, en suivant la vallée de la Lahn.

Le café "c'est la vie" ! Et une magnifique, splendide, superbe GS Adventure devant..
Serparti n'a pas voulu se mettre juste à côté.

Je viens de poser la bécane pour aller faire un tour en ville : nous sommes à Limburg-an-der-Lahn.

Ce que je peux affirmer : je ne regrette pas cet arrêt.

Ce que je peux rajouter : chaque ville, presque chaque village mériterait d'y aller... Il faut bien faire des choix.
En tout cas, ça vous donnera des idées, j'espère.

Le centre piétonnier est un véritable joyau.

Les maisons sont tellement grandes que je ne peux pas les photographier en entier !
4 à 5 étages, quand même !

Et tout en haut -les rues du centre sont en forte pente- une église magnifique, de l'extérieur.
Je n'y suis pas allé.

Je n'ai pas tout vu.
Je ne vous montre qu'une partie de ce que j'ai vu.

Je reste époustouflé par ces maisons.

Les couleurs vives me plaisent aussi beaucoup.

Toujours Limburg, en sortant de la ville.
Je peux vous assurer qu'il n'y a pas que dans le centre que l'ont y voit des maisons magnifiques, loin s'en faut !

C'est beau, hein, de parcourir une région comme ça, entrecoupée de petits villages.

Holzappel.

Encore une forêt, toujours très difficile à saisir.
En effet, il y a dans chaque forêt une ambiance ^particulière, propre à chacune d'entre elles.
Et cette ambiance va être modifiée par la météo régnant au moment de notre passage.

Du coup, les possibilités sont pratiquement infinies, en matière de photographie.

Et comme pour un village, il faudrait s'enfoncer plus profondément parmi les arbres, à pied, pour saisir cette substantifique moëlle !

Après un nouveau beau détour à cause d'une route coupée le long de la rivière Lahn, nous voici de nouveau sur ses rives.
C'est dans un village au bord de l'eau que j'ai pris mon repas : il était déjà 14 heures, tu m'étonnes que j'avais la dalle !

Et toujours ce style de sculpture qui a ma préférence. Les norvégiens ont le même style d'art dans les rues.

L'incroyable hôtel de ville de Nassau.

La Lahn, encore et toujours.

Dausenau. Je n'y suis même pas allé, juste photographié de loin, en passant.... Faut bien avancer, hein !

C'est exactement ici, entre Dausenau et Bad Ems, que j'ai mangé.

Bad Ems, ville thermale....

Non non, ce n'est pas la Russie, mais simplement Bad Ems !

Ensuite, je dois dire que le passage entre l'embouchure de la Lahn dans le Rhin, et la route qui longe le Rhin -vers le sud, en rive droite-, est particulièrement pénible. Forte concentration humaine, beaucoup de routes dans tous les sens, même le GPS n'a pas été très clair avec moi. Bref, j'ai perdu pas mal de temps, j'ai râlé un peu, et je crevais de chaud, après avoir crevé de froid ce matin. Il faut vous dire aussi que, pendant un moment, j'ai bien cru que la pluie allait revenir, et j'ai même reçu quelques gouttes, mais finalement, c'est le bleu qui a gagné la partie, et j'en suis ravi, même si j'ai chaud !

Enfin, nous y voici. Braubach. Dix kilomètres au sud de Koblenz.

Le Rhin, ce fleuve magnifique, qui, historiquement parlant, fut pendant longtemps une frontière entre l'ouest et les "barbares" de l'est.

Dominée ici par le Marksburg.

Il s'agit du seul château médiéval du Haut-Rhin moyen qui n'ait jamais été détruit.
C'est un des principaux sites repris au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Vue arrière vers le château et la petite ville de Braubach.
J'ai d'ailleurs failli m'y installer, il y a un joli camping, malheureusement sans Internet.

Sur la rive gauche, les vignes occupent une grande partie des pentes.

Et les bateaux de touristes se baladent (on en distingue un au-delà de la petite île). A ce sujet, je dois bien avouer que c'est très certainement en bateau qu'il faudrait visiter cette partie du Rhin, et que c'est le moyen de transport à privilégier pour admirer au mieux les versants creusés par le grand fleuve.

Zoom sur les vignes de la rive gauche.

Depuis Filsen (où je suis), vue sur Boppard, sur la rive gauche. Un ferry fait la navette sans cesse, et on peut passer voitures et motos.

Zoom sur Boppard.

Vue vers le sud-est, où l'on voit la prochaine ville que je vais traverser.

Maintenant qu'elle deux yeux bien propres et bien attachés, la miss Serparti n'est pas peu fière, et me demande sans cesse de la photographier.

Contre-jour sur une péniche remontant le cours du Rhin (vue vers le nord-ouest).

Peu avant Sankt Goarshausen.

C'est ici que je plante la tente ce soir, à Sankt Goarshausen.

Vue sur Sankt Goar, sur la rive opposée.

Ce soir, je coucherai sur les rives du Rhin. La patronne n'a absolument pas voulu diminuer son prix eu égard à mon grand voyage (14,60 euros), mais il y a Internet, elle m'offre tout le confort dans son bureau (elle a sa compta à faire ce soir jusqu'à minuit, me dit-elle), elle m'offre un grand café, bref, elle est sympa. Elle parle très bien français, car elle a fait une partie de ses études à Paris. Et à chaque fois que je lui parle en allemand, elle me répond en français. J'en ai conclu qu'il valait mieux lui parler en français...

Voilà, mes amis. 23h30, pour moi, c'est bon, direction le dodo, à deux pas.

Page précédente: Europa2014 : 3 mai
Page suivante: Europa2014 : 5 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:891950 Aujourd'hui :9 Maintenant:9 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)