Europa2014 : 6 juin

Voyage Europa 2014
Vendredi 6 juin 2014 - J067 - 37 km - 171 photos (18237-15575)
Nordkapp : le Cap Nord, le point le plus septentrional du voyage Europa 2014.

6 juin.... Il y a 70 ans, des hommes débarquaient en Normandie et se faisaient tuer pour une Europe complètement déchirée par plusieurs années de guerre terrifiante. Ici, aujourd'hui, c'est la paix, et croyez-bien que j'apprécie... terriblement !

Je me suis réveillé très très tôt, à cause d'une chaleur énorme. Qui n'a pas duré. Pire, il s'est même mis à pleuvoir ! Oh, horreur, la pluie reviendrait donc? Je me suis rendormi aussitôt.... pour me réveiller à... 8h30. C'est vous dire si j'étais fatigué ! Lever difficile. Mes voisins sont levés, ça discute, ça mange au soleil... Il est revenu, ouf ! Douche : comme hier soir, très chaude et à volonté. Comme c'est bon.

Des camping-caristes viennent discuter autour de Serparti et de sa belle carte d'Europe, on la prend en photo, elle sourit, je le vois bien ! Et je dois aussi me mettre à côté d'elle, pour aller sur les photos. Soyons cool, je les laisse faiure, de bonne grâce.

Avec tout ça, je décolle à... 10h35 ! La fille du camping me dit, franchement, le péage sera en place, vous partez trop tard...

Et, en plus, j'ai du mal à m'empêcher de faire une photo. Voyons, Jef, sois sérieux, tu vas y repasser, ici, ce n'est pas le moment !

Eh bien, eh bien.... Elle avait raison.

Et la fille du péagé, à laquelle je dis : "mais sur votre site, c'est écrit onze heures...". Mais non, mais non, c'est payant, tout le temps. Bon, avec ou sans "musée". Avec, c'est 245 NOK, et sans, c'est 160 NOK. Par personne, oui.

Je refuse. 160 NOK, ça fait... 20 euros, quand même. Juste pour faire une photo, et que j'ai déjà prise, en plus !

NON.

Demi-tour.

C'est beau, quand même. Je me dis que je reviendrai cette nuit, et puis c'est tout.

Coup d'oeil arrière. Au loin, on aperçoit les camping-cars, sur l'immense parking.
Plus près, cette pancarte, qui dit : "Nordkapp entrée 500 mètres".

Mais... On dirait qu'il y a un peu de place, près de la pancarte, non ?

Hé hé hé....

Il y avait de la place pour Serparti.

Car le gars Jef, qui ne s'avoue pas encore vaincu, se dit que.... Pourquoi pas ???

Après tout, on a le droit d'aller se balader, et il n'y a pas de panneau m'interdisant de stationner ici !

La neige est là, tout près, mais la vie a repris, car elle a peu de temps devant elle !

Je m'éloigne de la route et me dirige vers la mer, pour la suivre et rejoindre le NordKapp.
Coup d'oeil arrière vers la route, et ce centre (météo ?) situé à 325 m, sur un lieu appelé Davvenjarga.

Sur la carte, vous voyez également mon tracé à pied, j'avais gardé le GPS allumé.

Hornvika, c'est le nom de cette petite baie.

Le terrain sur lequel je marche...
Je vous l'avais bien dit : c'est un monde minéral.

J'a-do-re.

Cette petite balade (en tout environ 2 km) est un délice, et je remercie le péage d'avoir été ouvert.

J'aperçois le globe matérialisant le Nordkapp, comme disent les norvégiens.

Et voilà. J'y suis arrivé. je suis seul, alors je me fais un "auto-portrait".

Les avancées des péninsules adjacentes.
Des nuages se forment sur la mer à grande allure. J'avais déjà vu ça il y a deux ans.

Un énorme bateau de croisière passe....

Rencontre avec Luc, un français, et un phénomène.

Parti depuis la mi-mars, il est passé par Odessa, puis a traversé l'Ukraine, puis la Biélorussie....
Il avoue avoir beaucoup souffert ce matin, dans la dernière partie.

J'ai discuté aussi un moment avec des camping-caristes normands, qui ont rencontré Luc à Alta voici une semaine, et qui font un peu route avec lui. D'ailleurs, ils vont le reconduite à Alta... en camping-car, car il n'a pas envie de refaire le chemin inverse en pédalant. Il y a des gens super-gentils, et ça fait tellement plaisir. Au fait, ils me disent être venus ce matin vers 8h45, il n'y avait personne au péage.... La fille, en plus, m'a menti ! Je m'en doutais.

Une touriste me propose une photo.. Pourquoi pas ?

Des bus viennent de débarquer leur plein de touristes. Le site prend vie ! J'aime bien ça.

Un camping-cariste allemand me dit que la nuit dernière, des dizaines de cars sont venus emporter deux mille personnes sur le site. Ils viennent de bateaux qui mouillent à Honningsväg et les emmmènent ici admirer le soleil de minuit. Et hier soir, il était... (le soleil) dans les nuages !

Par contre, je n'ai pas envie de refaire le chemin inverse. J'aperçois un mini-van allemand qui démarre, je hèle le conducteur. Il est seul. Je lui demande s'il veut bien me conduire 500 mètres plus loin.... OK, pas de problème. Merci, ami voyageur !

Et je retrouve la petite, qui n'avait pas bougé !

Retour tranquille au camping.

Cette fois, je prends le temps de vous faire des photos.

Ici, c'est le chemin qui mène au "vrai" cap nord, en terme géographique. 9 kilomètres de marche. Il y a une petite tente, avec deux vélos, là, au bord de la neige. Les cyclotouristes sont extraordinaires. Quel force de caractère, je suis très admiratif, comme toujours !

Oh, terres désolées.

Terres glaciales.

Terres délaissées..

Mais belles, peut-être à cause de tout ça.

Une "idée" du Groënland !

Les pauvres Samis... ça sent la misère, quand même, pour eux !

Je me souviens d'un livre de mon frère le mécano, qu'il avait lorsque nous étions petits. Vous savez, c'étaient des livres de "prix", cadeaux gagnés à l'école, en fin da'nnée scolaire, selon nos résultats. C'était sur la Laponie, je le lui ai souvent piqué. Déjà, je rêvais de voyages... Te souviens-tu de ce livre, Kiki ? Et l'as-tu encore ?

La Laponie....

Je me suis arrêté à ce camping, hier. Mais il n'y avait personne à la réception. J'ai discuté avec un camping-cariste néerlandais qui était là, super sympathique, mais il ne connaissait pas le prix pour moi, forcément !

Alors j'ai poursuivi vers Skarsväg, un peu plus au nord, là-bas...

Et il est là, mon camping.

Ma tente. Le camping-cariste allemand, à côté, a installé un fil à linge ce matin, et je lui ai demandé si je pouvais prendre un peu de fil pour étendre une petite lessive (ça sèche tellement bien). Et c'était sec, forcément. Car il y a un vent frais. Là-haut, sur le site, il faisait franchement froid, et j'avais fermé la veste, que j'avais ouverte pendant la marche. Et j'étais bien content de l'avoir, croyez-moi !

Un petit tour vers Skarsväg.

Le joli port.
Au fond à droite, c'est un énorme nuage qui s'est formé, c'était très étrange !

Et en français....!!!!

Arrivée au camping. Je m'installe dans la salle à manger. Les camping-caristes allemands y sont. La dame me demande ce que j'ai à manger. Je lui dis : "en principe, des céréales, mais j'ai oublié d'en acheter hier, et il n'y a aucune boutique dans le village, alors je vais manger du pain et du Nutella, c'est délicieux". Ak, ok. Je m'installe. Et le monsieur m'interpelle et me dit : "de vrais oeufs allemands sur le plat avec du jambon, deux ou trois oeufs, ça vous irait ?". Et il va dans son camping-car chercher les ingrédients, et me fait ça dans la poële, bien assaisonnés, et me l'apporte à la table ! Que dire ? Merci, oui. Mais quelle gentillesse. Vous voyez, ce plat, il restera dans ma mémoire. Et si, un jour, je reviens dans ce petit village, je penserai à ce moment magique, ce moment d'humanité.

Je suis comblé !

Par contre, vous, vous n'avez pas de chance. Si Internet fonctionne parfaitement bien, l'envoi de fichiers (ftp) est inopérant !
Désolé, pour le coup, je ne puis rien y faire !

En espérant avoir Internet demain....

Page précédente: Europa2014 : 5 juin
Page suivante: Europa2014 : 7 juin


Depuis le 06/06/2005 Visites:931819 Aujourd'hui :222 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)