Europa2014 : 6 mai

Voyage Europa 2014
Mardi 6 mai 2014 - J036 - 354 km - 191 photos (9759-6881)
Les champs de bataille de Verdun....

Evidemment, j'ai dormi comme un loir. Lever difficile vers 6h45. Eric est déjà levé ! Départ à 8h30.
Merci, Eric et Sabine, pour votre généreux accueil.

Je garde en souvenir Sabine, qui a tenu à nettoyer la bulle de Serparti alors que je m'apprêtais à la sortir du garage. Quelle gentillesse !

Une des dernièrs images de Belgique : une campagne légèrement vallonée.

Douce France....

Cher pays de mon enfance...

J'adore voyager, mais je suis toujours heureux de retrouver mon pays.

Ses petits villages.

Ses jolies rivières.

Il n'y a presque personne dans les rues.

Et l'interminable ruban poursuit inlassablement sa route à travers champs.

Il ne fait pas froid, mais il y a du vent dans la plaine. Le ciel est bien couvert, et ça commence à sentir la pluie.

La Meuse.

Et un canal.

Avec les pancartes, vous savez tout.

Après Dun-sur-Meuse, je prends une petite route, la D164, qui creuse son chemin dans la vallée de la Meuse.

L'homme et ses industries sont bien loin d'ici, et je savoure une fois de plus lorsque je roule loin des villes.

Ce qui ne veut pas dire que les hommes ont abandonné la nature : regardez à quel point les espaces sont cultivés !

Je reprends ensuite la D964, et c'est là que je retrouve l'ami Michel. Je savais qu'il m'attendrait quelque part, mais je ne savais pas où.
Je suis heureux de rouler à nouveau en sa compagnie.

La fameuse tranchée des baïonnettes..

L'ossuaire de Douaumont.

Tout autour, le terrain conserve la mémoire des derniers obus tombés.

C'est sur cette terre que tant d'hommes ont souffert.

Ici repose Pierre-Marie Morit, mon grand oncle, tué juste à côté, à Bezonvaux, le 24 décembre 1916.

On aperçoit à travers des vitres sales des milliers de crânes et ossements humains.

Ce sont eux, nos ancêtres, qui sont ici. Tous mélangés. Il y en aurait 130.000 ici....

Après nous être restaurés (et j'ai une fois de plus été invité par Michel !), nous allons à Bezonvaux.

Je voulais voir le lieu où mon grand-oncle s'est fait tuer, mais le village fait partie de ceux qui ont été rayés de la carte !

Nous sommes éclaboussés par la paix. Le lieu est magnifique, les arbres sont beaux, les oiseaux chantent.
Difficile, voire impossible, de s'imaginer l'enfer qui régnait ici voici 98 ans.

Michel voulait voir ce que ça donne de s'asseoir aux commandes de Serparti.
J'avais un peu peur qu'elle ne se rebiffe en une brusque ruade, mais elle n'a pas bougé d'un poil.

Merci à toi, Michel, de m'avoir accompagné ici ce matin.

Je quitte la région de Verdun par les petites routes.

Et les petits villages qui vont avec.

C'est superbe, hein !

Les blés poussent, la saison avance, je n'en reviens pas.

Puis je rejoins la "Voie de la Liberté", qui va de Verdun à Metz.

Je roule ensuite sur les grands axes, car je tiens à ne pas arriver trop tard à Strasbourg. Je voulais aller au centre de Metz voir la grande cathédrale, et au centre de Strasbourg pour la même raison, mais l'heure avance plus vite que Serparti, et je n'ai vu ni l'une, ni l'autre.

Une petite dernière dans le Parc Régional de Lorraine, sur la D955.

Ensuite, je rejoins l'ami Claude comme prévu, juste à côté de Strasbourg. Claude m'offre le gite et le couvert, lui aussi. J'avoue être très gâté !
Nous allons nous restaurer au coeur de la ville, avec nos bécanes, et rentrons à l'heure où le sommeil réparateur s'avère nécessaire....

Page précédente: Europa2014 : 5 mai
Page suivante: Europa2014 : 7 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:938988 Aujourd'hui :195 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)