Europa2014 : 6 septembre

Voyage Europa 2014
Samedi 6 septembre 2014 - J053 - 267 km - 390 photos (16.008-16.300/40.231-38.268)
Albanie, tes routes sont trop dures.... Re-bonjour, magnifique Monténégro !

A 6h30 en train de déguster mon café dehors, autant dire que je suis tout seul. Il a plu cette nuit, mais il fait bon ce matin, juste un peu plus frais. Je trouve qu'au niveau météo, je suis en train de changer de système, ça sent l'automne à plein nez, les pluies arrivent, les températures chutent. Dommage, même s'il faisait parfois trop chaud, j'appréciais bien quand même !

Je pars à 7 heures. J'ai fait une recherche sur Internet, du type "que voir à Tirana ?".... La réponse est claire :fais le point avec Titi, il n'y a pas gran,d chose à se mettre sous la dent ! Je fais le point avec Titi, ce n'est pas très loin, je programme la place centrale de Tirana comme cible, et roule ma poule.

Ah ah, roule ma poule.... Nids de poule.... Je le savais, il y a cette première partie à passer. Après, que de la belle route vers Tirana.. Ah ah ah.... Déjà, à Durres, je perds la route de la capitale. Titi n'est pas à jour, les pancartes albanaises non plus ! Bref, je demande mon chemin à un gars qui me répond dans un anglais parfait, et m'aiguille extrêmement bien et judicieusement, m'évitant une route, me dit-il, très difficile. Je le crois sans peine. OK, je suis sur l'autoroute. J'évite deux accidents en 5 minutes, alors que je commençais à me demander si j'allais bien le faire, cet aller-retour vers Tirana (car c'est un vrai crochet). Du coup, c'est décidé : non, je n'irai pas. Vous ne verrez donc pas de photos de Tirana dans Europa 2014, et j'avoue -j'ai honte, mais c'est vrai- que je n'ai AUCUN regret , bien au contraire !

Donc, routes diverses, mais globalement correctes, avec toujours de grosses surprises inattendues, mais ça va. Me voici ici tout près de Shkoder, pas très loin de la frontière. Ah, la frontière, longue, longue, environ 30 minutes d'attente pour 6 voitures ! Il y avait deux files, je tire au sort, je prends à gauche. Bad luck, fallait choisir la droite, qui avançait trois fois plus vite. je suis tombé sur le gars méticuleux et pénible.

JJe suis heureux de quitter l'Albanie. Dommage, c'est un beau pays, mais les infrastructures sont encore absentes !

Enfin, me voici...

au Monténégro.

Quelle claque, une fois de plus, comme c'est beau ! Ce pays est mon coup de coeur.

La route est étroite et assez difficile, mais toujours jolie, et son état est correct. Sans comparaison avec l'Albanie ou la Roumanie, il peut y avoir quelques passages difficiles, mais c'est du gâteau à côté des deux autres !

Il y a des tas de petites routes qui vont dans ces montagnes, et elles offrent des paysages fabuleux. Je le sais car j'y étais allé en moto en 2010.
Il y a donc de quoi s'occuper un bout de temps dans le secteur.

Au loin, la ville de Bar, dans laquelle je vais aller chercher un distributeur de billets, puisque les albanais m'ont pris tous mes euros.

Montenegro = Mer et Montagnes, comme ses voisins l'Albanie et la Grèce.

Là aussi, la végétation est luxuriante.

Par contre, ça bétonne dur, sur la côte, et j'ai bien peur qua dans quelques années, ce soit moins bien !

Il y a un monde fou, je n'en reviens pas. Les plages sont bondées, la circulation difficile.

La chaleur est intense, et pourtant, comme hier, je vois les masses nuageuses en formation.

On se croirait vraiment dans les Tropiques.
Sauf que c'est beaucoup moins loin, et beaucoup beaucoup moins cher.
Il y avait un camping sur cette plage, et j'ai failli me laisser tenter : 5,30 euros...
Mais il faut que j'avance, j'ai encore de la route, moi !

Sur la route en corniche, j'avais des paysages ressemblant comme deux gouttes d'eau à ceux de la Côte d'Azur française.

Comparé à l'Albanie, les infrastructures sont ici d'un niveau élevé.

La pluie est arrivée alors que je quittais la côte. Des orages très violents. Je suis resté ici manger, attendant que ça se calme un peu.
Et ça s'est calmé !

Bien entendu, l'eau ruisselle de partout, et Mygoo glisse comme sur du verglas. J'ai dérapé deux fois, et me suis fait peur.
Mes pneus seraient-ils bons à changer ? Oui, je le pense, ça devient franchement dangereux, mes affaires !

Puis j'arrive à Kotor. Impossible de stationner dans la ville. Comme j'ai décidé de faire le tour de la baie, et que la ville de Kotor en elle-même ne m'intéresse pas plus que ça, ce n'est pas bien grave. Vous pouvez trouver des photos ici sur le site.

Non non, ce n'est pas un fjord norvégien, mais ça y ressemble bien !

Je dois vous dire que Kotor m'a plu dès que je l'ai vue en 2010, et je confirme aujourd'hui mon goût pour cette baie.

C'est magique.

Je ne vous cache pas que j'aimerais bien passer quelques semaines ici.

Il me plairait bien d'écrire mon bouquin devant cette baie.

Il y a des gens qui ont des villas incroyables.

Le bateau devant la maison, avec des marches descendant dans l'eau transparente.

Mygoo en fait même un clin d'oeil...

En tout cas, tous les ingrédients que j'aime se trouvent ici. La mer, la montagne, la chaleur, les infrastructures, la liberté de penser, le coût de la vie pas très élevé, l'euro comme monnaie. C'est juste.... que les gens ne parlent pas français.... hi hi hi.

Vous pouvez venir passer 3 semaines ici sans vous ennuyer aucunement. Entre l'exploration de la baie elle-même, ses criques et plages, ses sites historiques, ses randonnées, puis toute la montagne autour... Que dis-je ? Vous pouvez venir ici pendant dix ans, vous n'aurez pas tout vu.

Gros orages sur la baie, puis le ciel s'est dégagé lentement, soleil en soirée.

Un tour en bateau dans cette baie, voilà ce que j'ai loupé !

Avec le soleil, les couleurs reviennent !

Les avenues de palmiers, j'adore !

Je suis ici dans l'aile gauche (ouest) du papillon que dessine la baie de Kotor. La ville de Kotor elle-même se trouve au sud de l'aile droite, donc tout au fond de cette photo, à droite du côté gauche. C'est clair ?

Quelques centaines de mètres avant mon petit camping.

Parfait, il est parfait. Pour 7,50 euros, ce qui est assez cher au Monténégro, mais il n'y manque rien.

Dans la soirée, une jeune fille de Slovénie est venue discuter. Elle voyage avec son mari en voiture et tente, mais ils vont s'acheter un van l'an prochain, pour être plus libres. Ce sont de grands voyageurs, ils ont déjà parcouru pas mal de pays en Europe, dont la Norvège. Ils aiment la montagne et la randonnée. Rencontre fort sympathique. Elle m'apprend que, contrairement à ce que je croyais, et même si le paysage est de type "fjord" ici à Kotor, ça n'a rien à voir avec des glaciers, mais avec des rivières et de l'érosion. Elle a fait des études de géologie.

Il est 20h30, Internet est très rapide ici, vous devriez avoir tout ça très vite. Il fait nuit noire, et bien frais. J'ai mis deux gilets sur moi, ça change ! Je vais rentrer dans ma caisse ! Ciao ciao !

Page précédente: Europa2014 : 5 septembre
Page suivante: Europa2014 : 7 septembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:919926 Aujourd'hui :126 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)