Europa2014 : 7 avril

Lundi 7 avril 2014 - 268 km - 211 photos (2284-709)

Traversée d'est en ouest.

La grille du camping n'ouvrant qu'à 88 heures, je me fais une grasse mat'... Lever un peu avant 7 heures. Lorsque je reviens de ma salle d'eau, je m'installe pour le petit-dej'. Il me reste des céréales au blé soufflé enrobées de caramel, je les adore.

Et c'est à ce moment ^récis que ça a commencé. D'abord un bruit insignifiant, qui s'est progressivement amplifié. Il pleut, et même plutôt bien. Voilà, comme les choses se joiuent à presque rien. Je partirai avec une tente trempée, alors qu'elle était sèche ! Pourtant, le ciel était gris, mùais sans plus, je ne l'ai vraiment pas vu venir ! Et ça tombe tant et si bien que je suis même obloigé de repousser mon départ. J'en profite pour faire mes sauvegardes, ce sera toujours ça de fait.

Petite pluie fine à très fine, dès que je pars. Je rentre dans le North York Moors National Park. Magnifique.
Quel dommage, cette météo.

Inutile de vous dire que je suis presque seul...

Il y a eux, les moutons, et des tas d'animaux. De magnifiques faisans, d'autres oiseaux que je ne connais pas de nom.
Pendant que j'y pense, il y avait des lapins à gambader partout dans le camping, ce matin !

D'un autre côté, ce brouillard de pluie rend les lieux fantastiques, et apporte une très forte note de mystère qui va bien avec l'environnement. Et je me mets à imaginer toutes sortes d'êtres que je ne vois pas, mais seulement devine à travers un rideau de plus en plus dense, et des gouttes de plus en plus grosse. Par moments, ma vision n'excède pas dix mètres, et je dois rouler à 20 km/h. Je ne peux plis faire aucune photo, l'objectif serait obligatoirement touché par la pluie. Mais c'est magique.

Ouvrir ces barrières n'est pas simple, et je préfère les "cattle-grid", ces rouleaux posés dans le sol et empêchant le bétail de passer, qui sont heureusement majoritaires.

Au loin se devinent des arbres? Ou des géants m'attendant ?

Partout les petits, adorables.

Départ arrêté pour Serparti, car j'ai fait des photos du torrent. L'eau est partout.
J'estime le taux à 99,997 % d'humidité.

Finalement, la pluie redoublant, je décide de quitter les hauteurs du parc national. Quelques courses en passant : une miche de pain chaude, qui s'avèrera succulente (je suis en train de me la faire gentiment, là, en écrivant), ainsi que du fromage de type "Brie"..

Derniers kilomètres dans le parc.

Une belle descente, retour dans la plaine.

Comme hier, je m'arrête à une cabane "café". Je me prends la même chose qu'hier, c'est le même prix, 3,50 £. Le gars me dit : "et c'est autre chose que les MacDo, vous allez m'en dire des nouvelles". Il a raison, c'était délicieux. Il s'appelle Jef, lui aussi, et est originaoire des îles Orcades, tout en haut.

Ce "cow-boy" était super sympa, on a bien discuté.

pprenant que c'était mon anniversaire hier, je ne sais plus comment, il va dans sa voiture et revient avec ce fer à cheval, qu'il me donne pour me porter bonheur. Franchement, c'est drôlement sympa, vous ne trouvez pas ?

Après manger, je prends la route vers l'ouest. Et là, mes p'tits amis, je me suis pris des trombes d'eau sur la tronche. La route est devenue extrêmement dangereuse, l'eau formant de grosses mares coupant la moitié, voire les 3/4 de la chaussée. Les anglais ne sont pas très bons dans le drainage des routes, et en moto, y'a intérêt à faire hyper gaffe ! Tiens, ça me fait penser à une anecdote vécue ce matin. JJ'étais sur un de ces routins dont les anglais ont le secret, et c'était à tel point étroit que j'ai roulé au centre, où il y avait de l'herbe très fine, et.. Serparti est partie de travers, je n'ai pas freiné, bien m'en a pris, et elle a retrouvé son équilibre. Oups ! Eh bien, croyez-moi sivous voulez, mais je l'ai surprise -Serparti- à sourire, après son rattrapage in extremis. Vous savez quoi ? Je pense qu'elle l'a fait exprès pouir me faire flipper !

En attendant, la pluie s'est calmée, je peux reprendtre les photos. Et je dois dire que ces averses donnent un ciel de contraste par moments d'une beauté surnaturelle. Sûr qu'avec du soleil, c'eusse été -je ne suis pas trop sûr de moi, là- moins beau.

Magnifique. Tout simplement.

La terre est gorgée d'eau.

Un pont qui s'la pète ! Quel luxe sur une si petite rivière !

Il ne pluet presque pas : je ne peux résister à une petite visite.

... qui a quitté cette vie le 8 juin 1789, agé de 59 ans. Impressionnant, non ?

Petit village classique.

Le paysage change radicalement.. La route suit une large vallée, de belles montagnes de chaque côté.
Les averses se poursuivent, 3 rayons de soleil se battent en duel quelques secondes.

Je vous le disais bien, les nuages apportent une touche fantasmagorique au paysage.

Soudain... Le Tour de France passera ici le 5 juillet ! Incroyable, non ?
Et moi qui me croyais en Angleterre, ça jette un froid !

Clair-obscur.

Quand je vous dis qu'il pleut, ça se voit. Les rivières ont grossi en quelques heures de façon magistrale.
Celle-ci traverse une petite ville !

... que voici.

Vous voyez, c'est ce que je voulais vous dire.

Les rivières sont belles comme tout, sauvages et tumultueuses.

Merci aux nuages de nous offrir de tels spectacles !

La route n'en est pas moins magique, c'est un plaisir de rouler ici en moto.

Instants d'exception.

Magie de la lumière.

Je ne m'en lasse pas.

Et j'arrive à l'ouest. Et les campings acceptant les tentes sont extrêmement rares. Finalement, je trouve celui-ci, qui me demande 10 £ (ne vous plaignez-pas, monsieur, je vous fais un super-prix, c'est normalement 20 £). Sauf que, comme aucun prix n'est affiché, elle peut me dire ce qu'elle veut, la dame ! Et pas de WiFi. Et douche payante en sus... Et ni table, ni chaise, ni salle. Je prends quand même, j'ai froid, ma tente est trempée, je suis fatigué.

Il n'empêche, malgré la pluie, ce fut encore une journée fabuleuse.

Vous aurez le CR quand j'aurai le WiFi. Il est 22h16. J'ai mal au cou de taper en me tenant sur un coude depuis deux heures !

Et vous savez quoi? La pluie se remet à tomber.

Il est temps de faire dodo !

Page précédente: Europa2014 : 6 avril
Page suivante: Europa2014 : 8 avril


Depuis le 06/06/2005 Visites:884811 Aujourd'hui :280 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)