Europa2014 : 7 septembre

Voyage Europa 2014
Dimanche 7 septembre 2014 - J054 - 417 km - 490 photos (16.425-16.790/40.648-38.758)
Bosnie-Herzégovine et Sarajevo, sa capitale.

Beau et frais ce matin. Du coup, je savoure une fois de plus mon café dehors sur ma table, et je le ferai tant que ce sera possible, tant j'aime ça. Par contre, il est déjà 8 heures lorsque je démarre. Plus tard que prévu.... je suis lent, le matin, et je voulais étudier ma route avec précision, car je change mes plans.

Le soleil se lève sur la baie de Kotor. Les brumes matinales commencent à s'élever. Dieu, que c'est beau !

La route grimpe aussitôt. Et c'est marrant, car la baie s'élève au fur et à mesure que je monte.

La vue devient carrément aérienne.

Et j'aperçois maintenant la Méditerranée, tout au fond.

Regardez bien, la ligne bleue, au-delà de la dernière montagne.

Comme c'est beau !

Ensuite, c'est le plateau.

Je fais le plein peu avant la frontière, qui se trouve un peu plus loin à droite.

Deux voitures seulement devant moi. Dimanche matin, c'est bien.

Et heureusement, car le flic du Montenegro est un lent.... J'ai envie de le virer et de prendre sa place pour accélérer les choses. Qaund je le vois taper sur son clavier, j'en suis malade !

Côté Bosnie-Herzégovine, je suis seul ! Alors, forcément, ça va plus vite.
Aucun sourire, pour changer.... Je suis fatigué de ces frontières et de leurs fonctionnaires désagréables.

Heureusement, il n'y a pas que les hommes.
La nature est belle.

Et aujourd'hui, de ce point-de-vue, j'ai été vernis !

Titi me faisait passer un haut col. Malheureusement, tout a changé, et ce sera un long tunnel ! Ici, à la sortie du tunnel.
Dommage, j'aime tant franchir les cols.

Puis je passe au milieu d'un Parc National splendide.

Dommage, il ne faisait pas beau.

Mais malgré cette mauvaise météo, je suis resté scotché devant la beauté des lieux.

Ah, ces jolies meules de foin si bien ouvragées que j'aime tant.

Puis je retrouve la rivière... Tara, aux eaux de couleur si exceptionnelle.

Je vois un panneau "Tara canyon" et me dis : allons-y, ce n'est pas prévu au programme, mais je suis à côté.... Et je roule, et la route devient étroite, et.... Mais, je suis déjà passé ici, moi. Et je regarde de plus près et..... Bingo, mais c'est bien sûr. Je suis passé ici le jour où je suis entré au Monténégro.... Mais quel imbécile je fais, quand même ! Demi-tour direct -enfin, presque, car route étroite... 25 bornes pour rien, et pas loin d'une heure de perdue, que je paierai le prix fort en fin de journée, forcément !

Retour sur la route de Sarajevo.

Et à nouveau des passages étroits et superbes.

Je porrais faire des centaines de photos, chaque virage est beau, chaque sortie de virage est différente, mais toujours belle.

Puis une longue longue descente, le paysage s'assagit.

Et me voici au coeur de Sarajevo, après bien des difficultés. C'est un gars dans une station-service qui m'a vraoment dépanné, il a entré la bonne rue sur le GPS, trop cool. Et en plus, il m'a remercié de venir voir sa ville !

Ce que j'ai aimé : une partie d'échecs avec des pièces de la taille des hommes. Passionnant !

Traces d'impacts.

Auto-portrait dans une vitrine. On s'amuse comme on peut. Il y avait des bouquinistes. L'un d'entre eux parlait un peu français, il a passé trois ans à Lyon en tant que réfugié. Sans papiers. Il va sans doute y retourner, car ça va très mal ici, me dit-il. Pas de travail et mauvaise politique... Aïe !

La pauvre Mygoo, dans cette pauvre ville.

En quittant Sarajevo, que je ne regretterai pas !

JJ'ai droit à une première partie du trajet sous la pluie, et beaucoup de circulation. Puis ça s'éclaircit doucement.
Arrêt à Konjic, que j'ai trouvée jolie en traversant le pont.

Il y avait un tas de vieilles pierres près de mon parking : de vraies merveilles du passé !

La même ville, sous un autre angle.

Les paysages prennent à nouveau une tournure sublime.

EEt toujours ces extraordinaires couleurs de l'eau.

Et pour finir, une trentaine de km dans ce qu'il est convenu d'appeler l'un des plus beaux défilés qu'il ait été donné de voir dans ma vie !

Non, je corrige : le plus beau défilé de ma vie.

Je loupe un paquet de photos car il se fait tard, la lumière n'est plus là. C'est pour ça que je vous disais que je paye cher mon aller-retour sur la rivière Tara.

Mais qu'est-ce que c'était incroyablement beau !

Mostar. Titi me trouve un parking camping-car en centre-ville. Horreur, malheur. Horrible. Les rues étroites, à forte pente, et défoncées par où il m'a fait passer, je me suis une fois de plus fait piéger par lui. Et le parking en question.... Minable !Finalement, je me dirige vers le camping tant vanté par l'ami Christian, l'allemand rencontré en Bulgarie qui voyage en camping-car. Petit camping. Je suis le seul client. Le boss voulait dix euros, je dis que c'est trop cher, il me le fait à 7 euros, et me rend 3 euros, ce que j'apprécie beaucoup, vu que ce n'est pas sa monnaie. Merci donc à lui. C'est Camping Paradise, je vous le recommande, car le gars est vraiment très serviable. Il a envie de discuter, mais pas de chance, car je suis fatigué.... De plus, je suis obligé de saisir dans Mygoo, car il y a des moustiques....

22 heures passées, je termine. Deux motards viennent d'arriver au camping, si tard. je ne les envie pas, et je ne les comprends pas de rouler dans ce pays de nuit !

Pour ce qui est de Mostar, je n'ai rien vu. J'irai demain matin !

Page précédente: Europa2014 : 6 septembre
Page suivante: Europa2014 : 8 septembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:905833 Aujourd'hui :355 Maintenant:14 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)