Europa2014 : 8 avril

Mardi 8 avril 2014 - 261 km - 138 photos (2545-847)

Lake District National Park

Il a plu une grande partie de la nuit, car je l'ai entendue à chaque fois que je me suis réveillé. En plus, il faisait franchement froid, et j'ai apprécié d'avoir mon gros duvet. Néanmoins, j'ai bien dormi, comme toujours. Hier soir, je me suis mangé la moitié de la grosse miche de pain, avec mon gros morceau de fromage, c'était carrément délicieux. Le pain était onctueux. Ce matin, j'ai pris exactement la même chose.

Quelques gouttes de pluie pendant que je me préparais, mais finalement, la chance était avec moi. Le vent s'est levé, les nuages passaient vite, et il y a eu de beaux morceaux de ciel bleu, et de soleil qui sortait lui aussi de ses draps mouillés. Du coup, j'ai attendu un peu que la toile sèche, au moins en partie, ce qui sera plus facile pour ce soir.

Finalement, départ à 8h30.

On est tout de suite dans l'ambiance ! Sauf que là, je me suis trompé de route... Normal, avec un GPS. Il est super, mais en même temps, il m'énerve. En fait, je ne parviens plus à suivre mon itinéraire, car il m'en crée un à sa guise, et me fait faire des détours considérables.

Instant de paix, communion avec la nature.

Les anglais ont cet art de rendre sublime une nature déjà naturellement si belle.

Je vous l'ai dit : il y a des anglais et des moutons.

Superbe village dans lequel je fais le plein. Une fois par jour, en fait, entre 350 et 450 km. Il m'en reste encore, mais comme ça clignote, ça m'énerve.

L'eau coule de partout. En fait, surtout du haut vers le bas.

Quelques averses, un ciel souvent noir, mais je ne vais pas me plaindre. Les couleurs sont juste sublimes.

Mais j'ai un peu froid, je regrette d'avoir retiré les doublures. Je les remettrai demain, sûr !

De mieux en mieux. Le gars de la gargotte où j'ai mangé hier m'a dit qu'il y en avait plusieurs à 33%, dans l'autre parc !

Ces lacs sont des joyaux dont je ne me lasse pas. Ah, rouler ici, quel bonheur.

Juste après ce rayon de soleil, j'ai essuyé une belle averse et un coup de vent terrible qui s'est levé soudainement.

Une fois passé le col -sans problème pour Serparti, avec son petit "ronron" habituel-, j'ai eu l'impression de pénétrer dans un frigidaire. Et le vent était très violent, les conditions sont carrément devenues glaciaires en quelques minutes seulement. Ici, en hiver, tu ne dors pas dehors !

Bien entendu, je croise deux-trois grosses voitures de type 4x4 : des agriculteurs du coin. Sinon, presque personne..

L'eau ruisselle sur la route, mais ça ne me gêne pas, au contraire. Tout ça fait partie de l'ambiance du pays, et je savoure chaque kilomètre !

En plus, le paysage n'est pas immuable, loin de là. Il change constamment, comme la lumière, au gré des nuages. Magique, je vous dis, c'est magique !

Soudain, j'arrive sur les grands plateaux. Qu'est-ce que j'aime ça ! La vue se dégage à l'infini.

Le mouton : "Qui c'est, celui-là ? Que me veut-il ?". Moi : "Rien, fais comme si je n'étais pas là". Et alors, il détale....

Quelques rares panneaux.

Fin du parc.

Keswick, une magnifique petite ville. Je vais faire un nouveau retrait, je n'avais pris que 50 £, et l'argent file vite. Il faut dire que les campings ne prennent que du liquide. Il y a pas mal de touristes, ici. Ils sont gelés. Il y a une "maison du sandwich", avec un choix incroyable. Je me prends un sandwich au steak, avec des oignons, un oeuf, et d'autres trucs. Quel délice. Ah oui, le prix : 3 £. Si on mange sur place, une livre de plus ! Je vais manger dans la rue, sur un banc, près de Serparti.

Un couple de motards en retraite vient me parler : ils ont vu la carte sur la bulle. Super sympas.
La dame me propose de faire une photo.

Un autre gars vient me voir. Lui aussi, il a vu la bulle pendant que je me promenais. Il était en Belgique et Luxembourg en moto (BMW GS 800...) la semaine dernière. Il me donne une bonne adresse de camping, qu'il met dans mon GPS. Sympa.

Traversée de Carlisle.

L'Ecosse me souhaite la bienvenue.

Un peu plus loin, je vois un panneau avec caravane et tente. A priori, je ne le sens pas. Mais en fait, ça va être très bien !

D'abord, un château. Devant le château, un cavalier et un chevalier en armure, avec sa lance dans la main. Mais où suis-je donc ? Dans un lieu historique! A deux pas du château se trouve une caverne. C'est là que Robert the Bruce, roi d'Ecosse, est venu se cacher pendant trois mois après la grande défaite. Vous savez, le Robert de Braveheart, le fameux film ! Me voici maintenant directement plongé sur les terres des rois d'Ecosse !

La dame ne veut rien savoir sur le prix, malgré mes sourires et ma gentillesse renommée. 10 £. WiFi, oui. Et douches et toilettes chaudes. Et oui, vous pouvez travailler dans les toilettes, il y a une petite table. En fait, c'est une table en bois pour langer les bébés, sur laquelle est posée une bassine, que je renverse sur la baignoire (oui, oui, il y a douche et baignoire, eau très chaude, c'était délicieux) pour faire une table. Il fait très bon dans cette petite pièce, quel bonheur, après cette journée dans le froid. Je bosse beaucoup, et je commence par envoyer la journée d'hier, et un mot à ma famille, par crainte de manque de courant. Et effectivement, d'un seul coup, clac. Tout s'éteint brutalement, sans aucun avertissement. Les boules, je n'aime pas ça, mais je n'ai aucune moyen d'y remédier !

Du coup, je retourne dans mon palais. Ah, c'qu'on est bien, quand on est dans l'duvet... Du coup, je prends ma tablette, soirée lecture, formidable. En plus, je suis dans un bouquin d'enfer, c'est le cas de le dire : du fantastique, aves des démons...

Je ne tarde pas à m'endormir. Quelques gouttes tombent, de plus en plus fort. Ah, pourvu que ça ne tombe que pendant la nuit !

Page précédente: Europa2014 : 7 avril
Page suivante: Europa2014 : 9 avril


Depuis le 06/06/2005 Visites:905381 Aujourd'hui :327 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)