Europa2014 : 9 juin

Voyage Europa 2014
Lundi 9 juin 2014 - J070 - 461 km - 175 photos (19090-15840)
Descente vers la Baltique.

J'ai bouquiné tout l'après-midi sous la tente. Il pleuvait, de cette petite pluie douce, calme, presque silencieuse, qu'aucun souffle de vent ne venait troubler. Mais il pleuvait, et je n'aimais pas ça, après la semaine que je venais de vivre sous un grand ciel bleu !

Il a plu aussi pendant la nuit, mais elle s'est arrêtée de tomber alors que je me réveillais, vers 6h30. Et elle a été sympa, puisqu'elle a repris alors que je démarrais, à 7h30...

Je viens juste de quitter le camping, les premières gouttes tombent.

40 km plus loin, c'est l'entrée en Finlande. Je quitte la Norvège définitivement.
La route 93, qui descendait sud-est, bifurque ensuite à 90 ° à Enontekio, et part vers le sud-ouest, et donc la Suède.

Les résineux se mélangent aux bouleaux.
Je fais mon plein en Finlande, à 1,74 € au lieu de 2,10 en Norvège : c'est mieux.
Je verrai plus loin que c'est à 1,60 €. Je paye encore le prix fort du nord !

Mais la pluie augmente, et il fait froid.

La 93 arrive ensuite sur la 21, ou E8, à Palojoensuu. Il faut que je vous explique un peu la situation. La frontière entre la Finlande et la Suède est en fait un fleuve qui se jette dans la Baltique au sud. Ce fleuve, large et puissant, n'est franchissable que par quelques ponts, très éloignés les uns des autres. De ce village jusqu'à Tornio, la ville finlandaise près de la Baltique, il y a grosso-modo 275 km à vol d'oiseau. La E8 (ou 21) descend côté finlandais, et c'est la 99 côté suédois. Je vais d'abord descendre côté finlandais sur la 21, puis je vais passer côté suédois, car il me reste des SEK (les couronnes suédoises) à dépenser, et je compte les "passer" en essence.

Sur la E8, en Finlande : pluie et froid.

Le grand fleuve servant de frontière, ici, peu après être passé en Suède.
On voit que l'objectif est plein de gouttes d'eau, malheureusement !

Pajala, en Suède, où je rejoins la 99.

Une ancienne ferme bien restaurée.

Au loin, de puissants rapides...

Enfin, la météo commence à s'améliorer ! Ici, c'est juste au-dessus de Svanstein.

A chaque fois qu'il y avait un pont permettant de repasser en Finlande, j'y suis allé (c'est jamais à plus de quelques kilomètres), histoire de photographier le fleuve, le pont, les panneaux "Finlande" et "Suède" au retour, car je suis toujours revenu côté suédois.

A Svanstein, c'est joli, car il y a un peu de relief.

Svanstein, toujours.

Désolé, c'est pratiquement la même photo !

Sur le côté droit de la route, les maisons surplombent le fleuve qui se trouve sur ma gauche.

Les drapeaux sont sortis, comme le font aussi les norvégiens.

C'est génial, de suivre ainsi le Torne (c'est son nom) pendant des dizaines et des dizaines de km !

Tiens tiens tiens....
Forcément, ça devait bien arriver à un moment, que je repasse le cercle polaire arctique, mais dans l'autre sens !

Pour les rangs du fond, avant qu'ils ne lèvent la main.... C'était une des langues proposées, sympas les suédois !

Et le lieu est sympa aussi. En plus, on commence à voir autre chose que des nuages gris !

Pour ceux qui veulent en savoir davantage, il y a un lien internet sur la photo.

Encore des rapides sur le Torne.

Le fleuve s'élargit.

Le Torne à Övertorneä. C'est un des ponts frontières sur lesquels je suis venu.
Impressionnant, le fleuve, non ?

Et... le ciel bleu, quel bonheur !

On voit bien ici que le Torne est sorti de son lit.

La forêt n'est jamais loin.

Les rapides de Kukkola, et le terrain de camping.
En fait, j'avais l'intention de camper ici. Mais quand il m'a dit le prix, le gars, je me suis enfui. Il voulait 240 SEK (26,50 €) !!!

C'est beau.

On comprend aisément les problèmes que ces fleuves devaient poser aux hommes préhistoriques !

Comme la nature est belle !

De l'autre côté, les petites maisons finlandaises.

En fait, en bas, tu as Haparanda à l'ouest (Suède) et Tornio à l'est (Finlande). Et franchement, par moments, tu ne sais plus si tu es en Finlande ou en Suède ! Les deux villes se touchent, juste séparées par le fleuve, et une île sur le fleuve. Je me suis retrouvé en Finlande, alors que je n'avais pas encore utilisé ma monnaie suédoise. Retour sur Haparanda, où j'ai trouvé une station essence. Malheureusement, il me restait encore de l'argent après avoir fait le plein. Mais il y avait un sandwich, et une banane, qui ont vite réglé le problème. Et le sandwich, que j'ai mangé ensuite au camping, était délicieux. Ouf, pour la nourriture, je ne vais pas regretter la Norvège !

Et je m'installe sur le camping de Tornio, côté finlandais, donc. Le prix est de 14 euros (car la carte achetée à Copenhague me donne droit à 2 euros de réduction). J'explique mon voyage, elle téléphone à son patron, et elle me fait moitié prix : 7 euros. Super sympa, non ? La réception est ouverte jusqu'à 23 heures, avec courant et Internet. Une seule fausse note : c'est infesté de moustiques. Et c'est une des raisons pour lesquelles je n'aime pas la Finlande, qui en est couverte du haut jusqu'en bas ! Si aucun ne rentre dans la chambre, ça ira, mais je me suis fait piquer le temps de la monter. Des motards sont arrivés tout-à-l'heure, ils sont tous revenus à la réception les uns après les autres pour acheter du produit anti-moustiques... Le gars Jef, il va faire en sorte de s'en passer !

Voilà les amis. Le pneu a tenu jusqu'ici, je ne suis plus qu'à 150 km de la grande ville où je pense en trouver. On verra bien !

20h40, je vous quitte, bye bye.

Page précédente: Europa2014 : 8 juin
Page suivante: Europa2014 : 10 juin


Depuis le 06/06/2005 Visites:872572 Aujourd'hui :58 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)