Europa2014 : 9 mai

Voyage Europa 2014
Vendredi 9 mai 2014 - J039 - 290 km - 211 photos (10432-7348)
Fin de la Forêt Noire, suivie par le Württemberg.

Il a plu toute la nuit, avec de très fortes rafales de vent. Je le sais, car j'ai été réveillé plusieurs fois par la violence des éléments qui se déchaînaient.

Et ce matin, il pleut encore. La tente est trempée. Tout est trempé.

Peu importe, je dégage un peu avant 8h30.

Finalement, la pluie ne dure pas. Et il fait plutôt doux.

Je retrouve les paysages de la Forêt Noire, mais les montagnes sont plus arrondies, moins hautes.

Par contre, les villages sont toujours aussi beaux.

Bregenbach.

Bien entendu, c'est très humide, et les petites rivières courent les pentes.

Je cherchais un peu la source du Donau (le Danube) à Donaueschingen, mais je n'ai rien trouvé.
La Forêt Noire est terminée. je viens de traverser Geisingen, puis Hausen, et....

Voici le... Danube. Tout petit, insignifiant.
Je suis heureux de le voir si près de sa naissance.

Nous le retrouverons à plusieurs reprises au cours de ce voyage, et vous verrez comme il a grandi, le petit !

Nous sommes toujours dans le Bade-Wurtemberg. Et c'est vraiment magnifique.

Enfin.. la traversée de Tuttlingen a été pénible, et j'ai même réussi à me tromper !

Beuron, lieu de pèlerinage, très grand monastère.

Le... Danube ! Oui oui, je vous le certifie !

Un pèlerin, figé en plein mouvement.

Un petit village du Bade-Wurtemberg. Une deuxième pancarte indique "Grüss Gott", c'est le "bonjour" dans cette région du sud de l'Allemagne, ainsi qu'en Autriche. A prononcer en roulant les "r". Je pensais que cette forme n'était utilisée qu'en Bavière, mais non.

Tout est propre, rien ne dépasse.

Les prés sont couverts de fleurs. C'est splendide.

Et les forêts sont toutes plus belles les unes que les autres.

Le ciel est très lourd, très chargé, souvent très noir. C'est orageux.

Je retrouve ici la vallée du Danube. Tout est beau, calme, serein.

C'est le Parc Naturel du Danube Supérieur.

Le Danube a creusé son lit dans une roche calcaire.

Le Danube à Sigmaringen, près du camping qui ne me convient pas....

Je mange dans mle centre-ville, car je voulais le visiter.

AAvec Serparti dans les rues piétones, au pas. Personne ne me dit rien, c'est qu'elle sait rester discrète.

Encore des maisons époustouflantes !

Comme je vous l'ai déjà dit, j'apprécie les villes de cette qualité.

Et si j'y habitais, c'est là que je voudrais être, dans une de ces maisons.

Ben voyons... Tant qu'à faire !

Ah, ces magnifiques cieux noirs, c'est superbe.

Ma route se poursuit vers le nord-est, et traverse une campagne allemande ravissante.

Je vous garantis que Serparti apprécie autant que moi.

Un air de maison flamande, non ?

Mais pas celles-ci, typiquement allemandes.

Puis je pars carrément vers le nord.

Zwiefalten, et deux clochers.

Je suis en admiration devant ces prés couverts de fleurs, au milieu des bois et forêts.

Là-bas, un calvaire en bois, typiquement sud-allemand.

La route suit la vallée de cette petite rivière : je suis sous le charme !

Vous n'avez qu'une envie : flâner !

Les petits villages se suivent, entrecoupés de vertes prairies couvertes de fleurs, et suivent les méandres de la rivière.

Des maisons s'accrochent dans les pentes.

Des restes rocheux surgissent de la végétation, et d'autres époques !

BBref, je vous le dis encore : un enchantement.

Ce n'est pas la première fois que je vois ce panneau, mais je fais demi-tour pour l'immortaliser, car il n'y en a quand même pas beaucoup !
Eric m'en avait montré un au Luxembourg, aussi.

Je passe à Munsingen, où j'ai autrefois fait des manoeuvres en tant que militaire, avec un char... Souvenirs, souvenirs. Il y a un camping, je serais bien resté, mais comme souvent en Allemagne, la réception n'ouvre qu'à certaines heures. Et ça m'agace... Là, il fallait que j'attende 3/4 d'heure. Alors, je suis reparti !

Route est-sud-est, vers Ulm.

Et toujours ces merveilleux villages. Je ne les vois pas tous, et je sais qu'ils mériteraient tous une petite marche dans leurs rues piétonnes.

Encore une superbe vallée.

La traversée d'Ulm ne m'a pas réussi, elle non plus. Décidément....

Et je repars vers le nord.

Pour finalement m'arrêter à Geislingen.

Camping pas terrible, loin s'en faut. 10,50 €. Pas de WiFi, pas de salle de saisie. Le bistrot à côté n'a pas de WiFi non plus. Je prends la moto et m'arrête dans une pizzeria à 500 mètres du camping. Oui, on a du WiFi. Je m'installe, commande une grande bière, et... pas de WiFi. Les boules !

Je suis un peu en colère, car je ne pourrai rien vous transmettre ce soir ! Du coup, je bosse comme un malade pour rattraper le retard et vous remettre en phase avec moi. Mission accomplie. Il y a encore du monde dans le petit restau, il fait nuit noire dehors. Pourvu qiue le camping ne soit pas fermé.... Il est 23h15, j'ai terminé. Je vais me coucher !

Page précédente: Europa2014 : 8 mai
Page suivante: Europa2014 : 10 mai


Depuis le 06/06/2005 Visites:872520 Aujourd'hui :6 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)