Europa2014 : 9 septembre

Voyage Europa 2014
Mardi 9 septembre 2014 - J056 - 157 km - 692 photos (16.759-17.833/40.982-39.801)
11,5 km de vélo
Dubrovnic, finalement.... et Peljesac, autre perle !

Réveillé très tôt après une nuit très calme -je me suis promené hier soir, à la nuit, le long du quai, et c'était merveilleux; la lune éclairait le fond de l'eau et je voyais très distinctement les poissons nager, c'était surréaliste, si beau, et si tranquille. Les gens qui habietent ici ont vraiment de la chance. Bref, en me réveillant, je n'ai qu'une idée en tête : Dubrovnic. Je prends mon petit déj' dehors, il fait bon, le ciel est bleu, c'est merveilleux. Et je fais une recherche sur Internet : quoi voir à Zagreb (capitale de la Croatie) ? Les réponses sont unanimes : aller à Zagreb sans aller voir Dubrovnic est la dernière des idioties. Alors, j'ai décidé de ne pas être idiot. Je suis juste à cîté de Dubrovnic, j'y vais. Je pars à 7 heures.

Pendant que je prends mon petit déj', un navire de croisière... croise... en direction de... Dubrovnic, justement !

Peu avant d'atteindre le pont, je vois celui-ci qui fonce, lui aussi, vers Dubrovnic. Croisières de France. Et il va vite, croyez-moi !

Je pose Mygoo en bas du pont, le long de la baie. Et je sors Bocloo. Je ferai 11 km avec lui, aller-retour.
Dont une belle côte, la forteresse étant de l'autre côté d'une barrière rocheuse.

Et voilà l'entrée. Il est 8 heures pile.

Et que vois-je ? Ouverture des remparts à... 8 heures ! Prix : 100 BAM. Je me dirige vers le distributeur de billets qui va bien. Il me propose le change au taux de... 7,08 BAM pour 1 €, alors que le vrai taux est 7,62. Bonjour le pourcentage ! Je ne suis pas très chaud et.... Mais... Mais 100 BAM, ça fait... dans les 13 euros. Ah, non, pas question de payer 13 € pour me balader sur les remparts. NON. Ce sera sans moi.

Heureusement, la ville est gratuite.... Je dis ça ironiquement, mais ici, tout est cher.
Donc, une très belle avenue centrale, qui traverse la citadelle de part en part.
Toutes les maisons sont sur le même modèle carré ou rectangulaire, avec les mêmes pierres.

Entre les maisons, des ruelles très étroites qui ne voient jamais le soleil, et qui sont en forte pente.

De l'autre côté, c'est le vieux port, et l'autre entrée.
J'ai failli aller faire un tour en bateau, c'était 10 euros pour 45 minutes. La fille me dit : dans un quart d'heure.
Une demi-heure après, le bateau n'était toujours pas là, je suis parti.

Entre-temps, les touristes arrivent. Un commerçant m'explique que la saison dure d'avril à novembre. Les bâteaux déversent leurs milliers de touristes qui arrivent par bus entiers vers 10 heures. Et effectivement... J'entends parler français, les gens du bateau sont bien arrivés !

Là-haut, la montagne par laquelle je suis arrivé hier, et depuis laquelle j'ai pris les photos de la ville.

La cathédrale.

Le vieux port.

Les groupes arrivent. Tout-à-l'heure, il n'y avait personne.

Jolie sculpture au pied d'une statue.

Maison typique de Dubrovnic vieille-ville.

En montant vers l'église des Jésuites.

Que voici.

Depuis le parvis.

De très nombreuses maisons, pour ne pas dire toutes, ont ces pierres qui ressortent des murs.
La raison ? Etendre le linge ?

Retour à l'entrée. Les touristes montant et descendant des remparts.

Une vendeuse de reproductions.

Près de la forteresse, je retrouve Bocloo, que j'avais attaché autour d'un arbre. Je discute avec quelques passagers du bateau de croisière. Super sympas. C'est une croisière en Méditerranée de 15 jours, avec les escales dans les grandes et belles villes. Si j'étais riche, je paierais sans doute ça à ma famille. Bien que... J'ai entendu la guide demander aux gens ce qu'ils voulaient manger ce midi, puis demain.... Là, mon côté "livre" aurait un peu de mal.

C'est une Ukrainienne qui me prend en photo !
Et elle a demanéd à son copain de ma prendre en photo avec Bocloo. Il était tout rouge, je ne l'avais encore jamais vu comme ça.

Sur le chemin du retour vers Mygoo.

J'adore ces gros bateaux.

Sous le pont, la cheminée de "Croisières de France".

La baie devant laquelle j'avais posé Mygoo, qui m'attendait gentiment avec ses belles chaussures toutes neuves.

Et depuis le pont. Ils sont tous à Dubrovnic.

Vue sur la baie au fond de laquelle j'ai dormi cette nuit.

Et c'est parti. La route est très belle, et passe en corniche. malheureusement, les possibilités d'arrêt sont très rares, réservées à ceux qui roulent dans l'autre sens, la traversée de la chaussée m'étant presque toujours interdite. Dommage. Mais je peux vous dire que c'est magnifique. Comme cette photo, en continu, sur des dizaines et des dizaines de kilomètres.
Ici, alors que je prends cette photo, un gars me dit "bonjour monsieur". Un... Canadien de Québec. Extrêmement sympathique. Un très grand voyageur. Sa femme a un congrès à Prague, et ils se font un "petit tour", comme ils disent ! Très impressionnant. Une belle rencontre.

Un peu plus loin. Regardez-moi ça si c'est pas beau !

Et encore quelques kilomètres plus loin !
Surréaliste tellement c'est beau.

Puis je quitte la route de la façade côtière pour aller sur la presqu'île de Peljesac. C'est ici que je casse la croûte, devant ce superbe paysage.

Ston, ville au passé historique très riche. Napoléon est venu ici.

Voici d'ailleurs la "route Napoléon" du coin !

La presqu'île est toute en longueur, comme toutes les îles et presqu'îles de Croatie. Elle est montagneuse, et c'est magique.
Au centre et sur les côtes, des centaines de vignes et de crus, avec dégustations gratuites de vin à tout bout de champ.
Heureusement que je ne m'arrête pas, car je finirais dans l'eau, c'est garanti !

Les paysages sont parmi ce qui se fait de mieux en bord de mer : de très très grands crus !

Eaux transparentes.

Mer et montagne. Chaleur torride. Moi qui pensais en avoir terminé avec le feu du ciel, eh bien je me trompais. Aujourd'hui est une journée brûlante !

Ce qui se traduit immédiatement par un horizon bouché, des couelurs fades, de la brume. On ne peut pas tout avoir non plus !

Et je vais vous dire; j'ai la banane, tellement c'est beau.

L'eau est plus fraiche qu'en Grèce, mais il y a plein de monde en train de se baigner.
Pour faire cette photo, j'étais dans l'eau et, ma foi, il faisait bon. Quel bien-être !

Et je retrouve ces magnifiques sapins au vert si resplendissant. Que du bonheur !

Je quitte la route principale pour descendre sur les plages du village de Viganj, en face de l'île de Korkula.
Dont on aperçoit la ville, au large, en face.

Je ne suis pas déçu !

Je reprends ma route qui se termine tout au bout de la presqu'île. Korkula, derrière moi (vue arrière, car j'attaque la montagne pour aller de l'autre bord).

La photo précédente était... derrière moi. En bas, Viganj, justement.

Zoom sur Viganj, et Korkula à droite. A gauche, la route principale. A droite, le bord de mer et le village de Viganj. C'est là que je vais bivouaquer ce soir, mais je ne le savais pas encore en prenant cette photo.

La montagne que je traverse est superbe. Ici, avec la lumière qui va bien dans le bon sens.

Loviste, le village tout au bout. Invraisemblable de beauté et de transparence.
Je suis sous les Tropiques, c'est évident !

Retour. Je redescends sur le rivage de Viganj, décidé à chercher un bivouac.

Que je trouve, après plusieurs essais, ainsi que deux campings, qui me demandaient dix euros que je n'avais pas envie de dépenser !

Je sors ma petite table et je bosse devant la mer, c'est féérique. Pas d'Internet, dommage.

Un couple de Berlinois (incroyable) vient se baigner ici. Et nous discutons pendant une grosse demi-heure, voire davantage. Une très belle rencontre, une fois de plus, pleine d'échanges fort intéressants. Ils voyagent avec une toute petite voiture, et une caravane Eriba. Des allemands qui voyagent avec de touts petits véhicules, c'est rare ! Nous avons une vision semblable de la société de consommation, c'est génial. Lorsqu'ils partent, le jour commence à décliner. Je ne peux pas tout finir dehors, et suis obligé de rentrer. Le spectacle avec une énorme Lune au-dessus de la montagne et se reflétant dans la mer était magique !

Plusieurs couples sont venus se prendre un bain vers 18h30 19 heures. Un pays très privilégié, cette Croatie. Une destination que je vous recommande chaudement. Par contre, c'est cher. je regardais les prix dans les restaurants ici, et il faut compter dix euros ! Dommage.

Page précédente: Europa2014 : 8 septembre
Page suivante: Europa2014 : 10 septembre


Depuis le 06/06/2005 Visites:906014 Aujourd'hui :116 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)