La Gartempe

26 février 2018 : vers Bellac. 139 km.

P
Itinéraire du 26/02/2018. Au sud-est de Poitiers, de Lusignan à Bellac, par la campagne.


Réveillés vers 7h30, nous prenons la route rapidement en constatant que la durée de parking est limitée ! La pare-brise est bien gelé, il fait -3 °C !

P
Quelques km plus loin, j'aperçois un bel emplacement en face d'une zone de loisirs, juste après un vieux pont. J'adore la liberté offerte par notre mode de voyage itinérant : il ne faut jamais bien longtemps pour trouver un endroit formidable. Nous prenons le temps de déjeuner, puis nous allons prendre l'air, persuadés que nous sommes de trouver un sentier agréable. Le village s'appelle Celle-Lévescault, ou l'Evescault..
P
Sympa, la vieille poste, en rénovation : elle a sans doute été vendue pour en faire une résidence privée.
P
J'aime bien photographier les vieilles maisons et leurs ouvertures. Je vous en ai sélectionné quelques unes.
P
Notez la croix peinte en blanc sur le mur.
P
Après l'église, nous prenons une rue en forte pente qui nous conduit dans la campagne, jusqu'à un bois. Jolis arbres, quelques maisons, mais le village est désert.
P
P
Nous revenons sur le bourg par un autre chemin.
P
P
L'église Saint-Etienne est un témoignage médiéval de style angevin. La porte est fermée à clef, dommage.
P
Jolie façade.
P
Et voici la zone humide près de laquelle j'ai posé Oscar. La rivière est la Vonne, celle que nous avons vue hier à Lusignan.
P
P
Voici le pont médiéval, de style roman, et datant du 13ème siècle. Au premier plan, il ne s'agit que d'un ruisseau se jetant dans la Vonne dont on voit les remous provenant de la droite et s'engouffrant sous les arches du pont. Retour au camion vers 11 heures : il fait encore -1 °C !
Un peu plus loin, traversée de Vivonne, elle-même traversée par au moins 4 rivières, dont la Vonne, naturellement. Selon une tradition locale, c'est dans l'église de Vivonne que Ravaillac aurait cru communiquer avec Dieu et aurait reçu l'ordre d'assassiner Henri IV... Il y aurait matière à flâner ici, mais il faut quand même avancer !
P
Les deux tours de cet ancien château-fort se trouvent juste au bord de la route, au coeur du bourg de Château-Larcher. Forcément, un arrêt s'impose. L'église du 12ème siècle est enserrée dans les fortifications, et son porche est magnifique.
P
P
P
De l'autre côté de la route, dans un jardin, je suis surpris par la présence de cette très curieuse statue de femme-araignée ! Son soutien-gorge aéré en métal est étonnant !
P
Gençay, Usson-du-Poitou... Comme vous le voyez, nous prenons les petites routes ! Ici, juste avant de traverser Le Vigeant, là où se trouve le fameux circuit sur lequel j'avais accompagné mon fils Grégory faire une journée de vitesse avec sa moto.
P
C'est juste avant d'entrer à L'Isle-Jourdain que nous posons Oscar pour la pause repas. Nous repartons à 14h15...
P
Petit arrêt à L'Isle-Jourdain pour admirer la Vienne depuis le pont enjambant la large rivière.
P
P
P
Je repère sur la carte une petite route longeant la vallée de la Vienne vers le nord jusqu'au village de Persac, à quelques kilomètres au sud de Lussac-les-Châteaux. C'est magnifique, comme vous pouvez le constater sur cette photo et la suivante qui vous donnera une idée de la voie empruntée.
P
A Persac, nous piquons plein Est pour rejoindre la vallée de la Gartempe. J'avais vu sur ma carte un signal indiquant un site appelé "Portes d'Enfer" le long de cette rivière.
P
P
Départ du sentier longeant la Gartempe, puissante rivière. Le sol est gadouilleux par endroits, et quelques stalactites de glace pendent sur les branches des arbres touchant la rivière. Claudine est enchantée comme moi, et nous savourons cette balade d'un peu plus d'une heure.
P
P
Les "Portes d'Enfer", c'est ici. Le nom est un peu pompeux, il s'agit juste de rochers resserant le lit de la Gartempe. Nous faisons demi-tour ici, car il est déjà 16 heures.
P
P
Je vous le disais plus haut : la température est si basse que les branches touchant l'eau voient les gouttes se transformer en glace, formant des stalactites !
P
P
P
Une des piles du pont enjambant la rivière.
P
Vue de la Gartempe depuis le haut du pont.
P
Nous reprenons la route peu avant 17 heures, et installons notre bivouac un peu plus au sud, juste avant Bellac, entre le cimetière et l'église de Peyrat-de-Bellac.





Le froid pénètre dans le véhicule, nous obligeant à remettre en route le chauffage au cours de la nuit.





27 février 2018 : Aller-retour Nord-Vendée. 505 km.

P

P
Réveil à 8 heures. Il fait -7 °C dehors, et je constate une fuite d'eau sous le véhicule ! Aïe, très mauvaise nouvelle. Je contacte mon aménageur, et son diagnostic est sans appel : tuyau gelé.
La décision est vite prise : il faut y aller ! Environ 250 bornes, alors que nous étions à 30 km de chez mon copain Jean-Louis, chez lequel nous devions aller aujourd'hui... Je l'appelle pour annuler, et nous prenons la route par les voies rapides. Pas de photos, arrêt seulement pour l'essence. Nous arrivons chez Sam le spécialiste un peu avant 14 heures. Il est tellement efficace que nous repartons à 15 h ! Du coup, je rappelle mes amis, et nous arrivons finalement chez eux à 19 heures. Au final, nous parcourons 505 km aujourd'hui, ce qui est à l'opposé de ma philosophie du voyage... Quelle journée !
Claudine fait la connaissance de Jean-Louis et Monique, adorables. Ce soir, il fait très froid, et nos amis insistent pour que nous couchions chez eux. Nous passons une soirée formidable autour de la table à discuter... voyages. Forcément, regardez le site de Jean-Louis, et vous comprendrez.

Page précédente: Lusignan
Page suivante: Virée espagnole automnale


Depuis le 06/06/2005 Visites:1058025 Aujourd'hui :177 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)