La Russie

Liens d'aide à la préparation
d'un voyage en Russie

Quelques remarques -Mars 2006- sur la préparation d'un voyage en Russie.

 

Les liens en question sont ici.

 

Tout d'abord, il vous faut un visa.

Et ce n'est pas facile à obtenir.

Certaines ambassades russes de certains pays les délivrent par voie postale.
Pour d'autres, il faut se déplacer.
Devinez ce qu'il en est pour la France..... Il faut se déplacer ! Ben voyons... Je croyais que nous étions amis!

Où ? Eh bien, à l'ambassade de Russie, à Paris, à Marseille ou à Strasbourg.
Ce qui signifie qu'il faut se lever de bonne heure et aller faire la queue.... paraît-il.
Pour les provinciaux, dont je suis, que faire?

Eh bien, c'est tout simple, faites appel à des sociétés spécialisées dans ce domaine à priori très lucratif !

 

Pour ceux qui le savent, je voyage par mes propres moyens, auto ou moto ou camping-car ou à pied.
Mais pas en voyage organisé.
Si vous voyagez en voyage organisé, c'est très simple: votre agence s'occupera de tout.
Dans ce cas, cette page n'est pas pour vous.

Pour les autres, bon courage.

 

4 semaines, cela fait maintenant 4 semaines que je passe beaucoup de temps sur Internet à lire et relire tout ce que je trouve comme renseignements sur la Russie, sur la façon de s'y prendre au mieux pour obtenir ce fameux visa.

Et vous savez quoi ? Au final ?

Je laisse tomber !

Je n'irai pas en Russie, du moins pas cette année.
Je vais attendre que les choses s'arrangent.
Il n'y a pas que la Russie dans la vie...

 

J'ai aussi contacté des tas de gens par e-mail. Je les remercie tous pour leurs réponses.

Ce qui me chagrine dans tout ça, c'est que chacun a son vécu personnel, sa propre histoire, mais il n'y a rien de vraiment clair, complètement carré.

Ce que je veux, lorsque je voyage, c'est vivre mon voyage. Ce qui veut dire visiter ce que je veux, quand je veux et comme je veux, et aussi dormir où je veux, quand je veux et au tarif que je veux. Attention, derrière ces mots se cache quand même un élément essentiel: tout ce que je viens de dire est vrai, mais TOUJOURS dans le respect des règles et dans le respect d'autrui. Ce qui veut dire que s'il est interdit de dormir ici, je n'y dors pas. Point.

Mais avec la Russie, ce n'est pas comme ça.

Avec la Russie, nous n'avons pas les règles exactes ! Avec la Russie, les règles sont celles de celui qui vous contrôle.

Alors, finalement, puisqu'il y a des règles que l'on ne connait pas, ou qu'on ne peut pas appliquer -ce qui revient au même- je préfère ne pas franchir leur frontière.

 

Déjà, ce qui annonce la façon dont les choses marchent là-bas, vous vous en rendez compte avant de partir. Par exemple, l'ambassade russe de Paris est plus exigeante que l'ambassade russe de Marseille. Si vous donnez 19 euros de plus (eh ben oui, c'est du business...) à l'entreprise spécialisée en visas -enfin, à une des entreprises en question-, votre demande de visa sera envoyée à Marseille au lieu de Paris, et hop ça roule, vous aurez votre visa.

Et en réfléchissant bien, je me suis dit : mais que se passe-t-il, une fois en Russie, lorsque l'on est arrêté par un policier russe qui veut contrôler de près vos papiers ? Si vous êtes "passé" par Marseille pour ne pas avoir besoin de présenter le papier "xxx" et que le policier vous réclame le fameux papier "xxx" avec le fameux "tampon rond"? Hein ? Comment? Il faut argumenter, en russe bien entendu.

Voilà, monsieur le policier -avec le sourire, toujours-, mon visa m'a été donné comme ça par l'ambassade russe à Marseille, ils ne m'ont pas demandé un tel papier, alors je suis désolé....

 

Et tout le monde annonce un nombre considérable de policiers véreux, qui cherchent à arrondir leur fin de mois...
Et tout le monde annonce de faux contrôles d'identité, de faux contrôles de vitesse,
Et tout le monde annonce une énorme corruption...

 

Bon, ce sont des détails? A côté de ça, les Russes sont extrêmement gentils, très accueillants, le coeur sur la main.

Mais attention en ville, surtout Saint Petersbourg et Moscou, très dangereux, ne rien laisser traîner, etc...

Qui croire ?

Sans doute un peu des deux ! Paris n'est pas non plus une ville "sans soucis"...

 

Mais ce que je n'accepte pas, je vous l'ai dit, ce sont les règles pas claires.

Ce que j'aimerais réellement voir : le décret du parlement russe expliquant totalement la marche à suivre.
Parce que ce décret, c'est la loi du peuple russe, la seule qui doit faire foi.
Tout ce que vous lisez d'autre, ce sont des interprétations de ce décret. Point.

Allez voir tous les liens que je vous ai mis, allez lire tout ce qu'il y a à lire, et je pense que vous allez être démoralisé, comme je le suis, si vous y allez avec votre propre véhicule. Voici pourquoi.

L'ambassade de Russie à Paris nous demande, pour obtenir un visa touristique, entre autres, les documents suivants:

justificatif de séjour:

- voucher touristique (bon d'échange) de la part des agences touristiques françaises (uniquement l’original) ou russes (l’original ou un fax envoyé depuis la Russie) qui atteste que l’hébérgement en Russie a été payé en totalité;

- la confirmation de l'accueil du touriste étranger fournie par un hôtel ou une agence russe (l’original ou un fax) mentionnant obligatoirement: le nombre d'entrées et de sorties; la nationalité du touriste; les dates d'entrée et de sortie; le nom et le prénom de la personne; sa date de naissance; le numéro de son passeport; la liste des villes à visiter; le lieu d'hébergement; le nom de l'hôtel ou de l'agence touristique russe qui se charge de l'enregistrement du touriste, son adresse et le numéro de référence consulaire.

- Le voucher et la confirmation de l'accueil du touriste doivent être signés et authentifiés par un cachet rond.

Sincèrement, expliquez-moi comment on peut donner une confirmation de l'accueil du touriste étranger si le touriste en question n'est pas encore parti ???

De plus, si vous voulez voyager comme moi, comment faire ? Prenez l'exemple des camping-caristes : comment font-ils? Et pourtant, certains y vont, suivez les liens, vous verrez... Mais s'ils sont arrêtés le long de la route, et l'un d'entre eux me l'a confirmé, ça craint vraiment. Un français arrêté à Moscou avec son camping-car a frôlé la prison car son voucher était à Saint Pétersbourg ! Et par définition, un camping-cariste ne va pas dormir à l'hôtel, n'est-ce-pas?

Certains spécialistes de la Russie, pourtant, vous font le voucher en 10 minutes, par e-mail.... Je vous l'ai dit, business is business. Mais quand vous avez des problèmes là-bas, vous faites comment ? Il n'y a plus personne !

 

 

Et ce n'est pas tout, croyez-moi.

Avoir le visa est une chose, mais encore faut-il avoir aussi l'enregistrement.

Faute de quoi, vous ne quitterez pas la Russie simplement ! Il y aura du souci !

D'après tout ce que j'ai lu -attention, même les spécialistes ne disent pas tous la même chose- il faut vous enregistrer une fois sur place. Certaines des sociétés vous fournissant le voucher vous proposent aussi l'enregistrement -sans même aller à l'hôtel, évidemment...-, d'autres non.

- Certaines vous disent de vous faire enregistrer à l'hôtel, ils doivent le faire.
- Certaines vous disent qu'il suffit de le faire une fois.
- Tous vous disent qu'il faut le faire impérativement dans les trois jours.
- Certaines vous disent qu'il faut le faire à chaque fois que vous changez de ville -enfin au bout de 3 jours maxi.

Attention, si vous n'êtes pas à l'hôtel, il faut que vous vous occupiez vous-mêmes de cet enregistrement. Il faut le faire dans des bureaux officiels spécialisés, les OVIR -je crois-: ils vous prennent le passeport et vos documents, et ils en ont pour deux à trois jours. Le prix n'est pas le même partout, je pense que ça dépend -comme partout apparemment en Russie- de votre tête et du type qui s'en occupe... Si on vous le prend 3 jours, vous êtes coincés, obligés de revenir sous 3 jours le chercher... Et ensuite vous changez de ville, et hop, il faut tout recommencer....

Bon, ne soyons pas pessimiste ! Si vous logez dans des hôtels, en principe, ils s'en occupent, moyennant une petite somme. Dans les hôtels à touristes -vous savez, ceux à plus de 100 euros la nuit-, on vous le fait gracieusement. Mais c'est justement dans ces hôtels-là qu'on ne veut pas aller, m'sieur !

Mais revenons à la question du visa : comment je fais pour obtenir un visa parfaitement en ordre, tel que le demande notre gentille ambassade de Russie à Paris ? J'ai téléphoné, j'ai eu une dame au téléphone, qui parlait tellement bas que j'ai dû lui faire répéter plusieurs fois. Je lui ai exposé mon problème. Elle m'a dit de passer par une agence de tourisme, sinon, ce n'est pas possible !

Mais alors voilà, je me suis adressé aux agences de tourisme. mais elles ne peuvent pas me prendre de place dans des hôtels à 20 euros, sur la route que je leur fournis -enfin quoi, j'ai bien le droit d'aller visiter la Russie des petites villes et des villages, c'est celle qui m'intéresse. Elles ne peuvent que m'offrir des places dans des hôtels pour moi beaucoup trop chers, et seulement dans les grandes villes, alors que je veux les éviter !

Comment dois-je faire, docteur ?

Vous savez quoi, ça me fait penser à Astérixc et Obélix, perdus dans la bureaucratie gallo-romaine... Horreur.

Et que se passe-t-il si je tombe en panne de scooter ?
Si je ne peux pas aller dans l'hôtel prévu ? Si en plus ça me fait rater l'enregistrement ?

 

Bref, vous savez quoi ?

 

J'en ai marre de tout ça.

Ce que je constate, c'est qu'un énorme business s'est organisé derrière tout ceci, que vous pouvez obtenir un visa même si vous n'avez rien réservé, que vous pouvez.... et aussi.... et encore....

en allongeant à chaque fois quelques dollars
-oh pardon, les euros sont très bien acceptés aussi, de plus ils valent plus cher-

 

Et encore, ce qui m'a vraiment fait rire,
moins il vous reste de jours avant la date de votre départ,
et plus le visa coûte cher !
Vous savez, le dossier change de place dans les piles.
C'est effarant ! Non, c'est rigolo, c'est l'argent, comme toujours....

Ah si je connaissais M. Vladimir Vladimirovitch Poutine!
Il faudrait que je lui écrive !

 

Donc, la belle Russie,
l'immense Russie,
celle qui fait rêver tous les voyageurs,
que je voulais apercevoir sur mon chemin de retour de Scandinavie,
eh bien, tant pis, je ne la verrai que de loin, à travers le poste frontière.
J'irai faire quelques photos.

 

Et vous savez quoi ?

 

Pendant ces quelques semaines, j'ai appris ...

 

l'alphabet cyrillique, oui oui, je l'ai fait.

 

Et j'en suis très heureux.

 

Et un jour, qui sait, je pourrai aller voir ce grand pays, et rencontrer les Russes.

 

J'espère...

En attendant, vive la Russie,
et toutes mes félicitations aux globe-trotteurs de tout poil,
qui y vont quand même,
je les envie, je suis jaloux,

mais je n'aime pas voyager comme ça !

 

Page précédente: La Norvège
Page suivante: La Russie


Depuis le 06/06/2005 Visites:905141 Aujourd'hui :87 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)