Lusignan

25 février 2018 : vers Lusignan. 122 km.

P
Itinéraire du 25/02/2018. Petites routes de campagne. On évite Niort.


Réveil à 8 heures. L'avantage d'être près de la boulangerie nous permet d'aller acheter une brioche toute chaude pour le petit déjeuner, miam miam ! La toilette au gant est une grande première pour Claudine (... du moins depuis des années), habituée à fréquenter campings et/ou petites auberges où elle a l'habitude de toujours pouvoir bénéficier d'une douche.

P
Grand beau temps ce matin, mais petite gelée. Je sors faire quelques photos avant de partir. Lever de soleil sur les arbres de la belle place du Mail de Vouvant.
P
Et un dernier regard sur la Tour Mélusine. La fée que l'on aperçoit au sommet nous a bien protégés cette nuit, merci à elle. Il est déjà 10h20 lorsque nous démarrons Oscar, direction Mervent.
P
Nous apercevons au loin le château de la Grignonnière (ou Grisonnière sur la carte IGN), très bel ensemble situé lui aussi sur les bords de la Mère.
P
Puis la petite départementale s'enfonce dans la fameuse forêt de Mervent.
P
P
Magnifique panorama sur les méandres de la Mère à Mervent.
P
Quelques kilomètres plus loin, nous traversons par hasard le centre minier de Faymoreau, à La Verrerie. Je connaissais bien l'existence de ces mines vendéennes, mais je n'y étais jamais venu. C'est l'occasion de nous cultiver un peu... Le charbon a été exploité de 1827 à 1958, et le premier coron a été construit en 1840 pour loger les mineurs et leurs familles. Nous allons faire le tour du hameau et des corons. Il y fait un froid de canard, car un vent glacial s'engouffre dans les ruelles. Nous rencontrons une habitante originaire de Picardie, qui nous donne des infos sur la cité ouvrière, et nous fait part de sa tristesse de voir le village actuel se vider et perdre son âme... Nous visitons le site et la chapelle, qui possède de nombreux vitraux modernes.
P
Les corons.
P
P
P
Vues de deux vitraux : tous ont pour thème la mine, la souffrance, et aussi la paix.
P
P
Reproduction d'un puits de mine.
P
Au fond, les petites maisons des corons de la basse et de la haute terrasse, comme ils se nomment.
P
P
Château de Faymoreau.
P
Ne voulant pas traverser Niort, et désireux de flaner sur les plus petites routes possibles, nous "serpentons" de hameaux en petits bourgs, délaissant même les petites départementales (voir la carte en haut de page). Nous passons devant le château de la Pimpelière, entre Sainte-Ouenne et Champdeniers, dans les Deux-Sèvres, 12 km au nord de Niort. Ci-dessous, le paysage à cet endroit. La faim nous pousse à faire halte sur un joli parking ombragé dans un village où nous ne verrons pas âme qui vive : Saint-Georges-de-Noisné.
P
P
Petit arrêt dans la cité de Ménigoute. Ci-dessus l'hôtel de la Trésorerie (ancienne trésorerie du chapitre des moines de l'abbaye cistercienne Notre-Dame des Châtelliers), dit aussi Château Boucard, construit au 14ème siècle. J'affectionne particulièrement ce genre d'immeuble du Moyen-Âge.
P
P
Porte située sur le côté de Château Boucard.
P
Quelques km plus loin se trouve le site gallo-romain de Sanxay. L'accès est payant, 6 €.
P
Il est 16 heures lorsque nous arrivons à Lusignan, dans la Vienne, où nous décidons de nous poser pour la nuit, juste à côté de la porte d'entrée fortifiée de la cité historique. Nous commençons par la visite du centre-ville.
P
La "Maison de Bois", très belle immeuble à colombages du 15ème siècle, proche de l'église. Le rez-de-chaussée était occupé par des échoppes d'artisans.
P
L'église Notre-Dame-et-Saint-Junien, édifiée en 1025.
P
Splendide fresque sur bois représentant Lusignan et son château.
P
L'église est située sur l'itinéraire des chemins de Saint-Jacques de Compostelle (via Turonensis), d'où sans doute la présence de ce tableau représentant des pèlerins de Compostelle.
P
Gisant très mutilé du 13ème siècle représentant un chevalier, et provenant de l'ancienne commanderie templière de Roche à Cloué.
P
Nous passons ensuite devant les halles, construites en 1853 en bois et en pierre.
P
Stèle arménienne, ou khatchkar (littéralement croix de pierre), très typique de l'art arménien. Cette stèle est venue spécialement d'Arménie pour être offert à la ville de Lusignan en l'honneur de Léon V de Lusignan, dernier roi d'Arménie. Ce khatchkar a aussi été dressé en commémoration du génocide des Arméniens en 1915 et reconnu par la France le 29/01/2001.
P
Nous descendons ensuite sous les restes des remparts, vers la vallée de la Vonne qui passe en contre-bas de la ville.
P
Vestiges des infrastructures du château qui n'ont pas disparu lors de son démantèlement.
P
Magnifique parc au pied de la ville, qui se poursuit par un joli bois dans lequel nous allons nous promener.
P
La Vonne (73 km), sous-affluent de la Loire par la Vienne.
P
On remonte vers la place du Bail.
P
Promenade de Blossac, aménagée au 18ème siècle sur le site de l'ancien château féodal démantelé en 1574.
P
Sculpture contemporaine de Geoffroy la Grand'Dent (un fils de Mélusine).
P
La célèbre fée Mélusine.
P
Retour vers notre maison roulante par d'autres rues.
P
Porte d'entrée de logis datant du 15ème siècle.
P
P
P
Porche de l'église Notre-Dame de Lusignan.
P
Dernière photo avant de retrouver la chaleur d'Oscar. Lecture. Dîner et nuit au pied des remparts.

Page précédente: Vouvant
Page suivante: La Gartempe


Depuis le 06/06/2005 Visites:1055477 Aujourd'hui :244 Maintenant:15 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)