Alta - Tana Bru - 33ème jour

Mardi 30 mai 2006
Thuesday, the 30th of May, 2006

Alta - Tana Bru

33ème jour de voyage - 400 km - 829 photos - 322 photos sélectionnées

33th journey's day - 400 km - 829 photos - 322 photos selected

Pour accéder directement à une rubrique, promenez-vous avec la souris sur les lieux près d'un cercle rouge-jaune. Si une main s'affiche, cliquez, et hop!

To reach directly a section, walk around with the mouse onto the places near red-yellow circles. If your pointer changes to a hand, then click, and hup!

Je me réveille à 6h30 et me rendors instantanément pour me réveiller à 8h25... Et en plus, j'ai vraiment du mal à me lever, mais il faut bien se faire violence, sinon on n'avancera pas, et on n'est pas en vacances...

I wake up at 6:30 am and I go back to sleep to wake up again at 8:25... And moreover, I find it hard to get up, but I have to force me, otherwise I'll satay here, and I'm not on holidays...

Bon, je sais d'emblée que le soleil n'est pas là, car ça chaufferait davantage; je glisse la tête dehors, et c'est horrible: nuages gris foncés à noir, plafond bas voire très bas, pluie sans doute imminente...
Allez, toilette, café, petit déjeuner tout en rangeant. J'ai pratiquement terminé, mais il me reste à démonter la tente, quand mes amis hollandais de la veille -en camping-car- viennent me faire leurs adieux: ils sont prêts à partir, eux.. Et on discute bien 20 minutes, au moins, et pendant ce temps-là, quelques gouttes commencent à tomber.

I know immediatly that the sun is not here, because it would be much more hot under the tent. I put the head outside of the tent, and it's terrible! Dark grey even black clouds, low or even very low cloud cover, probably imminent rain...
So, washing, coffee, breakfast while tiding up. I'm almost ready, I've just still the tent to take off, when my yesterday evening's Dutch friends -with mobile home- come to me to bid farewell, because they are ready to go. We speak so about twenty minutes, and during this time, some drops begin to fall...

Nous avons surtout parlé itinéraire et Cap Nord. Je leur disais qu'hier soir, j'avais pris la décision, après avoir changé au moins 4 ou 5 fois d'avis, de ne pas y aller. Et je vous explique pourquoi, avant que vous ne me posiez la question. Le Cap Nord, ou Nordkapp en norvégien, est soi-disant le plus au nord d'Europe. Y aller est donc un but en soi, et quand on est ici, c'est vrai que... pourquoi pas? Eh bien, j'ai beaucoup lu sur le sujet avant de partir, vous vous en doutez bien. Et là, tous les témoignages sont formels: les norvégiens exagèrent, c'est de l'arnaque pure et dure, haut lieu touristique transformé en attrape-fric, etc... Y compris dans le livre du routard, qui dit: allez plutôt à ..., car non seulement il n'y a pas d'arnaque à cet endroit, mais en plus c'est le vrai point le plus au nord. Parce qu'en plus, il faut savoir que le point choisi par les norvégiens n'est pas le plus au nord...

We spoke mostly about route and North Cape. I telled them that I decided yesterday evening, after a strenuous reflexion and changing four or five times my mind, not to go to North Cape. And I want to explain it also to you, before you ask the question... So North Cape, or Nordkapp in Norwegian, would be the northernmost point of Europe. To go there is then a goal, and when one is where I stay, he should... go there. You can imagine that I read a lot about that before to start my travel. And all the testimonials say the same, and are categorical. The Norwegians abuse, it's a swindling, a tourist trap. Even the well-known "guide du routard" in France says "don't go there... and prefer that other point...". Yes, because North Cape is even not the northernmost point of Europe!

Bon, mais vous savez, vous venez ici, et au retour, les gens vous questionnent: "alors, t'es allé au Cap Nord?", et vous devez répondre "Non". Et les gens de reprendre: "Mais pourquoi, enfin, t'es dingue! Alors t'as pas fait le Cap Nord, ben c'est c... quand même, là où tu étais...".

Alors, le lieu en question est une falaise abrupte et haute qui tombe dans la mer -évidemment-, qui est le plus souvent dans le brouillard ou sous les nuages... Il y a sur l'immense parking bétonné quelques centaines de personnes qui attendent minuit -quand le soleil est là-, qui prennent leur photo -si le soleil est là- et au revoir. En 2005, le simple passage du tunnel pour une moto était à 65 euros, et pour le retour, il faut REPAYER... ben oui, vous n'avez pas pris un aller-retour, alors il faut re-passer à la caisse... sans compter les autres trucs à payer.

Donc, j'ai bien pesé le pour et le contre, et j'ai décidé que je ne me ferai point arnaquer. Pour toutes les raisons que je vous ai dites, et aussi parce que, le soleil de minuit, si je ne l'ai pas vu à minuit pile, je l'ai vu un peu avant, mais j'ai surtout admiré et vécu ces nuits de jour -donc je ne vois pas pourquoi aller là-bas pour ça- et aussi parce que, en plus de faire en gros 140 bornes pour y aller, il faut se les refaire dans l'autre sens pour revenir -ben oui, il n'y a qu'une route, et elle a sans doute été construite pour cette raison. Donc, 280 bornes, ça correspond pour moi en gros à une journée... Donc non, merci, je préfère continuer à visiter et rouler plus loin vers l'est maintenant que je suis pratiquement au nord.

VOILA pour ce sujet, que je clôture maintenant. Et le premier qui me dit: mais t'es pas allé au.... COMPRIS ?

Yes, but you know, you come here where I am, and as you come back, people ask you: "Then, you were at North Cape?", and you have to answer "No". And people say: "But you're crazy, man, why not? Then you didn't see North Cap, that's idiot, you were so close..."

So, the place in question is a high steep rock which falls into the sea -of course...-, and which is most of the time under a heavy fog or under clouds... There are on the hard-surfaced huge parking some hundreds of people waiting for midnight -when the sun is present- who take their photos -if the sun is present- and go away. In year 2005, the one-way transit under the tunnel for a bike costed 65 euros, and to drive back, you MUST pay another time, yes, then twice 65 euros equal 130 euros! And I don't speak about the souvenirs you buy in the big shops to proove that you were there...

Therefore, I well weighed the pros and cons, and I decided that I'll not get ripped off. For all the reasons I gave you, and also because even if I don't see the midnight's sun at exactly midnight, I lived from my own experience the act to read without any flashlight in the middle of the night. And moreover, there's only one way to drive there, and it's 140 km far away, twice, that is to say 280 km, that's for me about one travel's day... So then NO, thank you, I like it better to visit other landscapes and to bike towards East, as I'm now at the northernmost main road's point -apart the North Cape's road, of West Europe!

That's enough with this subject, that I now close. And the first man -or woman- who says me "but you didn't go to....".... UNDERSTOOD ?

Avec tout ça, je pars à 10h20, il fallait bien s'en douter. Donc, le ciel est gris noir, mais finalement, à part quelques gouttes, il ne pleut pas. Et aujourd'hui, j'ai senti que ça allait cailler, donc je me suis rajouté deux sous-pull style "Damart" à manches longues, et je me sens bien, quel bonheur, car il fait... 8 degrés. Oui, mes amis, je ne roule plus à 10-12 maintenant, mais à 8. Quel pays...

It's finally 10:20 am when I start, it was predictable... The sky is grey-black, but finalley, apart some drops, it doesn't rain. And because I predicted a cold day, I took two pullover of "Damart" style, that is to say long-sleeved warm pullovers, and I feel good, although it's... 8°C. Yes, my friends, I don't drive anymore with 10-12°C, but with 8°C. What a land....

JJ attend son maître.

JJ is waiting for its boss.

La traversée d'Alta a été longue, parce la ville est construire sur le littoral, et pas du tout en profondeur. Alta est là-bas, d'un bord à l'autre de la côte que vous voyez en face, et qui forme le fond de l'Altafjord.

Alta's crossing was long, because the city is builded on the coast, and not at all in depth. Alta is there, from one edge to the other of the entire coast that you see there in foreground, and which is the bottom of the Altafjord.

La falaise d'Alta.

The Alta's steep bank.

Une fois le golfe d'Alta contourné, je vais traverser dans le sens Nord-Est, toute la presqu'île sur laquelle je suis, et en haut de laquelle se trouve d'ailleurs le fameux Cap Nord. Ce qui veut dire que je vais grimper sur le plateau... vous m'avez compris. En Norvège, je vous l'ai déjà expliqué, il ne faut pas longtemps pour arriver au plateau: une ou deux grimpettes, quelques virages plus ou moins serrés, et on y est; ça, c'est parce que les montagnes ne sont pas hautes, en terme d'altitude, mais le résultat correspond quand même à de la haute montagne sous nos latitudes!

Once Alta's bay gone away, I begin the crossing of the peninsula upon which I'm driving, towards North-East. North Cape is on that peninsula. That is to say that I'm going to climb on the plateau... you see what I mean. In Norway, and I already explained it, it's really not difficult to reach the plateau: some more or less sharp bends, and we get it. That so easy because mountains are not so high, but the result is this of high mountains in our latitudes!

Bref, pour vous dire, cette fois, je vais monter entre 200 et 400 mètres, pas plus! Impressionnant, non? A peu près le niveau du mont des Alouettes, point culminant de la Vendée, situé aux alentours de 300 mètres, et qui nous fait un peu rire nous-mêmes! Ben ici, excusez-moi du peu, mais ça fait moins rire! Bon, il n'y a pas autant de neige que sur les plateaux à 1000 m, c'est clair, mais quand même, je me retrouve au niveau de lacs encore gelés, et la température oscille entre 5 et 6 degrés, c'est dire que je ne regrette pas mes sous-pulls! Avec ça, évidemment, un vent piquant et assez fort, bref, dur dur. Mais je fais beaucoup de photos, car je ne ressens cette fois aucun danger, mon réservoir est plein, c'est le matin, tout va bien.

The plateau is between 200 and 400 metres high, not more! You're impressed, no? It's pretty much the same as the Alouettes's mount, highest point in the Vendée at about 300 meters, and we laugh at it. But here in Norway, nobody laugh at such a height. Ok, there's not so much snow as if the plateau was 1000 meters high, but I can see lakes which are still frozen, and the temperature fluctuates between five and six degrees Celsius, so I don't regret my two pullovers.... Moreover, a strong and cutting wind. But nevertheless, I make a lot of photos, because I don't feel any danger, the tank is full, it's the morning, it's not snowing.

Voici quelques photos de cet immense plateau, où, personnellement, je n'aimerais pas vivre, et même pas avoir ma résidence secondaire; eh bien, il y a des camps de caravane, comme toujours sur ces hauts-plateaux, où nos amis norvégiens vont passer leurs vacances, ou quelques jours de pêche et de chasse... Franchement, non, je ne dis rien, c'est peut-être bien l'été, et aussi l'hiver, pourquoi pas? Mais en tout cas, à cette saison, c'est moche. J'en vois quand même quelques uns qui y sont: ils doivent pêcher et chasser, j'en suis certain. Ce ne doit pas être un domaine pour les femmes, ici. Des rivières partout, de l'eau partout, je vous ai déjà expliqué: la neige fond, elle forme des cours d'eau qui se rejoignent pour former des rivières et des lacs, c'est aussi simple que ça. Et ça cascade et ça coule et ça court de partout, pendant des km et des km, à perte de vue. Et je ne vois pas comment aller marcher là-dedans sans bottes, ou même sans bateau...

Here are some photos of this huge plateau where I personally would not like to live, and even not have a holiday home. There are some caravan camps, as always upon the plateau, where our Norwegian friends like to have holidays or just some fishing or hunting days. Honestly no, that's not for me. Perhaps is it nice in summer, or in winter also, why not? But in this season, now, it's bad-looking. I see some people who are here, fishing or hunting, I'm sure. It's now really not a women's land. There are everywhere rivers, water, and I already explained it also. The snow melts, it forms watercourses which join together to form rivers and lakes, that's so simple. And waters are running and flowing and going down everywhere, for kilometers and kilometers, as far as the eye can see. And I don't know how to walk on the plateau without some boot, or even a boat...

Et toujours ces pauvres bouleaux torturés par le froid et l'hiver...

And allways these poor birches tortured by cold and winter...

Niibejavri, à 240 mètres d'altitude seulement!

Niibejavri, at 240 meter high

Le Leirbotnvatnet à 161 mètres....

The Leirbotnvatnet, 161 meters high.

Kirkenes 542 Nordkapp 211 Lakselv 144 Hammerfest 113

Kirkenes 542 Nordkapp 211 Lakselv 144 Hammerfest 113

La Stokkdalselva

The Stokkdalselva river

Dernière côte avant le grand plateau

Last rise before the big plateau

Voilà, nous y sommes. Je vous laisse constater ce que je vous disais.

So, here we are. I let you verify what I was saying.

Panorama avec deux photos

Panorama with two photos

Le cycle de l'eau. Neige. Glace. eau.

The water cycle. Snow. Ice. Water.

Le village de Levdun.

Levdun village

La route est dans le Stokkedalen.

The road is in the Stokkedalen.

Panorama constitué de deux photos, qui vous donne une excellente idée du paysage qui s'offre à mes yeux. Je pense qu'en plein été, ce site doit être superbe avec de la végétation. En plein hiver aussi, entièrement blanc. Mais à cette saison, je ressens plus une impression de désolation....

Panorama builded with two photos down, which gives you a very good notion of the landscape I really see. I think that in summer, this place has to be wonderful with some vegetation. In deep winter also, all-over white. But now, I feel it more as a desolation place...

Le ciel s'est éclairci sur le plateau. C'est une très bonne chose!

The sky clears on the plateau. That's a very good thing!

Aisaroaivi. Un petit hameau perdu dans l'immensité.
Quelques bicoques, une église, près d'une superbe rivière, la Voggeneselva.


Aisaroaivi. A little hamlet lost in vastness.
Some shacks, a church, near a wonderful river, the Voggeneselva.

Curieusement, je ne ressens aucune envie d'aller m'y baigner...

I feel curiously no desire to swim in...

L'église est toute seule à l'écart

The church is alone, aside.

C'est un autre village qui s'appèle Duottarsion.

It's another village whose name is Duottarsion.

Regard vers l'arrière.

Look towards back.

Fin du plateau. Je sens que je vais redescendre maintenant, non?

End of the plateau. I think I'm now going down, don't you?

Magnifique, la Repparfjordelva.

Wonderful, the Repparfjordelva.

Et la vallée porte le nom logique de Repparfjorddalen...

And the valley is logically called the Repparfjorddalen...

Soudain, je pile, et j'admire un petit groupe de rennes.


I suddenly slam on the brakes to admire a little reindeers' group.

Ils n'aiment pas le bruit du moteur de Jolly Jumper et repartent vers la forêt. Heureusement, j'ai le temps de vous en faire quelques portraits.

They don't like the noisy Jolly Jumper's motor et walk back in the woods. I've fortunately just the time to get for you some portraits of them.

Pendant la descente, le thermomètre va se permettre une folie, puisqu'il va monter à 10 degrés, et sous le soleil, s'il-vous-plait! Bref, ce n'est encore pas le moment de se mettre en maillot de bains!

On the way down, the thermometer takes the liberty of having a touch of madness, because it will rise until ten degrees Celsius, and please with sun's helping! So then, it's still not the time to put swimming trunks on!

Eh, les amis des randos, je vous imagine très bien dans ce paysage, n'est-ce-pas, Pirmil et tous les autres, Babeth, Jim, Tof et Mimi, Lolo, Gérald, Alain et Mychèle, Didier, Kriss, Bruno, Jean-Claude et Anny, Djédjé, Christian....?

Hello, all the friends bikers, I can imagine you easily in this landscape, isnt'it, Pirmil and all the others, Babeth, Jim, Tof and Mimi, Lolo, Gérald, Alain and Mychèle, Didier, Kriss, Bruno, Jean-Claude et Anny, Djédjé, Christian....?

Et ça descend jusqu'à l'arrivée à Skaidi, à l'embranchement avec la route 94 qui conduit à Hammerfest. Je reste sur la E6. Hammerfest me fait penser à un jeune Norvégien loquace -ce qui est très rare- rencontré dimanche dans un bistrot où j'essayais de téléphoner en France. Ce garçon m'a dit habiter à Hammerfest, et qu'il rentrait chez lui. Je lui ai demandé quelle température il faisait en plein hiver, il me dit au pire -20, ce qui n'est vraiment pas froid, mais il y a toujours un grand vent glacial.... Je suis là tout près de la Mer de Barents. Et comme vous pouvez le voir, je ne suis plus qu'à 153 bornes du Cap Nord.

It goes down until Skaidi, at the crossing with the road 94 which drives to Hammerfest. I stay on the E6. When I see Hammerfest, I remember a young talkative Norwegian -it's very uncommon- met on Sunday in a pub where I was trying to phone to France. This guy said me that he lived in Hammerfest, and he was driving at home. I asked him what is the temperature in winter, and he answered that the coldest is minus 20°C, which is not very deep in cold, but that there is always a huge icy wind... I'm here very close to the Barent's Sea. And as you can see it, the North Cape is only 153 km away from here.

La route retraverse un nouveau plateau, un peu moins haut (ici à Hatter à 238 m), et donc un peu moins froid et un peu moins neigeux...

The road crosses again another plateau, not so high (here in Hatter, at 238 meters), and of course not so cold and not so snowy.

Smorfjordvatnet


Smorfjordvatnet

Puis d'un seul coup, en l'espace de quelques centaines de mètres -non, non, je n'exagère pas- plus du tout de neige, et les bouleaux qui sont couverts de jeunes pousses vertes, ce qui fait plaisir à voir. D'ailleurs, la différence -précisément à cette époque de l'année, fin mai- entre les forêts de bouleaux sur les plateaux et les mêmes en bas est tout simplement hallucinante: aucune ressemblance. Le jour et la nuit. Le gai et le triste. Je ne vous dis pas lequel est lequel, vous trouverez bien tous seuls!

Suddenly, within a few hundred meters -yes, really, that's not an exaggeration- there is no more snow at all, and the birches are covered with young green growthes, what I enjoy. Besides, there is a huge difference -at present-time, end of may- between the birches's forests on the plateau and the same down below. Day and night. Happiness and misery. I don't need to say which is what, you'll find it alone!

Les noms de lieux sont maintenant écrits en trois langues, Norvégien, Saami et Finnois. Il est 13 heures lorsque j'arrive à Olderfjord, sur le Porsanger, qui est un immense fjord, qui se termine au Nord au Cap Nord et débouche sur la Mer de Barents, et qui fait environ 130 km de longueur jusqu'à Lakselv au Sud, pour une largeur pouvant atteindre 19 km par endroits, et généralement supérieure à 10 km.... Une vraie petite mer!

The place names are now written in theree languages, Norwegian, Northern Saami and Finnish). It's one o'clock when I arrive in Olderfjord, on the Porsanger, which is a huge fjord, which ends in the North at the North Cape in the Barents Sea and in the South at Lakselv. It's about 130 km long, and it's generally more than 10 km wide, even in some places until 19 km width... Like a small sea!

C'est donc exactement ici que je quitte la route vers le Cap Nord, celle dont je vous ai parlé en ce début de récit. Il est à exactement 129 km. Ce sera mon point le plus haut dans le Nord. 70,48 ° de latitude Nord. Le Cap Nord est à 71,10 degrés Nord. Je vais maintenant longer le Porsanger vers le Sud, jusqu'à Lakselv.


It's then exactly here that I leave the North Cape's road, this about which I spoke at the beginning of this report. It's at exactly 129 km far. It will be here my northernmost point in the North. 70,48° North latitude. The North Cape is at 71,10 degrees North latitude. I'm now going to drive along the Porsanger towards the South, until Lakselv.

La E69 vers le Cap Nord.

The E69 towards North Cape.

Vers l'Est. En effet, le Porsanger forme une baie à Olderfjord, d'environ 6 km de long sur près de 2 km de large, et fermée au Nord par une presqu'île, Bringsnes. Cette baie est le Olderfjorden, que la E6 contourne jusqu'à cette pointe avancée à l'horizon. Et là-bas, ce sera à droite, plein Sud, le Cap Nord étant à ma gauche, plein Nord!

Towards East. Indeed, the Porsanger forms here in Olderfjord a bay, which is about 6 km long for almost 2 km wide, and closed in The North side by the Brinsnes peninsula. This bay is the Olderfjorden, that the E6 has to go around until that headland on the horizon. And there, it will be on the right, due South, the North Cape being on my left, due North!

Melbakken

Melbakken

Olderfjorden, et Bringsnes en face.

Olderfjorden and Bringsnes on the other side.

Olderfjorden

Olderfjorden

La E6, toujours le long du Olderfjorden.

The E6, always along the Olderfjorden.

Coup d'oeil arrière sur le Olderfjorden.

Look towards back on the Olderfjorden.

J'ai faim, mais je veux atteindre Lakselv -60 km-avant de manger.

I'm hungry, but I want to reach Lakselv -60 km- before the lunch.

Alors que je viens de déboucher dans le Porsanger, je rencontre des rennes en train de brouter près du rivage. Leur premier mouvement est de s'enfuir. Je coupe alors le moteur et, miracle, ils s'arrêtent! Je m'en doutais, JJ n'aime pas les bêtes...

As I arrive in the Porsanger, I meet some reindeers again, grazing close to the shore. Their first action is to flee. I switch the engine immediately off, and they stop! Miracle! I suspected it, Jolly Jumper doen't like animals...

Bord de mer juste après la pointe Trevikneset, dans la petite baie Treviknesbukta, délaissée par la mer, pour cause de marée basse...

Seafront juste after the Trevikneset's headland, in the little bay Treviknesbukta, abandoned by the sea, because of the low tide...

Kistrand

Toujours sur la commune de Kistrand. Ce qui me surprend le plus, c'est de voir un bord de fjord aussi plat, je ne suis pas habitué!

Still on the Kistrand district.. I'm very surprised to see such a flat fjord's shore!

Des séchoirs à morue à Kistrand.

Cods driers in Kistrand

Le propriétaire ne semble pas trop entretenir sa cabane...

The owner doesn't really take care of his shack

Le village s'allonge sur plusieurs kilomètres

The village is a few kilometers long

Petite baie au sud de Kistand, Veinesbukta

Small bay at Kistrand's South, Veinesbukta

Vue vers le Sud

Towards South

Billavuotna

Billavuotna

Coup d'oeil en arrière. Vous savez quoi? J'ai l'impression d'être en Bretagne, sauf pour la température -oui, je sais, il ne fait pas chaud chaud en Bretagne non plus...

Towards back. I have the impression te be in... Brittany, except for the temperature -yes, I know, it's not so hot in Brittany..

Une pancarte signalétique attire mon attention: Trollsholmsund à 5 km. Mais oui, ce sont des formations rocheuses ressemblant à des trolls, j'ai vu ça dans le guide du routard, et j'avais prévu d'y passer. Allez, comme je ne visite pas grand chose, j'y vais. La petite route qui y conduit est admirable, on se croirait vraiment sur la côte bretonne!

A roadsign catches my eyes: Trollsholmsund 5 km. Yes, these are rocky formations which look like trolls, I saw this in the "guide du routard" -well-known tourist guide book in France- and I had planed it as possible visit. Because I don't make so much tour, I decide to go there. The tiny road which drives there is admirable, it's exactly the Breton coast!

Malheureusement, le ciel est très brumeux, et la qualité des photos s'en ressent!

Unfortunately, the sky is very misty, and the photos' quality is bad.

Fermiers et pêcheurs

Farmers and fishmen

Fin de la route. Parking.

End of road. Park place.

La dernière ferme. Propriété privée.

The last farm. Private property.

Le site classé.

The conservation area.

Les explications. Formations rocheuses récentes issues de la vieille strate.

Explanations. Young rock formations from old rock strata.

Et le plan pour y aller. Mais ce n'est pas très clait, loin s'en faut. De plus, il n'y a aucune indication concernant la distance à parcourir.

And the map to go to. But it's not very clear. Moreover, there is no indication about the distance to walk.

Puis j'éclate de rire tout seul! Des visiteurs de différentes nationalités ont aussi laissé leurs propres explications, dans leur propre langue. Regardez....

Then I burst into laughter. Some tourists from different countries gave also their own explanations, in their own language. Look...

Le Français a inscrit la distance. Un autre lui a dit merci...

The French writes the distance. Another writes "thank you"...

Il fait 23 degrés le 21 juin 2005....

There is 23°C on the 21th of June, 2005...

Suivez les 20 piquets rouges (environ 25 minutes). Précision allemande.

Follow the 20 red pickets (about 25 minutes). German

Remarque très intéressante. Le 24 juin 2003, ça caille!!! Mais regardez en-dessous. Un autre a écrit: Le 29 juin 2004, "ça caille aussi". Vous savez quoi? Le 30 mai 2006, on se les pèle.... Mais, ça, c'est moi qui le dit. Je suis frigorifié. Il fait un froid de canard. J'ai les mains complètement gelées, car j'ai enlevé mes gants pour me préparer trois sandwichs (j'ai faim) que je compte manger en faisant la balade. Bref, j'y vais quand même, parce que je suis un garçon courageux...

Very important comment. On the 24th of June, 2003, it's freezing!!! But look just below, another has written. On the 29th of June, 2004, it's also freezing. And I can say, on the 30th of May, 2006, I'm frozen to death. Mes hands are quite frozen, because I took my gloves off to prepare three sandwichs (I'm hungry) that I want to eat by walking. In short, I go nevertheless there, because I'm a brave guy...

Le Porsanger. Au loin, l'autre rive, à plus de 10 km. En face, c'est l'île Reinoya.

The Porsanger. In the background, its other shore, more than 10 km away. And in the front, the island Reinoya.

Là où je laisse Jolly Jumper.

Where I leave Jolly Jumper

On aperçoit encore au loin le parking, et JJ, le point noir.

We can still see the parking, and JJ, the black point.

Petite plage devant l'île Trollholmen.

Small beach in front of the island Trollholmen.

Un des fameux piquets rouges...

One of the renowned red pickets...

L'île Trollholmen. Derrière, l'île Auskarholmen.

Trollholmen island. Behind, the Auskarholmen island...

Les trolls de Trolholmsund

The Trolholmsund's trolls

On peut passer à pied sur l'île

It's possible to go by foot on the island

Il y a plein de coquilles d'oursins.

There's a lot of sea urchin's shells

Trollsholmsund

Trollsholmsund

Les fameux trolls encore

Again the renowned troll

De magnifiques plantes grasses poussent ici malgré le froid

Wonderful plants grow here in such a cold

Marcher a été bénéfique. Je n'ai plus froid.

Walking is salutary. I'm no more cold.

Retour vers le scooter

Back to the scooter

Jolly Jumper est toujours là, fidèle au poste. La balade m'a pris une heure.

Jolly Jumper is still here, reliable worker. The walk lasts one hour.

La ferme

The farm house

Je ne les avais pas vus en arrivant. Il y a des rennes là-bas, et je me demande s'ils n'appartiennent pas à la ferme?

I didn't see them as I arrived. There are reinderrs there, and I wonder if they belong to the farmers?

Je le disais. Fermiers et pêcheurs.

I said it. Farmers and fishmen.

Encore d'autres très jolies fleurs.

Again some other beautiful flowers.

Il y a une autre petite maison derrière les rennes

There's another small house behind the reindeers.

Il y a des clôtures partout. Ce sont sûrement des rennes d'élevage.

There are everywhere fences. The, these are surely breeding reindeers.

Retour vers la route principale

Back to the main road

Encore une belle petite baie. Au premier plan, ce sont des moutons...


Again another nice bay. Some sheeps are in the forground...

"T'as vu, un Français avec un scooter! Ah, ces touristes, de pire en pire!"

"Do you see? A Frenchman with a scooter! Ah, the tourists, worse and worse!"

J'ai l'impression que c'est une région économiquement modeste, en regardant les maisons.

The houses give me the impression that it is economically a modest region.

C'est absolument incroyable de voir les maisons construites pratiquement dans l'eau. Il ne doit pas y avoir de tempêtes par ici. Ce genre d'implantation serait absolument impensable chez nous sur la côte atlantique.

It's incredible to see the houses almost builded in the water. It seems there's no storm here. This kind of setting should be quite impossible by us on the Atlantic coast.

Juste après Stabbursnes.

Just after Stabbursnes.

Arrivée sur le fond du Vesterbotn et du Brennelvfjorden.

I arrive in the bottom of the Vesterbotn and Brennelvfjorden.

A marée haute, ce doit être beaucoup plus joli. A noter la forêt de bouleaux, comme je vous le disais, beaucoup plus jolie avec son manteau vert que sur le plateau.

It is surely much more beautiful at high-tide. It's worth noting again how the birches' forest is nice here with its green coat compared to the same on the plateau...

L'arrivée à Laksev est encore une belle surprise norvégienne. la route longe le parc national Stabbursdalen, et après la Bretagne, voici la Normandie du Mont Saint Michel! D''immenses étendues de mer vaseuse et sableuse abandonnée par la marée, et ce sur une bonne quinzaine de km, et c'est d'autant plus surprenant dans ce pays où la surface plane est assez rare!

The arriving in Lakserv is again a Norwegian surprise. The road goes along the Stabbursdalen's national park, and after Brittany, I cross now the French Normandy near the Saint-Michel mount! Huge areas of silty and sandy shores leaved by the sea, and that within a fifteen km lenght, and that's all the more surprising in a land where the flat surfaces are so rare!

Des tipis? Serais-je passé en Amérique sans m'en rendre compte?


Tipis? Would I be arrived in America whithout realize it?

Non, ce sont des maisons de Saami. Il est frappant de constater que les tipis des Indiens d'Amérique ont le même format!

No, these are Saami's houses. The similarity with those of the America's Indians is impressive!

Mais comment va-t-il faire pour retourner sur la terre ferme?

But how is it possible to go back on terra firma?

Les fonds de ce fjord sont beaucoup moins profonds que ce à quoi j'étais habitué jusqu'à ce jour en Norvège!

I don't get used to see such shallows in the Norwegian fjords!

Lakselv. Il est 15h45. Comme il y a une station d'essence, j'en profite pour faire le plein, on ne sait jamais!

Lakselv. I take advantage of the service station to fill up, you never know!

Eglise de Lakselv.

Lakselv's church.

Je viens de contourner le Porsanger que je vais remonter. J'ai laissé la E6 que je remontais depuis si longtemps (depuis Trondheim, sauf sur les Lofoten, soit environ 1600 km....) pour prendre la route 98.

I just finish to go around the Porsanger that I'm going to drive now towards the North, and then The East. I leaved the E6 upon which I drived since so much time (since Trondheim, except on the Lofoten, so about 1600 km...) and I now drive on the road 98.

Brennelv. Vue sur le Porsanger.

Brennelv. Sight upon the Porsanger.

La végétation à mes pieds!

The vegetation on the ground.

Caskilbekk.

Caskilbekk.

Vue vers l'arrière.

Towards back.

La rivière Store Bjornnes.

The river Store Bjornnes.

Vue arrière.

Towards back.

Et vers l'avant.

And forward.

Des rennes susceptibles d'être sur la route sur 29 km...

Reindeers subject to be on the road within 29 km...

L'état du bitume est très mauvais. JJ saute beaucoup...

Asphalt's state is very bad, and Jolly Jumper is jumping a lot...

Je suis maintenant en face du Trollsholmsund où j'ai fait la balade.

Après la Normandie, je me retrouve dans des paysages de Provence, ou du sud de l'Espagne, vers Murcia-Carthagène, côte assez désertique, très surprenante ici en Norvège. Le seul moyen de me rappeler où je suis est de regarder le thermomètre de JJ...

I'm now exactly in front of the Trollsholmsund where I walked.

After the Normandy, I find that it now looks like in the Provence, or in the South-East of Spain (the surroundings of Murcia-Cathagena), desert coast, very surprising here in Norway. The best way to remember where I'm is to look at the JJ's thermometer.

Traversée de la Borselva à... Borselv!

Borselva's river crossing in... Borselv!

La route s'éloigne maintenant de la mer pour traverser un nouveau plateau, mais je ne suis plus très loin de mon but qui est Ifjord, et le moral est au beau fixe, dans des paysages toujours très changeants, mais avec toujours un petit 8 degrés et un ciel qui se couvre à nouveau...

The road leaves now the seafront to cross a new plateau, but I'm not so far of my goal which is Ifjord, and I'm in good spirits. The landscapes are very variable, but always with eight degrees Celsius and a sky which is again covering...

La Borselva, toujours, qui est une splendide rivière.

It's still the Borselva, which is a beautiful river.

La Borselva.

The Borselva.

Depuis un moment, je vois très souvent des rubans de couleur accrochés le long de la route. Est-ce une coutume Saami?

From some time, I see often color's ribbons fastened along the road. Is that a Saami's tradition?

Ifjord 70 km

Ifjord 70 km

Je suis à peine à 200 mètres d'altitude, mais vous pouvez constater ce que je vous ai dit cent fois déjà. La végétation est toute rabougrie et la couleur verte n'est pas encore parvenue ici...

It's not 200 meters high, but you can notice what I've said you already a hundred times! The vegetation is scraggy and the green color is still not arrived ic...

C'est vraiment le paysage de plateau, avec de l'eau partout, des petits lacs...


It's really the plateau's landscape, with water everywhere, small lakes...

J'aperçois un fjord dans le lointain.

I perceive a fjord in the background.

Oui. C'est le grand Laksefjorden. Ses rives très découpées forment elles-même des mini-fjords, que la route contourne les uns après les autres. Et Ifjord se trouve au fond de l'un d'entre eux, le Ifjorden...

Yes. It's the big Laksefjorden. Its very indented shores self form mini fjords, that the road circle one after the other. And Ifjord is at the bototm of one of them, the Ifjorden...

Kunes, sur le Storfjorden.

Kunes, on the Storfjorden.

L'église de Kunes.

Kunes's church.

La route est complètement défoncée.

The road is particularly much rutted.

Je suis maintenant revenu en Norvège...

I'm now back in Norway...

Adamsfjord.

Adamsfjord

Et Adamsfjordfossen, la cascade d'Adam.

And Adamsfjordfossen, the Adam's waterfall.

L'étrange calme de l'autre côté de la cascade.

The strange calm on the other side of the waterfall.


 

JJ sur le pont au-dessus de la cascade.

JJ on the bridge over the waterfall.

Adamsfjord vu depuis le pont.

Adamsfjord seen from the bridge.

L'immense travail de l'érosion!

The great erosion's work.

La baie Garnvika dans le Landersfjorden.

The Garnvika's bay in the Landersfjorden.

Garnvika, de l'autre côté de la falaise.

Garnvika, on the other side of the rocky cliff.

Je traverse la route devant une moto pour prendre une photo, et le gars s'arrête à ma hauteur pour me demander si j'ai un problème. Très sympa et très gai, c'est un hollandais qui se rend au cap nord, et qui est tout content.

I cross the road in front of a bike to take a photo, and the biker stops near me. He asks "Do you have any trouble?". The guy is a very agreeable and also very jovial Dutchman and he is driving to North Cape, and he is very happy.

Landersfjorden.

Landersfjorden

Le long de la côte du Landersfjorden.

Along the Landersfjorden's coast.

Le grand Laksefjord au-delà du Landersfjorden.

The big Laksefjord beyond the Landersfjorden.

Doarrunluokta.

Il fait très froid. la température est descendue à 7 degrés, mais le vent sur la côte est terrible. Sans gant, à regarder la mer, tu gèles sur place! C'est très joli, mais je dois faire un effort pour prendre une photo. Heureusement que j'arrive, je vais pouvoir m'enfermer dans ma tente, hum....

Aller au boulot en moto par 2-3 degrés de température n'est rien comparé à une journée entière passée sur la moto avec des températures comprises entre 5 et 10 degrés Celsius. En effet, avec le temps, le froid pénètre à l'intérieur de votre corps, et il devient difficile de se réchauffer, même en rajouter des gilets!

Doarrunluokta.

It's very cold. The temperature is now at 7°C, but the wind on the seaside is awful. If you stay on the shore whithout any glove, you freeze on the spot! It's very nice, but I have to make a special effort to take a photo. Fortunately I'm near the stage, I'll soon close the tent, hum...

To go at work with bike and low temperatures (even 2-3 degrees Celsiuc) is not very difficult compared to the fact to drive the bike a hole day with temperatures being within 5-10 degrees Celsius. In fact, the coldness enters slowly in your body, and it becomes difficult to warm, nevertheless you add new waistcoasts.


Tarnvika

Belle et sauvage.

Beautiful and wild.

Friarfjorden.

Friarfjorden.

Friarfjorden.

J'arrive à Ifjord. 4 maisons, un camping... fermé. Je vais frapper à la porte de la maison la plus proche. L'homme ne parle ni anglais, ni français, ni allemand, mais camping fermé, non, pas s'y mettre, pas possible, Tana, 90 km, dit-il en riant, et en refermant sa porte. Celui-là, content de me voir comme ça dehors, content de sa sortie...

Il est 18h30, il fait froid, mes pieds sont gelés, et je dois me taper encore 90 km.

Heureusement que j'avais fait le plein, hein?

Friarfjorden.

I arrive in Ifjord. Four houses, one camp site... closed. I knock on the door of the nearest house. The man doesn't speak any English nor French nor German... but I understand "camping closed, no camping, not possible, Tana, 90 km". He laughs while closing his door. The guy is happy to see me outside, happy about what he said...

It's 6:30 pm. It's cold, mes feet are frozen, and I have to drive still 90 km.

Fortunateley I filled up, isnt'it?

Et c'est reparti. Et ça grimpe sec, et la température chute. Eh bien, mes petits amis, vous savez quoi? Je retrouve le grand blanc, maintenant, là où je ne l'attendais pas du tout! Mais bon, ça ne m'inquiète pas. La température chute à 3 degrés au plus bas, mais va stagner très longtemps entre 4 et 5, pendant environ 60 km... Et je trouve encore le moyen de vous faire des photos, si c'est pas de l'amour, ça...

Lac Skadjajavrrit, 225 mètres d'altitude

So, again on the bike! And it's climbing a lot, and the temperature is going down. So, my friends, what happens? I find the "Big White" again, now, where I didn't wait for it. I'm not frightened. The temperatures falls until three degrees at the lowest point, and stays a very long time between 4 and 5 degrees Celsius, during so about 60 km. And I find still a way to make other photos. Is it not love, that?

Lake Skadjajavrrit, 225 meters high

La route est complètement défoncée, et Jolly Jumper, comme son pilote, souffrent beaucoup, d'autant plus que je ne roule pas doucement!

The road is entirely damaged, and Jolly Jumper and its continue with a lot of pain, moreover because I don't drive especially slowly!

C'est irréel, j'ai l'impression d'être sur une autre planète.

That's unreal, I feel like driving on another planet!

Et la route semble se poursuivre à l'infini...

And the road seems to go to the infinity.

Mais les motoneiges fonctionnent encore!

But the snow bikes are still operational!

Fantastique!

Fantastic!

Je ne pensais pas revoir ça.

C'est la Storrajohka. 300 mètres. Quelle beauté!

I didn't thought see that again.

Its the Storrajohka. 300 meters high. That's beautiful!

Bon, quatre degrés, ça va, c'est cool... je rigole!
Avec le vent glacial, le ressenti est bien inférieure...

So, four degrees, it's not so bad, it's cool... I joke!
With that icy wind, the feeling is much less...

Ah, je pense que ça va aller mieux, car ça redescend!

Ah, I think it will be better now. It's falling down!

J'adore ces glaciers miniature.

I like to see these miniature glaciers.

C'est l'extrême fond du Tanafjorden, 70 km de long jusqu'à la pleine mer.

It's the furthest bottom of the Tanafjorden, 70 km until high-sea.

C'est dangereux, à cause du mauvais état de la route, et je dois rester très vigilant.

It's dangerous, because of the bad road's state, and I have to be very vigilant.

Arrivée sur le Vestertana (Tanafjord). Ici, sur les cartes, plus rien n'est écrit en Norvégien. C'est la langue Saami qui l'emporte.

Arrival on the Vestertana (Tanafjord). Here, on the maps, there is nothing more written in Norwegian. It's the Saami's language which wins.


Lasis.

Lasis.

Encore une autre branche du Tanafjorden, qui se termine un peu comme une main au bout d'un bras.

Again another branch of the Tanafjorden, which ends similarly to a hand ending an arm.

Gohppi. Durevuoppi.

Gohppi. Durevuoppi.


 

Eglise de Tana.

Tana's church.

Tana, centre ville.... A gauche, Langnes, et à droite Tana Bru (le pont de Tana). Je prends à droite. La route longe la Tana, très grosse rivière.


La route est affreuse en qualité, mais devient toute droite, après tant de virages, et JJ va accélérer l'allure, malgré les trous. En fait, sur les 20 derniers km, de ligne droite, que nous terminerons à fond -entre 80 et 100, donc-, la route elle est constituée de plaques de 15-20 mètres de long, et il y a donc une rainure assez large tous les 15-20 mètres, c'est épuisant. J'ai juré pour me le faire supporter, car j'avais mal pour JJ. C'était tac-tac-tac-tac-tac-tac continuellement; très éprouvant.

Et j'arrive finalement à Tana Bru.

Tana, city center... Langnes on the left, and Tana Bru on the right (the bridge of Tana). I take on the right! The road goes down along thebig Tana river.

The road is in a awful quality, but becomes straight, avec so many bends, and JJ is going to speed up, in spite of the holes. In fact, within the last 20 km, straight line, we end all-out -between 80 and 100 km/h-, the road is made of concrete sheets of 15-20 meters long, separated with big grooves, it's exhausting. I swear to bear it, because I suffer for JJ. It's "tak-tak-tak-tak-tak..." all the long, very trying.

So I come finally to Tana Bru.

Il y a une zone insdustrielle, une station, un hôtel, puis le pont, puis plus rien, pas de maisons, rien... Mais qu'est-ce-que c'est que ces villes! En fait, je vois le camping, il faut s'adresser à l'hôtel. Quel bien-être de rentrer dans l'hôtel, la chaleur intérieure. Je vous rappelle que dehors, il fait 6 degrés! Le camping? Mais c'est fermé, monsieur.

Alors là, je démarre: écoutez, j'arrive de Ifjord, le camping était fermé, on m'a garanti que c'était ouvert ici, je viens de me taper 90 km, je ne peux pas en faire un de plus.... J'ai du être convainquant, ou bien j'ai l'air épuisé, en tout cas, le gars, il me dit OK. Et vous pourrez venir vous doucher à l'hôtel. Et c'est combien? 75 NOK. OK, merci monsieur. Et en plus, pour ce prix, vu que je suis seul, je me choisis un emplacement avec électricité, je l'ai bien mérité. Et en plus, en revenant de ma douche, je demande à la dame si elle a internet -je m'en doutais, j'avais vu quelqu'un dans un coin, j'avais bien pensé que c'était un PC-, et elle me dit OUI. Et je peux utiliser l'USB? OUI. Alors génial, j'envoie des petits mails à toute la famille, et les récits des 3 derniers jours à mon petit frère. Personne n'était là, mais ce n'est pas grave, ils liront tout ça demain.et ils auront tous des nouvelles du gars qui se les gèle, là-bas, quelque part dans le nord...

There is an industrial zone, a petrol station, an hotel, then the bridge, then nothing else, no house, nothing... But what is that, a city? In fact, I see the camp site, I have to ask to the hotel. It's wonderful to go in the hotel, because it's hot. I have to remind it to you, it's 6 degrees Celsius cold outside! Camping? It's closed.

Then I can't do anything else than speak with the boss. Listen, I come from Ifjord, the camping was closed, they said to me that it would be open in Tana, I just drive 90 km to come here, I can't drive further... So I convince the boss, he says OK. And you can have a shower in the hotel. The price? 75 NOK. OK, thank you, sir. And because I'm alone on the camp site, I choose a place with power. And moreover, as I come back from shower, I ask the woman for Internet (I thought it was possible, I saw a woman on a computer). She says yes! And I can use USB. I can send e-mails at the family, and three days reports and photos to my brother. Nobody was on computer in France, but no worry, they'll read it tomorrow, and they'll have some news of the guy who is frozen, there, somewhere in the North...

 

Quelle journée, hein? Je ne regrette vraiment pas mon choix, super de super.


Bilan époustouflant pour cette journée terrible et sensationnelle:
Environ 400 km -de Norvège, hein, pas d'autoroute française- et 826 photos -oui, 826, c'est impressionnant, mais quand c'est beau, je ne compte pas...


Et du coup, avec tout ça, vous savez quelle heure il est? 2 heures du matin.
Et je vois pafaitement clair, par ce temps très gris...

Quel pays, je vous dis, quel pays.

What for a day! I don't regret my choice at all, perfect.

If I take stock of the day, it's amazing. About 400 km -in Norway, not on a French motorway-, 826 photos (yes, really, it's huge, but when I like, I don't count)...

And do you know what time is it now? 2 o'clock in the morning! And I can see perfectly, although the clouds in the sky.

Norway! That an incredible land!


Depuis le 06/06/2005 Visites:872573 Aujourd'hui :59 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)