De Huningue à Villeneuve-sur-Cher (France). 56ème jour

Jeudi 22 juin 2006 - 56ème jour - 505 km - 73 photos

De Huningue à Villeneuve-sur-Cher (France).


Lever 6h30, départ 8h... Le ciel est très couvert, avec même des nuages gris foncé-noir. Je sens la pluie. Il fait lourd, je me fais violence pour mettre un gilet sous la veste, il fait 21 degrés déjà. Mais bizarrement, dès que je roule, j'ai plutôt à moitié froid, très curieuse sensation!

Cette fois, je prends les petites routes, c'est la campagne, c'est très beau.



Werentzhouse et l'église Saint Wendelin. Pas très français comme nom, pour ce village. C'est l'Alsace.



Le village suivant porte le doux nom de Bouxwiller.



Je descends vers le Jura suisse, pour reprendre le Jura français, car il y a une imbrication suisse que je n'ai pas envie d'éviter, bien que la Suisse ne m'ait pas trop porté chance hier! Mais c'est ici la suisse qui parle français... Le passage en Suisse n'est pas très long; cependant, à Porrentruy (ici), je me croyais déjà en France, je fais le plein, et j'étais en Suisse! Mais nous acceptons les euros aussi, me dit le pompiste... -tu penses, le Suisse accepte toutes les monnaies...- mais finalement, j'ai bien fait, car j'ai payé 1,15 euro le SP95, malgré un taux de change défavorable...



Réclère. La France se trouve juste après le village. Et justement, là-bas, en sortant de Suisse, (toute petite route, tout petit poste de douane), le douanier me demande ce que je transporte... C'est la première fois depuis mon départ, et il a bien fallu que ce soit avec les Suisses, et qui plus sait, de langue française ! Ceux-là, franchement, ils sont pénibles! Leur rapport avec le fric est incroyable.

Bon, il n'a pas insisté, et m'a demandé des renseignements sur Jolly Jumper ...




Puis c'est le Jura, et le Doubs. C'est magnifique. Le temps sombre apporte un côté mystérieux et froid qui me convient bien.
Ici, le hameau "La Combe de Hyans", à la sortie de la petite ville de Pont-de-Roide, Doubs, Franche-Comté.



Dambelin. Comme c'est beau !



Chaux-les-Clerval. Le Doubs coule juste derrière.


Clerval Doubs France

Et traverse Clerval, que voici.
Je passe au moins 45 minutes à l'espace Internet de la mairie de Clerval, gratuit et très sympathique.



Une heure plus tard, mais juste un km après Clerval, sur la D683, une grande ligne droite jusqu'à Branne.



Dans les boucles du doubs, juste après Hyèvre-Paroisse.



Puis c'est la traversée de Besançon. Je mange sur le bord de la route à la sortie de Dole, ici. Je reste 45 minutes, et je repars à 14 heures.



Le temps est très couvert, il tombe même quelques gouttes. Je repars ensuite sur Beaune. Juste à la sortie de la ville, on arrive à Pommard. Je pense que vous connaissez tous cette commune de Bourgogne, au moins de par sa renommée mondiale, à cause de ses vins portant le même nom de Pommard. Les crus de Pommard mondialement connus étaient appréciés d'Henri IV et de Louis XV, de Ronsard et de Victor Hugo.



Je prends la route des Grands Crus. Meursault.



Un OVNI... spécialisé dans le vignoble. Ils sont venus tout droit de la galaxie Bacchus, dans la constellation de la Ripaille. Apparus récemment, ils ne s'installent que dans les régions viticoles. Ils aiment s'occuper des vignes, et les vignerons semblent les avoir facilement dressés. Malheureusement, ils prennent le boulot des travailleurs humains, et je ne les trouve personnellement pas très beaux, je leur préfère les hommes, et surtout les femmes.



Le vignoble de Monthélie.



J'aime beaucoup voir les collines couvertes de vignes, c'est très esthétique.



Zoom sur le vignoble de Monthélie.



Vue sur le village de Meursault et son vignoble.

Je reprends la route. Traversée d'Autun vers 16 heures -très belle ville, vestiges romaisn, superbes édifices, mais je ne fais que passer... Puis le temps s'est à nouveau éclairci, mais les températures sont toujours restées aux alentours de 20 degrés, juste descendues à 17 lors du passage du Morvan, à un col vers 670 mètres environ. En traversant le Morvan, j'ai pensé à vous, les amis du groupe x9, et à votre rando du WE dernier.



Rouy, au coeur de la Nièvre. Puis je contourne Nevers vers 17h45.



Entre Nevers et Bourges, je passe par La Guerche sur l'Aubois, et sa belle église romane, dans le Cher; j'arrête pour faire souffler Jolly Jumper.

Parce que JJ, franchement, il m'a complètement surpris aujourd'hui! Je le croyais à moitié mort, mais en fait, il faisait le mort. Comme je ne le poussais plus, je crois bien qu'il s'est bridé, cette allure lui convenait. Mais aujourd'hui, je n'avançais pas, et petit à petit, je l'ai poussé de plus en plus, pour que finalement il roule ce soir pratiquement à 100 avec tout son chargement. Il est vraiment incroyable!



Et faire une petite visite en même temps.



J'adore le bestiaire du Moyen-Âge.



Ils avaient beaucoup d'imagination, et les styles étaient très expressifs.



Là, c'est moins expressif, quand même....



Le temps passe, et même la pierre trépasse.



Puis, après Bourges, je trouve un petit camping municipal sur le bord du Cher, à Villeneuve-sur-Cher.
Super camping, très propre, 8 euros.


Mon dernier camping! Sous un ciel redevenu pur.

Bien sûr, ce soir est un soir très spécial. Et je vous garantis que le dernier soir de bivouac est un moment que je savoure terriblement.


 


Depuis le 06/06/2005 Visites:852101 Aujourd'hui :10 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)