pn

La peinture numérique, ou peinture sur ordinateur/tablette/PC portable...



Je me suis lancé à corps perdu dans une longue et difficile formation, et, après avoir commencé les cours gratuits, j'ai acheté l'ensemble. Carrément. C'est dur, terriblement, et ça me coûte des dizaines et des dizaines d'heures de travail. Et, il faut bien l'avouer, de satisfaction aussi, au vu des résultats des premiers exercices. Et je me dis que, si j'ai le courage d'aller au bout, alors oui, je pourrai enfin faire ce dont je rêve : dessiner et, par-dessus tout, peindre.

Vous trouverez ci-dessous mes "tableaux". Pour l'instant, je n'ai absolument aucune minute à moi pour peindre autre chose que les exercices demandés par mon professeur. Vous verrez donc ci-dessous toutes mes réalisations, dans l'ordre inverse de leur création, donc de la plus récente à la plus ancienne. Du coup, pour voir la première, il faut aller tout en bas de la feuille ! J'essaierai de commenter. Pour l'instant, mon travail consiste à reproduire les photos proposées. Bien entendu, les cours sont accompagnés de plusieurs heures de vidéos d'explication ! Je ne sais pas si je vais vous mettre les photos qu'il fallait reproduire, mais si je le fais, vous le saurez.

Comme toujours, je serais enchanté si vous me faisiez part de vos remarques, constructives naturellement, sur le livre d'or...



Poursuite de mes exercices de croquis à faire à partir de photos (obligatoire). Ci-dessous, ma belle GS quelque part en Iran le 20 juin 2017....



Poursuite de mes exercices de croquis à faire à partir de photos (obligatoire). Ci-dessous, Claudine lors d'une de nos randos la semaine dernière à El Portus, au sommet d'une des montagnes dominant le village.



Poursuite de mes exercices de croquis à faire à partir de photos (obligatoire). Ci-dessous, détail de la porte blindée du cimetière militaire américain de Saint Mihiel, guerre 14-18, photographié le 20/09/2011.



En ce moment, je dois reproduire des photos en croquis... Entre 5 et 10, le plus vite possible. Très dur pour moi... Ci-dessous, j'ai choisi une photo faite au cours de mes voyages (Castelnau, près de Perpignan), histoire de changer un peu. Et, à ma grande surprise, ce fut beaucoup plus difficile que prévu : il y a énormément de détails, il y a du contre-jour, trop de soleil par endroits, etc. Donc, j'ai eu du mal, et j'y ai une fois de plus consacré un paquet d'heures. Claudine voudrait que je compte, mais comme ça me fait peur de le savoir, je ne le fais pas... Je suis donc certain que mes profs vont trouver que je mets bien trop de détails. C'est mon gros défaut : je ne parviens pas à séparer le bon grain de l'ivraie, et à aller à l'essentiel. Mais, par contre, je dois bien l'avouer : je prends de plus en plus plaisir à dessiner, et ça, ça me fait énormément plaisir ! Allez, assez de blabla...



Voici maintenant un paysage de montagne, parmi les photos proposées. Finalement, je me suis complètement fourvoyé, et au lieu de ne m'occuper que de dessin, je me suis lancé dans les ombrages, ce qui n'était pas demandé, et je n'ai fait que des bêtises. J'envoie comme ça, peu désireux de passer des heures à corriger ce dessin, je préfère en faire un en supplément, ce qui sera plus instructif et, surtout, plus intéressant.



Après les fêtes, il faut bien reprendre le travail commencé ! Me voici donc de nouveau avec mes exercices de dessin. Il y en a 5 à faire, parmi des modèles à mis à notre disposition. J'ai choisi ce portrait de femme, et je suis plutôt satisfait du travail effectué. Pour tout vous dire, je travaille bien entendu avec mon PC portable et ma tablette graphique, depuis l'habitacle de Rouletabille. Sur ma gauche, la jolie plage de El Portus, une dizaine de km au sud de Cartagena, en Espagne, où nous bivouaquons en ce moment. Nous randonnons le matin, et dessinons/peignons l'après-midi. Voili voilou...



Cette fois, la peinture que vous trouverez ci-dessous n'a rien à voir avec mes cours ! Il s'agit là de mon premier essai de réalisation d'un tableau : le thème, la mise en place des éléments, la "fabrication". J'ai photographié au printemps, au début de notre voyage vers la Norvège, un insecte au nom bizarre : le curculio. Il m'avait beaucoup plu, car sur sa face se dessinait comme un sourire. Je l'ai pris sous diverses postures, alors qu'il escaladait une plante. Depuis longtemps, j'avais envie de le mettre dans une situation différente. Et voilà le travail : j'ai fait de mon unique curculio un groupe de 4 animaux se promenant sur une plage norvégienne (elle aussi photographiée lors de notre périple là-haut). Et, en arrière de mes curculios, j'ai inséré ma chère Claudine, arrêtée par le spectacle, et ne sachant pas comment revenir vers moi !

Et voilà le travail. J'avoue que j'ai un peu bâclé la fin, car, si je me suis senti plutôt à l'aise dans la peinture de mes curculios, j'ai fait l'erreur de choisir un paysage bien trop compliqué, et j'ai peiné sur le nombre de cailloux à créer ! Je ne suis pas assez doué pour créer un paysage de toutes pièces. J'ai donc "simplifié" le premier plan, dommage, en créant deux gros rochers et une mauvaise plage... Néanmoins, j'ai terminé l'ouvrage, je suis fier d'avoir été au bout même si ce n'est pas parfait, et j'attends avec impatience d'avoir des commentaires de votre part.



Ci-dessous, un croquis de chat fait à partir d'une photo, toujours avec la méthode des 3 étapes (une passe grossière pour les gros volumes et pour déterminer la silhouette, une deuxième passe plus précise, puis la dernière passe avec une ligne fine. Finition par une petite colorisation.



Ci-dessous, le croquis d'une petite peluche, fait avec la méthode des 3 étapes, puis colorisé.



Ci-dessous, un croquis que je n'ai pas dessiné : il s'agissait juste d'apprendre à scanner un croquis et à peindre sans perdre les "lines" du croquis. Je me suis amusé à mettre de la peinture et à essayer de multiples "brushes". Donc, juste pour le "fun".



Ci-dessous, croquis d'un crâne réalisé en 3 étapes : d'abord les grosses lignes, ensuite un tracé un peu plus précis mais toujours avec des traits assez gros, pour finir avec des "lines" (c'est le nom donné par les dessinateurs aux lignes du dessin) fines et plus foncées. J'avoue préférer haut la main la peinture par elle-même. Le dessin m'agace et me donne l'impression de perdre mon temps, mais je vais suivre le cours tel qu'il est enseigné, ça ne peut pas me faire de mal ! Au moins, je pratique le maniement du stylet.



Et voici ci-dessous le premier gros exercice (chapitre 2 partie 1) : mise en application des leçons précédentes. Il s'agissait de reproduire la station Hubble en se servant donc des outils de Photoshop pour faire de belles lignes et de belles courbes bien nettes, franches et justes. Un bon exercice, mais j'avoue que la peinture me manque....



Travail manuel ci-dessous : il s'agissait de reproduire de simples croquis en quelques coups de "stylet", sans lignes tremblotantes : des traits francs, quite à devoir gommer ce qui dépasse. J'aime cette méthode, cours très instructif s'il en est !

Heureusement, et c'était le but de l'exercice ci-dessous : utiliser les capacités de Photoshop à faire des courbes parfaites. Eh oui, pourquoi s'enquiquiner à essayer de faire bien ce que la machine fait mieux et plus vite ! Et là, ça me va vraiment bien. J'ai notamment pris connaissance avec l'outil "plume", assez complexe mais vraiment fantastique, puisqu'il permet de reproduire n'importe quelle courbe avec une parfaite fluidité.



Ci-dessous : me voici donc parvenu au chapitre 2 de la première partie de cette formation. Exercices de prise en main du dessin avec le stylet et la tablette. Il s'agissait de faire des traits de plus en plus complexes, le plus rapidement possible. J'avoue commencer à bien me débrouiller en traits droits, mais j'ai plus de mal avec les courbes.



Et voilà ci-dessous le dernier exercice obligatoire de ce premier chapitre du la partie 1 du programme indispensable pour devenir artiste pentre en digital painting.... Hi hi hi, j'en suis à des années-lumière, mais ça progresse quand même !

Ce tableau représente une branche d'arbres dans un bois. Il fera l'objet d'exercices supplémentaires dans les prochains chapitres, il y aura des oiseaux, une feuille, etc. Pour l'instant, il s'agissait de créer la branche et l'arrière-plan, et, ma foi, je suis satisfait du résultat.

Dans l'intervalle, pour me changer les idées, je me suis lancé dans une peinture personnelle, qui est en cours de réalisation, et que je vous montrerai peut-être un jour. Dans ce premier chapitre, il me reste encore 3 peintures, optionnelles, à faire. J'ai décidé de ne pas les faire pour l'instant, et de passer au chapitre 2. En effet, elles me prennent beaucoup trop de temps, et je préfère continuer, sachant que, de toute façon, que je fasse ces exercices ou les suivants, je serai en train de travailler, et c'est le plus important : tenir les outils, s'entraîner sans cesse, là est le secret de toute réussite. L'avenir nous dira si j'ai eu raison !



Après un nombre d'heures dont je préfère ignorer le chiffre exact, voici l'exercice suivant : gros plan sur une tasse remplie d'un liquide chaud (la fumée...), avec les meubles de la pièce en arrière-plan. J'ai eu un mal de fou à faire la partie du fond, au point que je ne sais plus du tout comment m'y prendre maintenant. Par contre, le résultat est là : c'est hyper réaliste, on dirait vraiment une photo. Ce n'est pas ce que je recherche, je veux que mes peintures, à terme, ressemblent à des peintures. Mais pour l'instant, je dois suivre les exercices tels que les concepteurs l'ont prévu, c'est certainement à bon escient.



Ci-dessous, le poivron. Horreur. Déjà, je n'aime pas les poivrons. Là, j'en ai bavé, et je n'étais pas très content de moi. Mais finalement, il n'est pas si mal, après tout. Et surtout, c'est pendant cette peinture que je me suis aperçu d'un problème qui pourrissait ma vie de peintre amateur : mon stylet ne réagissait plus à la pression, comme le fait un "vrai" pinceau : plus on appuie, plus il se dépose de peinture sur le papier. Cette petite histoire m'a coûté une petite dizaine d'heures d'arrachage de cheveux. En fait, le problème est connu : il s'agit d'un conflit entre Windows 10 et sa gestion des stylets (appelés "Ink") et Photoshop. A se cogner la tête dans les murs. Vous le savez bien, si votre outil n'obéit à aucune règle, vous travaillez cent fois plus mal, et ça vous coûte cent fois plus de sueur ! Heureusement, à force de fouiller dans les forums, j'ai trouvé la solution sur mon site de Digital Painting. Et j'ai aussi changé de tablette graphique. Le prochain dessin se fera avec la nouvelle !



Suivante. Ah, la rose, comme elle m'a fait souffrir ! Mais bon, au final, je m'en tire pas trop mal. Mon erreur principale : je n'ai pas reproduit les nervures des pétales : ce n'était pas obligatoire, et comme je ne connais pas encore les techniques, j'ai décidé de "zapper". Ensuite, il y a une feuille en bas à gauche, qui était dans la pénombre, mais bien visible. J'ai fait l'erreur de la faire beaucoup trop sombre, on la voit à peine, mais je n'ai pas eu le courage de l'améliorer. Ce n'est pas grave, je préfère changer de sujet, et poursuivre mon apprentissage.



Ci-dessous. Incroyable : la photo à reproduire représente clairement un paysage d'Europe du Nord : je dirais Norvbège, ou Islande. Alors là, ça me parle. Très honnêtement, jamais je ne me serais cru capable de réaliser cette peinture : très peu de détails, beaucoup de flou, énormément de difficultés. Le prof' le sait bien, et nous a tous prévenus : c'est du lourd, du très difficile. Elle m'a coûté bien des heures de travail, mais très honnêtement, je suis enchanté de ma réalisation.



Ci-dessous, première reproduction d'une photo. Il fallait faire simple, ne pas aller décortiquer chaque détail. Heureusement, parce que si j'avais dû reproduire les pas dans la neige, je crois bien que j'y serais encore. J'ai pris plaisir à la faire, même si ça n'a pas été simple non plus !



La tour ci-dessous était une vidéo de "painting" du cours. On ne nous demandait pas de la faire, mais j'ai eu envie de m'y mettre, car c'est bien connu, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Assez facile à faire, finalement. Lorsque je l'ai montrée à Claudine, elle a eu du mal à admettre que je l'avais faite moi-même. Croyez-moi si vous voulez, mais il a fallu que je lui fasse une démonstration pour que, finalement, elle en prenne vraimet conscience : oui ma chérie, c'est bien moi qui ai fait ça. Et j'avoue avoir été emballé par sa réaction : elle n'en revenait pas ! Alors forcément, ça m'a "boosté" et donné envie de continuer.



Ci-dessous, difficile travail de peinture : l'apprentissage de l'outil, les "flous", les mélanges, les formes... Je n'ai pas aimé cet exercice, mais il était absolument indispensable.


Ci-dessous le premier exercice...




Ceux qui me suivent depuis longtemps savent bien que je m'y essaye depuis plusieurs années, mais sans succès. J'ai même acheté quelques cours, qui ne m'ont rien apporté... Je pense que mon problème réside dans le fait que je veux tout savoir d'un seul coup. Vous savez, comme dans le film "Matrix" : il suffit de se brancher sur la machine, et de choisir le programme désiré : pilote d'hélicoptère (clin d'oeil à mon ami Didier), ou artiste peintre... Malheureusement, ça ne marche pas comme ça, et d'aucuns, je le sais bien, trouvent que le plaisir est dans l'apprentissage. Ce n'est pas mon opinion : pour moi, l'essence même du plaisir se trouve dans l'acte de création. Mais trêve de philosophie de comptoir, trêve de blabla.



Je me suis lancé à corps perdu dans une longue et difficile formation, et, après avoir commencé les cours gratuits, j'ai acheté l'ensemble. Carrément. C'est dur, terriblement, et ça me coûte des dizaines et des dizaines d'heures de travail. Et, il faut bien l'avouer, de satisfaction aussi, au vu des résultats des premiers exercices. Et je me dis que, si j'ai le courage d'aller au bout, alors oui, je pourrai enfin faire ce dont je rêve : dessiner et, par-dessus tout, peindre.



Points importants, pour ceux qui se poseraient la question. Je travaille sur mon PC et, lorsque nous serons sur la route, ce sera sur mon "laptop". Le logiciel préconisé est Adobe Photoshop, et ça tombe bien, puisque je suis abonné à leur offre "photographe" qui, pour 12 euros par mois, vous permet d'avoir les dernières versions de Photoshop et Lightroom en permanence sur 3 postes différents. Donc, tout se fait avec Photoshop, et une tablette graphique. Je dessine sur la tablette, avec un stylet, et je vois mon travail sur l'écran. Bien entendu, on oublie totalement la main. C'est génial ! Et, bien évidemment, pas de peinture, pas d'eau, pas de salissures sur les mains, pas de papiers à acheter, pas de carnets non plus, bref, tout est virtuel, et j'aime ça !



Et Claudine, pendant ce temps-là ?

C'est également difficile pour elle, car du coup, je suis un peu moins disponible ! Nous allons bientôt reprendre la route, et je serai loin, très loin, d'en avoir terminé avec mes études. Nous envisageons de randonner de bonne heure le matin. L'après-midi sera réservé aux cours de Jef, et Claudine aura quartier libre pour lire, aller se promener, faire un carnet de voyages, des photos... Comme nous nous entendons parfaitement bien, ça devrait bien se passer !

Page précédente: L'héritage
Page suivante: Voyages


Depuis le 06/06/2005 Visites:1270806 Aujourd'hui :51 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)