Sao Martinho

10 et 11 janvier 2019 : Sao Martinho de Porto, Peniche

Carte des deux jours de route. 19 km le premier jour, 48 km le deuxième jour. Les petites balises rectangulaires numérotées représentent les lieux des bivouacs nocturnes. Toujours le grand beau temps, absolument parfait pour nous, sauf que la gelée blanche refait son appartion au petit matin... Départ de Sitié/Nazaré, nous roulons jusqu'à Sao Martinho do Porto, soit une grosse quinzaine de kilomètres... Exploration de la splendide baie, une merveille de la nature, un demi-cercle presque parfait laissant juste une ouverture vers le large pour la navigation ! Nous restons là pour la nuit. Le deuxième jour est consacré à la lessive, l'eau, les toilettes, le repos, la peinture... On le passe à Peniche.

Un panorama pour vous donner une idée. Une plage. A droite, Sao Martinho et à gauche, Salir do Porto. Passage vers le large entre les deux.

Dans un premier temps, nous allons grimper sur le promontoire de Sao Martinho, donc celui de droite. Je vous laisse nous suivre.

Partis du milieu de la plage, nous sommes ici au pied du promontoire visé. Coup d'oeil vers la baie.

En fait, un tunnel permet de franchir la montagne : vue de l'autre côté, mais impossible de marcher sur la côte.

Retour sur le quai, nous trouvons un antique chemin très romantique qui grimpe parmi les sapins.

La récompense...

Et au bout du promontoire, le passage vers le large. En face, l'éperon rocheux de Salit da Porto.

L'endroit est idéal pour casser la croûte !

Retour sur la plage. J'ai le rhume de cheval que Claudine a fini par me passer, mais j'ai quand même envie de faire le tour complet de cette plage en forme de conche ou de coquille Saint-Jacques.

Au loin à gauche, le promontoire que nous avons grimpé grâce aux escaliers cachés dans la pernte.

Essai rigolo de panoramique : les vagues ont bougé elles aussi...

A l'autre bout, côté Salir Do Porto, une petite rivière se jette dans la baie. J'adore !

La rivière passe au pied d'une très grande dune. Une passerelle permet de franchir la zone lacustre. C'est superbe.

Retour au camion.

Et finalement, nous décidons d'aller bivouaquer près de la dune, où nous avons aperçu un beau parking. Superbe !




Et vous savez quoi ? Retour du froid, avec forte gelée blanche ce matin ! Et votre serviteur qui a passé une bien sale nuit. Mon gros rhume tourne à la grippe, je douille ! Pas question de faire de la marche, et encore moins du VTT comme j'en avais vaguement l'idée ! On file directement à Peniche faire les pleins d'eau et vider les toilettes : l'aire de services est généreusement offerte par Intermarché (eh oui, les mousquetaires....), et ils ont même installé une laverie automatique. Du coup, nous lançons le boulot pendant le p'tit déj', et partons étendre ça sur la côte, car il y a du vent, et on peut dire que ça tombe bien !





Sur la route de Peniche.

Etendage de notre première lessive au cap Cabo Carvoeiro.

Puis je vais au lit me reposer, me moucher, essayer de lire... Vue depuis la fenêtre de la chambre.

Pendant ce temps, Claudine s'adonne à son passe-temps favori : dessin, peinture, carnet de voyage. Il est 14h30 lorsque j'émerge difficilement de ma torpeur. Elle est morte de rire, car les assiettes côtoient les carnets et pinceaux... A ce propos, elle accepte enfin que je vous montre une partie de sa production. Je suis fier de son travail, mais peut-être n'ai-je pas un oeil assez critique ? A vous de voir.

Puis après avoir mangé, chacun repart vaquer à ses occupations, moi sur le PC (ça va un peu mieux) et Claudine à ses crayons. Soudain, une voiture s'arrête : la police maritime. Ces messieurs, au demeurant fort corrects et s'exprimant très correctement dans notre langue, nous disent qu'il est absolument hors de question que nous campions ici cette nuit, ce que nous avions évidemment l'intention de faire... Du coup, on va se déplacer lorsque le linge sera sec. Où irons-nous, nous n'en avons aucune idée. Mais je ne vais pas pour autant corriger la carte du trajet de ces deux jours. Vous le saurez sur le prochain compte-rendu ! Ciao ciao les amis.

Je réitère mes remerciements à tous ceux qui me laissent un mot sur le livre d'or, ça me fait très plaisir. Heureux d'avoir de vos nouvelles, en plus, pour ceux que je connais, c'est vraiment super de vous retrouver depuis 2014 ! Et merci aussi aux ami(e)s de Claudine pour leur participation. A ce propos, si son travail vous plait, n'hésitez pas à le lui faire savoir via le même support...

Page précédente: Nazare-a
Page suivante: Peniche


Depuis le 06/06/2005 Visites:1122012 Aujourd'hui :20 Maintenant:13 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)