Scandinavie 2012, étape 075

Jour 075 - Samedi 16 juin 2012 - 133 km - 401 photos
(Total : 8389 km - 16170 photos)
De Napp à Austnesfjorden/Lofoten (Norvège)

J'ai drôlement bien dormi ici, un bon spot pour faire dodo. 8h30. Et le ciel est... BLEU. Un vrai et beau bleu comme je les aime, et que je vois si rarement dans ce si beau pays. Je me précipite sur le démarreur ! Passage du tunnel sous-marin dont j'étais tout près, et me voici sur Vestvägoya. Et voici le grand parking pourvu de WC sur lequel j'avais mangé, je ne sais plus quand maintenant. Ah oui, je me souviens, avant-hier midi ! Arrêt pipi. Toutes les portes sont fermées à clef, bizarre. Sauf peut-être... Yeeees, mais.... une force inattendue me referme la porte, j'ai juste le temps d'entrevoir une dame tenant sa culotte.... Oh, pardon ! Et c'est une française, en plus. Je rejoins son époux, qui me dit qu'un des WC est disponible, mais que sa femme y est pour l'instant.. Heuhhhh, oui, ça, je sais. Des français de la Drôme, si mes souvenirs sont exacts, voyageant dans un vieux fourgon. Fort sympathiques, nous discutons au minimum une demi-heure, madame nous ayant rejoints entretemps (heureusement) dans la discussion. Ils sont arrivés par la Suède, et montent désormais au Cap Nord, mais vont aujourd'hui visiter les Lofoten.

Alors, première bifurcation de la journée. A gauche, le contournement d'une petite péninsule qui ne semble pas bien terrible, et rejoint au nord la E10. A droite, la E10, avec traversée du complexe Leknes-Fygle. Facile : je prends à gauche, comme ça j'évite la ville, ce sera toujours mieux. Tout de suite, je comprends que non seulement ce sera mieux, mais que j'aurais commis une grave erreur que de ne point faire ce crochet ! Un paysage alpin, avec des lacs comme j'aime. ici, le Vägspollen, qui est en fait une petite baie aux eaux vraisemblablement saumâtres. Des tas de steres nichent ici dans les herbes, c'est splendide.

Il faut dire aussi qu'un tel ciel, ça doit aider !

Ah, un nouveau détour possible. Je prends à gauche, contournement d'une montagne. Tiens, ça, c'est Offersoya. Le parking où je me trouvais se trouve sur la rive opposée ! Donc à l'horizon, ce sont les montagnes de Flakstadoya...

Là-bas. Comme c'est beau, encore ici.

Poursuivons. Ouahhhh ! Arrivée sur une jolie baie, Vikbukta. Admirez comme moi les montagnes de la rive opposée !
Le choc des photos.

Et, au fond de la baie....

... une splendide plage de sable en arc de cercle, et encore une autre derrière le promontoire !

Au loin, la flèche de la pointe nord de Flakstadoya.

La deuxième plage.

Après la plage, la route grimpe dans ces montagnes. Remarquez les murs de pierres dans les pentes à gauche : c'est la première fois que j'en vois en Norvège. Le Royaume-Uni en est recouvert, mais en Norvège, les agriculteurs n'ont pas jugé nécessaire de délimiter leurs parcelles. Pour quelle raison ? Sans doute à cause d'une population bien moindre ? Ou d'un seul propriétaire ? Je n'en sais rien. C'était juste une réflexion en passant. Le village s'appelle Haukland.

Les moutons sont sur la plage et dans les pentes autour.

Après la plage, un mauvais tunnel franchit la montagne pour arriver dans un village appelé Utakleiv.
Cul-de-sac. Rien de bien follichon, mer plate. Retour.

De la plage, la route se change en piste, mais fort belle. Curieux, les moutons lèchent la piste. Qu'y-a-t-il donc que je ne vois pas ? Sel ?

Une seule côte. Une seule, et pas bien grosse. Et nous voici maintenant dans les Pyrénées ! En moins d'un kilomètre, nous passons d'une plage des Caraïbes à un paysage pyrénéen. Extraordinaire pays !

Avec un joli lac en contrebas, le Vikvatnet.

Et une nouvelle rencontre imporbable avec Alicia et Javier, les espagnols de Malaga. Alicia parle très bien le français, et rit tout le temps. Comme son copain Javier, très souriant lui aussi. Ils font une croisière, et vont se balader avec ces petits vélos pendant leurs escales. Ils vont aller au Svalbald, vous savez, cette grande île norvégienne au nord, aussi appelée Spitzberg. Là où se trouvent tout plein d'ours blancs. On a bien discuté un petit quart d'heure, mais je les laisse, car ils ont leur bateau à reprendre à Leknes. Bon voyage, les amis.

De mon côté, et comme prévu, je retrouve finalement la E10 au nord de Leknes, dans une large vallée bordée de jolis lacs.

Je quitte à nouveau la E10 pour aller voir un cul-de-sac : Tangväg, au bord du Tandstadpollen, au fond du Steinsfjorden.

Une fois de plus, c'est la claque !

Et un aller-retour rapide pour voir de loin le petit fjord suivant, sans toutefois y aller. Parce que ça continue encore de l'autre côté, et que....

Arrêt-photo au bord du Holdalsvatnet en retournant sur la E10.

Ner-Liland. Hameau sur la E10 que je viens juste de rejoindre, et où je trouve un excellent spot Wifi me permettant de passer quelques coups de fil. Au loin, l'église de Borge à gauche, le Innerpollen à droite.

Ytterpollen, et façade sud de ce bout de péninsule. Encore un sous-marin, mais il est très vieux, celui-ci !

Un joli point-de-vue aménagé se trouve juste au-dessus.

Tout en faisant quelques photos, j'y aperçois un allemand armé d'un réflex Canon 5d Mark II. Une bonne occasion pour engager la conversation, et lui demander des renseignements sur son appareil. Il en est enchanté, et m'apprend que le suivant qui vient de sortir, le fameux Mark III, n'a que très peu de pixels supplémentaires. Du coup, comme il va y avoir du Mark II sur le marché de l'occasion, je me dis que... Bref, entretien sympathique ET utile.

Juste derrière, le Torvdalsvatnet, avec un joli parking en contrebas de la route : pique-nique. Faut dire qu'il est déjà 14h10.....

Urvatnet à gauche, Steirapollen à droite. la E10 part à droite, coupant au plus court et évitant une péninsule montagneuse. mais je vois qu'une route en fait le tour, recollant à la E10 de l'autre côté. C'est pour moi !

Partie nord-ouest du massif montagneux que je contourne.

Le Urvatnet toujours en bas.

Je ne suis pas déçu de ma manoeuvre, car une fois de plus, c'est.... (cherchez un nouvel adjectif superlatif vous-même, je n'en connais plus).

Bo. Même nom que sur Flakstadoya. Au risque de me répéter, en plus, c'est beau !
A ma droite la montagne, à ma gauche la mer. Normal, puisque cette péninsule que je contourne est entourée par... la mer !

Coup d'oeil arrière sur le Litlhaveren (471 m). Il y a à gauche un extraordinaire cirque montagneux, mais je ne suis pas parvenu à le voir correctement, sa sortie étant occupée par les maisons du village. Un balade à pied doit y être inoubliable !

A l'ouest, la façade d'une jolie pince de crabe : une route la longeait, mais je ne l'ai pas prise ! Eggum est au bout de cette montagne.

Voilà, je viens de passer le nord de mon contournement, et je redescends l'autre façade. Sur ma gauche, le Sundklakkstraumen me sépare de Gimsoya, l'île suivante, et la plus petite des Lofoten.

Embouchure du Sundklakkstraumen, Gimsoya avec, au bout de la pointe de Gimsoya, un gros caillou....

presque détaché, Hoven, 368 mètres.

Je longe Gimsoya.

Je viens de retrouver la E10 qui passe de l'autre côté du Sundklakkstraumen que je viens de longer.
Ce qui me permet d'amirer maintenant de loin les montagnes au pied desquelles je roulais.

Et elles sont drôlement belles !

Encore cette forme plissée que j'ai vu plusieurs fois en Norvège, et dont j'aimerais bien connaître la raison.
J'avais bien vu un peu leur forme tout-à-l'heure, mais rien ne vaut le recul pour apprécier l'ensemble !

Tiens justement, une vue arrière de la E10 pour vous montrer ce que ça donne en roulant.
A droite le bout de péninsule que j'ai contourné.

Petit coup de zoom dessus.

Et Hoven à nouveau, sous un autre angle.

Et voilà, une autre boucle se boucle.... Ce pont permet de passer sur Gimsoya. Souvenez-vous, à l'aller, après avoir traversé ce pont, j'avais tourné à gauche et pris la route 815 au lieu de suivre la E10; nous y arrivons maintenant, la 815 est à droite.

Partie sud de Gimsoya.

Toujours des montagnes incroyables.

Depuis Gimsoya, admirons cette fois dans sa hauteur totale, sans nuage, la façade montagneuse "Est" du Gymsoystraumen, qui mène à Henningsvaer.

Gymsoystraumen. Austvägoya en face.

Le pont, et me voici maintenant sur Austvägoya.

Le pont que je viens de franchir, et Gimsoya.

Je t'aime, moi non plus.... Lieu idéal d'échange de promesses.

Sommets majestueux.

Je ne vous avais pas fait de photos de Svolvaer, à l'aller.

Son port, près duquel je trouve à nouveau un bon spot Wifi.

Paysage à la sortie de Svolvaer, vers l'est, et l'île de Stormolla, déjà montrée.

Montagne sur Stormolla.

Et regard en contre-jour sur Svolvaer. Mauvaise qualité, juste pour vous montrer les belles montagnes entourant la capitale des Lofoten.

Le Husvägen, déjà photographié à l'aller, mais en contre-jour. Je vous disais adorer cet endroit, je confirme !

La E10 pénètre à nouveau dans l'extraordinairement beau Austnesfjorden, dont on aperçoit ici les sommets enneigés de sa rive "Est".

Zoom sur les magnifiques sommets à l'arrière-plan.

Son embouchure, avec Stormolla au large.

Zoom maxi sur Liland et le Lilandstinden. Souvenez-vous, j'avais mangé dans ce hameau et piqué un roupillon, puisqu'il pleuvait !

Avec le soleil, tout est magique, et même le Sony travaille mieux !

Austnesfjorden vers le sud.

Austnesfjorden en face de moi.

Austnesfjorden vers le nord.

J'arrive ainsi sur le fameux belvédère aménagé où je m'étais arrêté à l'aller. Il y a des camping-cars allemands, néerlandais, autrichiens, belges... Je stationne près d'un camping-car français. Un couple juste à la retraite, ils ont acheté le camping-car et sont sur la route depuis deux mois eux aussi. Ils sont d'Avignon. Nous discutons pendant plus d'une heure ! Et après ça, on dit que les femmes sont des piplettes.... Je vais faire quelques photos du panorama avec ce beau soleil. Liland à nouveau sur cette dernière photo. Je rencontre un couple d'allemands avec lesquels je papote au moins 20 minutes.... Retour à Mygoo, nouvelle discussion avec mes voisins, puis je rentre me coucher, car je passe la nuit ici. Les avignonnais repartent à une vingtaine de km d'ici pour admirer le soleil de minuit, voulant profiter de ce beau soleil. Pour ma part, je pense qu'il y aura d'autres occasions, je suis "naze" (il est 20h30 quand même.... une journée de plus de douze heures presque non-stop), et je recommence à avoir mal ce soir, alors que je pensais en avoir fini avec cette saloperie !

Mais dès que le soleil est là, vous avez vu ce que ça donne, même avec le petit compact !
J'ai la tête remplie d'images, où vais-je bien pouvoir stocker tout ça ?

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:939669 Aujourd'hui :60 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)