Scandinavie 2012, étape 084

Jour 084 - Lundi 25 juin 2012 - 79 km - 240 photos
(Total : 9427 km - 18272 photos)
De Hamn/Senja à Skaland (Norvège)

Le ciel est chargé ce matin, je ne le sens pas trop, et il fait plutôt froid ! Je lance le moteur peu avant neuf heures.

La pointe sud de Ballesvika est sous les nuages.

Coup d'oeil arrière sur la montagne que je longe le long de la Ballesvika.
Toujours ces belles formes de sous-marins recouverts de forêts dans leur partie basse.

Le fond de la Ballesvika est une grande zone marécageuse. On voit très nettement la 86 grimpant au col pour franchir la "patte" suivante.

Le Helland, 679 m.

De l'autre côté, le Gommen, 591 m, que l'on voit ici alors que j'ai attaqué la grimpette vers le col.

Vue arrière sur la 86 au fond de la baie.

Et vue sur le fond du fjord suivant, peu après le col : c'est le Gryllefjord.

En face de moi, la 86 s'élève sur le col franchissant la "patte" suivante.

Et sur ma droite, le Gryllefjord vers la mer; on voit nettement la petite ville qui porte le même nom, Gryllefjord.

Vers l'ouest et la sortie du fjord, depuis le fond que la 86 contourne.

Au zoom, j'aperçois la route que je viens de suivre dans sa descente sur le Gryllefjord. Ils sont en train de construire un tunnel.

Détail sur la montagne de la rive sud du Gryllefjord. Ce sont les pentes acérées du Skipstinden, 715 m.

A Gryllefjord, arrivée du ferry en provenance de Andenes, au nord des Vesterälen, qui ne fonctionne que l'été.

Le quai de Gryllefjord, et le "sous-marin" qui lui fait face. Les pentes sont telles que personne n'a osé s'y installer !

Le hameau est très moche et me déçoit énormément.. Je vais cependant tout au bout de la route, à l'embouchure du Gryllefjorden dans la mer ouverte. En face, les montagnes s'afaissent : les norvégiens n'ont donc pas hésité à s'y installer. Aucune route. On ne peut y aller que par bateau. C'est Barbogen.

Zoom sur les maisons de Barbogen.

Et la montagne juste à côté ! Aucun norvégien ne s'est risqué à construire sa maison au pied de ces terribles pentes, et je les comprends.
Je reprends la 86 pour passer le col suivant.

De l'autre côté, Torsken, au bord du Torskefjorden.

Une belle petite église, pour une fois aux couleurs originales.

Le Torskefjorden.

Je retourne sur le Gryllefjorden, que l'on voit ici dans sa partie tournée vers le large. C'est un très joli fjord.

Nouveau détail sur les pentes des montagnes du bout de la rive nord, en face de Gryllefjord.

Retour dans la Ballesvika que vous avez certainement reconnue.

Puis je repasse là où j'ai passé la nuit, et où je vais reprendre le spot WiFi d'hier soir pour le courrier.
Petite chapelle de Nessan, en face du musée des trolls que je vous montrais hier soir.

Un petit lac, le Lesbervatnet, juste à côté du Straumsbotn.
C'est juste après que je quitte la 86 pour prendre la 862, qui fait le tour de la partie nord de l'île de Senja, fort découpée.

Le ciel perd toute couleur et devient d'un triste gris uniforme. Les premières gouttes de pluie se mettent à tomber.
La route grimpe dur dans la Krokelvdalen.

La rivière sort de ce petit lac, le Krokelvvatnet, encore bien gelé. Altitude pourtant si faible : 280 mètres ! Mais c'est la Norvège, et ça équivaut bien à 2000 mètres chez nous ! Il fait très froid. En comparant avec la journée d'hier, je sais que je perds beaucoup d'informations, et de beautés naturelles.

Le lac est sur ma droite. La route passe sous la montagne, comme souvent sur Senja, avec encore un méchant tunnel.

Un autre lac se trouve juste en sortie de tunnel.. Celui-ci est complètement dégelé. Normal : on est descendu à 161 mètres.

Je décide de manger ici. J'ai bien fait, car la pluie semble s'installer pour le reste de la journée pendant que je m'alimente.

Je poursuis un peu, et m'arrête sur un très bel aménagement au-dessus d'un panorama extraordinaire : le Nordfjorden.

Indregärd, Bergsbotn... petits villages sur la rive nord du fjord. Les montagnes sont en partie cachées.

Dans mon dos, la route que je viens de descendre depuis le lac.

La pluie redouble d'intensité. Dehors, deux femmes alimentent de café un grand groupe de cyclistes des deux sexes. Ils rigolent, beaucoup de bonne humeur sous la pluie glaciale. Terribles, ces norvégiens ! Pour ma part, c'est simple : je me lance dans l'écriture, non sans avoir mis un bon coup de chauffage. Quel pays. J'étais presque décidé à camper ici, mais finalement, la pluie cesse et je décide d'aller à Skaland, au bout du fjord. Il est 19 h.

Les sommets ont été rasés !

Le pied du Finnkona, 744 m, sur la rive sud, totalement sauvage, escarpée et inhabitée. Dommage, il m'en manque un gros morceau.

Skaland. Je m'installe sur le parking du petit supermarché. Pas terrible, mais je ne trouve rien de mieux.

Loin de l'autre côté, on aperçoit les petites maisons de Hamn : mon bivouac d'hier soir ! Et la pointe de la péninsule, c'était aussi la première photo du jour... ce sont les montagnes au bout de Ballesvika. Vous connaissez maintenant le secteur !

La conclusion qui s'impose : je préfère le soleil !

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:920393 Aujourd'hui :89 Maintenant:7 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)