Scandinavie 2012, étape 106

Jour 106 - Mardi 17 juillet 2012 - 186 km - 159 photos
(Total : 13107 km - 25149 photos)
De Bjerkvik (Norvège) à Kiruna (Suède)

Finalement, il ne pleut plus, contrairement aux prévisions météo pourtant vérifiées hier soir sur le site officiel norvégien, et pour Bjerkvik. La connexion est si bonne que j'en profite pour téléphoner. Et contrairement à ma décision d'hier (je pensais rester deux jours ici, vu la météo), je reprends la route.


Il y aurait même presque du soleil sur Narvik....


Départ à 10 heures. Direction Narvik sur la E6, puis je prendrai la E10 pour Kiruna, en Suède, direction nord-est.


Vue arrière sur Bjervik où je viens de passer la nuit.


Je viens de prendre la E10 qui s'élève dans la montagne. En bas, le long du Rombaken, c'est la E6 qui va à Narvik. Je me souviens parfaitement de ce pont en réparation, près duquel j'avais mangé le 69ème jour...


Stromsnes, au pied du Rombakstotta, au bord du Rombaken. Le pont est à gauche de cette photo.


La route s'élève encore un peu à travers un paysage de type plateau, à savoir au milieu de lacs et, moins joli, d'un barrage et d'installation hydro-électriques. Plus loin sur le plateau, la E10 passe dans la Skogvassdalen; ici, une petite rivière qui sort du Skogvatnet, un tout petit lac à 352 mètres.


Etablissement touristique à vendre, juste un peu plus loin, au bord du Skogvatnet.


Et la cascade qui va avec.... Il fait froid ici, mais il est vrai que je suis entre 350 et 450 mètres d'altitude.




Juste avant la frontière, les lacs sont entourés de plusieurs dizaines de chalets : c'est la Bjornfjell Station.






Le petit parking à Bjornfjell.


Et me voici en Suède. Aucun contrôle entre les deux pays. Malheureusement, et j'avoue être un peu déçu, les montagnes s'atténuent au fur et à mesure que je m'enfonce en Suède. Plusieurs touristes m'avaient dit combien ils avaient été enchantés par cette route, mais tous roulaient dans l'autre sens : ils venaient de Suède et se dirigeaient vers la Norvège ! Ils allaient donc à l'encontre de la montagne. Pour moi, c'est l'inverse !


Juste avant d'atteindre Torneträsk, un très grand lac tout en longueur, je fais halte pour ma pause déjeuner. près d'un petit lac.


Et d'une petite rivière qui s'en écoule pour alimenter le lac suivant... J'y fais la rencontre de français très sympathiques équipés d'un beau camping-car Mercèdès 4x4. Ils préfèrent de très loin voyager en Suède, car "tout est payant en Norvège, il n'y a que l'argent qui les intéresse", me disent-ils textuellement. Décidément, les norvégiens font l'unanimité contre eux parmi les touristes ! ils passent leur temps à pêcher dans les rivières, et ils remettent le poisson à l'eau, histoire d'en avoir l'année prochaine, me dit-il ! Ils viennent en Laponie depuis une dizaine d'années, et me montrent sur la carte les coins à ne pas louper en Suède. Le coin est infesté de moustiques...


Me voici arrivé le long du Torneträsk, 330 km2 et 168 m de profondeur.


Les montagnes, bien qu'encore aux alentours de 1000 mètres, sont très évasées.


Le ciel s'éclaircit doucement, et le soleil fait son apparition, ce qui n'est pas pour me déplaire !


Le lac en lui-même est à 340 mètres d'altitude; la E10 qui le suit sur toute sa longueur se trouve donc à peu près au même niveau.




C'est plutôt monotone, et les fjords norvégiens me manquent déjà !




Me voici arrivé dans la partie terminale du lac Torneträsk, et la E10 qui le suivait donc vers l'est va nettement s'incurver vers le sud.


L'altitude des montagnes diminue nettement, et le paysage devient celui des immensités du pays des Samis, la Laponie. Forêts d'arbustes, grand plateau à perte de vue au relief presque invisible car peu marqué, des lacs, des moustiques.... Bref, ce n'est pas ce que je préfère, loin de là !


Sauf... en ce qui concerne les rivières, larges, puissantes, dont la beauté ne me lasse jamais !


Celle-ci se trouve une trentaine de kilomètres au nord de Kiruna. Elle est splendide.


Il y a un parking juste à côté, avec quelques cabanes. Plusieurs camping-caristes suédois s'y sont installés pour y demeurer quelque temps. Les barbecues sont allumés, les cannes à pêche sorties, femmes et enfants sont également là. Et pourtant.... le coin pullule de moustiques !


J'ai vaguement pensé rester ici, mais je décide finalement de poursuivre jusqu'à Kiruna.


Je rencontre avec trois 4x4 français sur l'aire de repos; ils font partie d'un groupe de 25 véhicules, de toute sorte. Là, ils ne sont que trois parce qu'ils ont 48 heures de libres. C'est un voyage payant ! Ils sont partis depuis une dizaine de jours, et n'ont eu presque que de l'eau. Ils viennent des Lofoten, ils n'ont rien vu, il a plu à torrents du matin jusqu'au soir !


 

A Kiruna, je trouve le fameux garage Renault nindiqué par le norvégien, mais c'est ouvert de 7h à 16 heures. On verra demain matin. Je m'installe sur un parking de grande surface. Il fait chaud. Ce soir, ça se couvre, et il pleut à verse. Eclaircies vers 21 heures. Bref, météo changeante, air chaud, lourd, très orageux. Je regrette de ne pas avoir photographié le parking, mais en fait, c'était banal, comme ceux de nos centres commerciaux. L'animation est énorme, et ça change de la calme Norvège. D'ailleurs, les Norvégiens sont là. En effet, de nombreux camping-caristes et caravanes ont monopolisé plusieurs coins du parking, on dirait presque un camp de gens du voyage !

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:931819 Aujourd'hui :222 Maintenant:8 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)