Scandinavie 2012, étape 146

Jour 146 - Dimanche 26 août 2012 - 45 km - 59 photos
(Total : 18334 km - 35578 photos)
De Lindesnes à Mandal (Norvège)

Ce matin, le soleil ne brille pas QUE dans le ciel, mais aussi dans mon cerveau, car cette satanée douleur qui me tenaille depuis des heures m'a enfin quitté ! Qu'il est doux de ne plus LA ressentir. Qu'il est bon de penser enfin au reste ! Enfin... pas tout-à-fait. Soyons clair, je ressens toujours quelque chose, fruit de mon esprit inquiet ou de la réalité, je n'en sais rien, mais il est évident que je ne suis pas entièrement libre de mes mouvements.


Néanmoins, je sors, je fais quelques pas, je prends des photos. Je découvre mon parking. Je grimpe sur les rochers, doucement, précautionneusement. Mais j'ai envie, j'ai besoin de respirer l'air frais.


Le Cap Nord est à 2518 km d'ici, que de chemin parcouru avec ma fidèle Mygoo.
Et Slettnes fyr est le phare le plus septentrional de Norvège, à 2814 km de ce phare-ci.


Depuis la butte faisant face au parking, je découvre donc le musée, les deux-trois maisons et le toit du phare de Lindenes.

Et la mer.


Un joli voilier passe, mais je ne réagis pas assez vite. C'est normal, ce matin !


En redescendant les rochers, j'aperçois ce camping-car.... Pauvre gars ! Il y en a qui sont graves de chez grave, quand même !

Je me sens très faible, je me force à prendre un café et à manger quelque chose. Puis je me couche à nouveau, désireux de mettre tous les atouts de mon côté. En effet, peu de km me séparent encore du but, ce satané bateau, et il n'est pas question de me faire secouer à outrance. Je dois reposer mes muscles du bas-ventre au maximum.

Du moins est-ce ce que je pense devoir faire.


Il est midi lorsque je démarre enfin. La petite école de Gauksum, datant de 1891.


Hollen, juste après Spangereid, dont j'ai photographié l'église hier. Des gens en maillot de bain sur la plage. Incroyable !


Au fond de l'anse de Remesvik. Je m'alimente ici. L'appétit revient, c'est bon signe !

Le temps est absolument parfait, une chaude journée de fin d'été, sans doute une des plus belles journées météorologiques de ce voyage. Dommage que je ne puisse en profiter davantage, mais croyez-moi sur parole, je suis terriblement heureux d'en profiter ! Je suis surtout heureux de ne plus sentir cette dague qui fouillait mes entrailles.


Reme, la petite ville un peu plus loin. "Til salgs", "à vendre". Je trouve ici un super spot WiFi pour appeler mes proches. C'est dimanche, toute la famille est réunie, je peux parler à tout le monde. Je ne voulais rien leur dire mais, dans la conversation, c'est venu, et je n'ai pas pu m'en empêcher... Dommage. J'avais sans doute besoin de me confier un peu.


Les petites criques se suivent au fond des nombreux fjords, c'est absolument magnifique. Après le Syrdalsfjorden, me voici à Snig, le long du Sniksfjorden. Des norvégiens font du ski nautique, d'autres mangent en bordure de mer, sur les terrasses de leurs petits cottages rouges ou blancs. Tous profitent des rayons du soleil, généreux lorsqu'ils sont là.


Accueil fort sympathique par trois plantureuses norvégiennes à Vigeland.


Je fais le plein à la station en arrière-plan, car je dois me débarrasser de mes dernières couronnes norvégiennes !




Vigeland toujours. Franchissement de la petite rivière qui sépare Vigeland de Valle.


La même rivière, vue depuis l'autre rive. Paysage enchanteur. La Norvège est vraiment belle d'un bout à l'autre, du nord au sud et de l'est à l'ouest !


Finalement, je décide d'arrêter à Mandal, histoire de ne surtout pas faire trop de kilomètres, histoire de me reposer, de me protéger. Je ne prends le bateau à Kristiansand que mardi après-midi, il faut tenir d'ici là ! Et Kristiansand n'est qu'à une cinquantaine de kilomètres de Mandal, je devrais y arriver...


Mandal est magnifique, et j'aimerais visiter cette petite ville qui se prête à merveille à la promenade à pied. Mais je me contente de quelques pas sur les quais, pas question de réveiller mes récents démons, sans doute à peine endormis !


Le genre d'image que l'on reçoit en premier lorsqu'on arrive en Norvège par la mer !


La plage de Mandal, à m'embouchure de la petite rivière qui traverse la ville, face au large Mannefjorden.


Cette fois, ce fjord se trouve sur la mer ouverte.




Je me trouve un petit coin calme, près de cette plage. Le privilège de Mygoo, qui peut se glisser sur n'importe quel parking sans faire de vagues !

Il est 16 heures. Et je peux vous dire que je baigne dans le bonheur.

Je vous confirme : la santé est le plus important de tous les biens !


 

 

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:919489 Aujourd'hui :164 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)