Tour moto 2017 : Vers la Perse antique

Voyage moto 2017 : IRAN, la Perse antique.

Du 15 avril au 31 juillet 2017.

Environ 24.000 km.





























Du 16 au 23 avril 2017 : Le Portugal

L'itinéraire





16 avril 2017 : longue traversée de l'Espagne d'ouest en est !

Une journée d'autoroute, fastidieuse mais nécessaire pour rejoindre Braga au plus vite. Le soleil est là, la chaleur aussi, et c'est bon de rouler ensemble, même si c'est un peu monotone. Au premier plan, la belle de Didier, Kunigonde. Derrière, la "G" de Bonnie. Au fond, Anoukis la merveilleuse, que je commence doucement à prendre en mains.

Camping super sympa dans un très beau cadre : nous sommes dans un parc national, les vacances commencent réellement. L'accueil portuguais est adorable, nous retrouvons nos deux derniers camarades, Richard le hollandais et Jérôme le français madrilène. Nous sommes désormais au complet : huit !!!





17 avril 2017 : fantastique journée dans la sierra de Estrella.

Premier arrêt photo panorama du voyage. La météo nous a été très favorable, les paysages sublimes. Impossible de compter le nombre de virages : tout ce dont je me souviens, c'est qu'il n'y a pas eu une seule ligne droite ! J'ai du mal à manoeuvrer Anoukis, parce que je suis perché sur la pointe des pieds, et je suis à la limite de la perte d'équilibre lors des arrêts/départs. Je finirai par définitivement retirer le "AirHawk" emporté pour protéger mon auguste derrière, et je me suis soumis à l'implacable attitude de Richard le hollandais : c'est le derrière qui doit se faire à la selle, et non l'inverse ! Dont acte. Bref, ce fut une journée absolument parfaite, et riche en apprentissage du pilotage de nos bécanes. J'ai beaucoup progressé, surtout grâce à l'ami Olivier, notre champion du zigzag.





18 avril 2017 : Portugal-Espagne-Portugal. Guarda. La côte atlantique. Porto.

Guarda..............





19 avril 2017 : Le long des méandres de la vallée du Douro.

Le Douro





20 avril 2017 : De nouveau dans les montagnes, autour de la Zézerre et de la sierra de Estrella..

Départ du camping.





21 avril 2017 : Montagnes de l'intérieur, puis bord de mer. Nazare.

Départ du petit camping municipal.





22 avril 2017 : La côte atlantique. Vers Lisboa.

Embouchures et plages...






15 avril 2017 : longue descente vers le Pays Basque...

Arrivée au bivouac à Ascain, dans un petit camping au pied de la Rhune.

Nous montons au coeur du village pour un excellent repas avec tous les copains. Coucher bien tardif, mais il fallait bien marquer cette première journée d'une pierre blanche !






14 avril 2017 : je voulais jeter un dernier coup d'oeil sur l'Océan Atlantique...

Quoi de mieux que de passer par le remblai des Sables d'Olonne ?

Il fait lourd, et j'ai évidemment encore la doublure de ma tenue de moto. Bien qu'en T-shirt à manches courtes en-dessous, j'ai vraiment chaud ! Du coup, comment vais-je supporter les hautes températures iraniennes, je me le demande bien. Bon, je voulais passer au centre ville des Sables, histoire de manoeuvrer un peu mon char d'assaut, voir si ça va bien. Ma foi, ça le fait, comme on dit, et avec les kilomètres qui vont suivre, je vais finir par oublier le poids de ces valises qui m'emporte un peu quand je suis à l'arrêt : s'agit de ne pas trop pencher...

Arrivée au bivouac. Anoukis peut se reposer, c'était juste une mise en bouche. Demain, ce sera la première vraie journée de route, mais c'était bien de commencer doucement. Bonne soirée à tous.

Chargement pour 3 mois et demi

Total : 14 + 3,5 + 6 + 5,5 = 29 kgs. Au moins 10 kgs de plus que l'an dernier, sans compter le poids des valises, non négligeable ! Ceci dit, ça va : la moitié du poids d'une passagère, sans bagages, c'est bien peu pour la miss Anoukis, qui a pris la sage décision de ne pas se plaindre... J'aime mieux ça !

1 - le grand sac bleu. 14 kgs. Il contient le plus volumineux et le plus lourd (matériel de camping, matériel de lessive, chaussures, plaquettes de frein, deux filtres à huile, deux bougies), trousse de toilette complète (j'en ai enfin acheté une neuve, très pratique, dont je suis enchanté), plus 1,5 litre d'huile de tronçonneuse pour la chaîne, grosses prises bleues pour électricité camping.

2 - Top-Case : 3,5 kgs. Contient 2 litres d'eau. Très peu de nourriture, de la place pour en mettre d'autre. J'ajouterai certainement du riz, quelques boîtes de maquereaux, céréales, donc sans doute 2 ou 3 kilos supplémentaires, mais même pas sûr !

3 - valise gauche, étroite à cause du pot d'échappement : 6 kgs. J'y mets les vêtements, plus le PC (très lourd) et les disques durs (entre les vêtements, pour protection contre les chocs). Finalement, plus de vêtements que l'an passé, ce qui, je pense, est ridicule...

4 - valise droite : 5,5 kgs. Comme ça, mes deux valises sont bien équilibrées. Réchaud, bonbonnes de gaz, couverts, ustensiles divers, chargeurs (piles et APN), huiles essentielles, piles rechargeables, câbles informatiques, prise multiple, deux-trois outils, divers vrac...



Anoukis fait sa crâneuse pendant les tests...



Mise en place de deux pneus Michelin Anakee 3.

Mise en place de deux pneus Michelin Anakee 3.



J'avais été très agréablement surpris par l'excellente tenue des pneus Michelin Anakee 3 que j'avais mis sur ma Dakar. Loin d'être neufs avant le départ pour la virée scandinavo-italienne 2016 (14.500 km), je pensais être obligé de les changer avant la fin du voyage. Eh bien que nenni, ils étaient encore bons lorsque j'en suis revenu ! Par conséquent, j'ai décidé de retirer les deux Michelin Anakee 2 actuellement en place sur Anoukis (l'avant est de toute façon presque "rincé") pour y mettre deux Michelin Anakee 3 flambant neufs à la place. Retour sous une belle pluie battante de giboulée martienne, avec le pneu usagé sur le porte-bagage, et que je remettrai au retour.



De plus, pour la première fois depuis que je voyage, j'ai décidé d'emporter quelques pièces qu'il faudra mettre en place le long de la route : deux filtres à huile, et un jeu complet de plaquettes avant et arrière. J'espère que ça ne me portera pas malheur, vu que je ne le fais habituellement jamais ! Je ne sais vraiment pas pourquoi je réagis comme ça cette fois-ci, d'autant plus que je ne pense pas que mes camarades de route suivent mon avis. Je compte sur mon frangin pour changer les bougies avant de partir. Rien d'autre : la révision des 10.000 km avait été faite par la concession BMW lorsque j'ai acheté la moto, et n'ayant parcouru qu'environ 2.500 km seulement depuis, je pars comme ça.







Carte de l'itinéraire. Environ 24.000 km. Environ 14 semaines.

Iti Iran 2017

Carte de l'itinéraire. Environ 24.000 km. Environ 14 semaines.



Départ à la mi-avril. Toute la troupe de l'année dernière en Italie, plus deux nouveaux compagnons, se retrouvera à Biarritz. Nous serons donc 8 (oui, je sais, c'est vraiment beaucoup) pour visiter le... Portugal !


Quoi ? Le Portugal ? Pour aller en Iran ? Un peu curieux, comme itinéraire, non ? Ah oui, c'est bien vrai. Mais il se trouve que l'un d'entre nous a évoqué cette destination, alors que nous étions encore en Italie, l'an dernier. Et tous ont répondu : YES". Le problème était ailleurs : sur les huit, nous serons trois, voire quatre, à partir pour l'Iran. Retraités. Les autres bossent ! Nous leur avons donc fort logiquement laissé choisir les dates. Et ils ont choisi la mi-avril... Du coup, nous nous sommes dit que, une fois partis, eh bien ma foi, comme nous serons déjà... sur la route, nous la poursuivrons !



C'est à Lisbonne que les travailleurs vont reprendre la route du boulot, les pauvres. Et nous serons alors plus que quatre à prendre la route de l'Est. Le but du voyage étant l'Iran, nous avons décidé de rouler sans traîner. Le but n'est pas de rouler comme des malades, mais d'avancer sérieusement. C'est ainsi que nous devrions traverser les Alpes (France -via Briançon-, Italie -via Milan-) les 26 et 27 avril, puis longer la côte Adriatique fin avril



Monténégro, Albanie, Grèce seront traversés début mai. Après une courte pause de deux ou trois jours à Istanbul, nous traverserons la Turquie par le littoral de la Mer Noire et devrions arriver en Géorgie à la mi-mai. Il est possible que notre quatrième camarade nous quitte par ici. Nous serons donc trois pour la suite du voyage. Le plan est de demander nos visas pour l'Iran en Géorgie. Puis nous traverserons l'Arménie et rentrerons en Iran par la frontière Arménienne. Ce trajet nous est imposé en raison de la méthode d'obtention du Carnet de Passage en Douane, qui nous sera délivré par un correspondant iranien.



Si tout va bien, nous devrions donc entrer en Iran fin mai. Le visa étant de 30 jours, nous aurons alors un mois pour en faire le tour : environ 8.000 kilomètres, selon le trajet préparé. Ah, la Perse qui nous fait rêver, la Mer Caspienne, les déserts, Ispahan, Chiraz, le tombeau de Darius, le Golfe Persique... Bref, un plongeon dans une autre culture, des rencontres humaines sans doute inoubliables...



Retour en Turquie fin juin, que nous traverserons cette fois par l'Anatolie centrale. Le Mont Ararat, le lac de Van, les immenses steppes, la Cappadoce, pour finalement retrouver la Grèce à Alexandropouli via la péninsule de Gallipoli et le fameux détroit des Dardanelles.



Thessalonique, les Météores, Igoumenitsa. Là, nous traverserons la Mer Adriatique pour débarquer en Italie à Ancona. Nous retrouverons les Apennins visités l'an dernier, la Toscane et Florence, puis les Alpes et l'Oisans, bref, la France.



La traversée de notre beau pays sur les petites routes du Massif Central sera la cerise sur le gâteau, l'idée étant de retrouver les côtes atlantiques vers la fin du mois de juillet. Un magnifique programme d'environ 24.000 km, essentiellement en camping, sauf en Géorgie, Arménie et Iran, où nous serons sans doute contraints de coucher à l'hôtel.




Depuis le 06/06/2005 Visites:852593 Aujourd'hui :81 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)