Vendée Globe 2008-2009

Jeudi 23 octobre 2008 - Matinée

Le temps est splendide

Il y a un peu de monde, mais sans plus. Je viens de rentrer sur l'aire du Village du Vendée Globe, situé au bout du port de plaisance.
Le chemin longe le fond du port. On aperçoit les voiles des grands monocoques.

Je m'approche des pontons où se trouvent les voiliers. J'aperçois les voiles de Foncia, Delta Dore (en vert), Paprec Virbac (en bleu), Generali (la voile rouge)...

Paprec Virbac 2, numéro 06, le voilier de Jean-Pierre Dick. Ce qui me frappe en regardant cette photo, c'est la transparence de la voile. En arrière-plan, à gauche, c'est une voile de Roxy (Samantha Davies), amarré de l'autre côté du ponton réservé aux concurrents. Et à droite, c'est le mat d'Akena Vérandas (Arnaud Boissières), lui aussi amarré sur l'autre bord. Il y en a deux autres entre les deux. Nous les verrons plus tard.



Petite vue d'ensemble de Paprec Virbac 2, Generali (Yann Elies) et Safran (Marc Guillemot). Plus loin, une voile d'Artemis (Jonny Malbon).

Paprec Virbac 2, numéro 06, skipper Jean-Pierre Dick. A droite, Generali, numéro 22, skipper Yann Elies.



Derrière moi, une des structures du village du Vendée Globe, avec les noms et photos de tous les skippers.



Au premier plan, un des nombreux zodiacs du Vendée Globe, chargés de la police le jour du départ, et qui seront ensuite mis en vente. En arrière-plan, les voiliers du ponton de droite. Delta Dore (Jérémie Beyou), Paprec Virbac 2, Generali, Safran, Gitana Eighty (Loïc Peyron), Algimouss-Spirit of Canada ( Derek Hatfield), Ecover (Mike Golding), Temenos II (Dominique Wavre). Vous ne les reconnaissez pas? Restez avec moi, je vais vous les montrer de plus près!



Le Gitana Eighty de Loïc Peyron, un des grands favoris.



Generali de Yann Elies.



Safran de Marc Guillemot.



La flotte alignée sur le ponton de droite. Pénible, la pub des Zodiac à gauche. Ils voulaient être vus, c'est réussi, au détriment d'une vue d'ensemble!



Safran, Gitana Eighty, Spirit of Canada, Ecover.



Generali, Safran, Gitana Eighty, Spirit of Canada. On voit l'église de la Chaume, de l'autre côté du chenal, au-dessus de Gitana Eighty.



Algimouss - Spirit of Canadien. Premier 60 pieds fabriqué en Amérique du Nord. Le chouchou des Canadiens, évidemment.



Zoom sur le Safran de Marc Guillemot.



Ecover de Mike Golding. Temenos II de Dominique Wavre en arrière.



Delta Dore - Jérémie Beyou. 5,75m de large, 8,5 tonnes, 28 mètres de mat, 620 m2 de voiles au portant et 300 m2 au près.





Me voici donc sur le ponton de droite. Partout des techniciens s'affairent, sur tous les bateaux. L'ambiance est agréable pour le visiteur, certainement un peu plus stressante pour les skippers et leurs équipes, mais c'est le prix à payer pour faire de la communication...



Paprec Virbac 2 de Jean-Pierre Dick. Lancé en février 2007. Le mat fait 28,50 m. 560 m2 de voiles au portant, et 270 m2 au près.

A gauche Paprec Virbac toujours. En regardant à gauche, j'aperçois Roxy, de Samantha Davies, l'ex-bateau de Vincent Riou, l'ancien PRB, vainqueur des deux précédents Vendée Globe, d'abord avec Michel Desjoyeaux puis avec Vincent Riou! Ce bateau a tout-de-même un fabuleux destin! Avez-vous remarqué le gars dans le mat, à moins que ce soit Samantha Davies elle-même?

Du coup, je jette un coup d'oeil sur le ponton de gauche. J'en profite pour faire une petite photo de l'acrobate sur le mat de Roxy. Quand on regarde comme je le fais, ça semble très facile, mais je suis absolument certain que ce doit être extrêmement impressionnant!



Je reviens sur mon ponton de droite. Et voici Generali de Yann Elies. Lancé en avril 2007, il pèse 8,3 tonnes, et sa quille est en carbone...



Ensuite, comme je vous l'avais dit, voici Safran, de Marc Guillemot. Lancé en Août 2007 (pas le skipper, hein, je parle du bateau).



Au-dessus de Safran...



Je passe le bateau de Loïc Peyron (Gitana Eighty, dont on voit ici l'étrave), et j'arrive sur celui du navigateur Canadien.



Algimouss, le Spirit of Canada, de Derek Hatfield. Fabriqué au Canada, lancé en mai 2007.

Arrivé à sa hauteur, je lève les yeux vers son mat. Puis je me retourne pour regarder Gitana Eighty.



Evover 3, du Britannique Mike Golding, a été lancé en Août 2003. Il a fait la dernière édition du Vendée Globe, à laquelle il est arrivé troisième, sans sa quille.

Le mat d'Ecover. Allez, on avance. Devant Ecover, c'est Temenos II. Encore plus loin, je vois un gars dans le mat de BT.



Puis c'est Temenos II, le monocoque du Suisse Dominique Wavre, construit en Juin 2006 en Nouvelle-Zélande. Il a courru les deux dernières éditions, 5ème en 2000-2001, et 4ème en 2004-2005. Autant dire qu'il fait partie des prétendants au titre...



Justement, quand on parle du loup... Le voici, à droite.



A gauche, le mat et l'étrave de Temenos II. A droite, je vous offre une vue arrière sur le pontons que je viens de fouler. Tous ces mats m'impressionnent!



Devant Temenos II, c'est BT, de Sébastien Josse, lancé en Juillet 2007. Sébastien Josse a été 5ème du dernier Vendée Globe.

Temenos à gauche et BT à droite. Levez les yeux sur BT (888), et vous verrez un acromate...

Comme vous le voyez, on danse dans le mat de Sébastien Josse.



Voici maintenant Aviva, de la Britannique Dee Cafari, l'une des deux femmes de cette édition. Elle est la seule femme à avoir bouclé seule un tour de monde à l'envers (contre les vents et courants dominants), en 2006. Son bateau est flambant neuf (Janvier 2008)



Justement, en parlant d'elle. Regardez bien, entre les cordages du bateau de Sébastien Josse, c'est elle, Dee Dafari.



Aviva, toujours. J'aime beaucoup les couleurs de son voilier.



Avec Aviva, j'arrive au bout du ponton de droite, et je vais passer sur l'autre, qui permet de revenir au village. Les deux pontons sont séparés par une cordelette, matérialisant le circuit à suivre pour les visiteurs. Les deux mats: à gauche Aviva, et à droite, PRB



Je loupe les deux premiers bateaux de ce côté, à savoir Ocean Vital de Raphaël Dinelli, et DCNS (dont on aperçoit ici la proue à droite) de Marc Thiercellin. Il y a trop de monde, je ne peux pas faire de photos. Tant pis, ce sera pour une autre fois. Puis c'est le tour de PRB, de Vincent Riou, le vainqueur du dernier Vendée Globe. Son bateau, de Septembre 2006, a été mis à l'eau début 2007. Evidemment, Vincent Riou fait lui aussi partie des favoris pour cette nouvelle édition.



Vue arrière sur PRB. A gauche, derrière les tas de sable, on distingue le clocher de La Chaume, de l'autre côté du chenal. Numéro 85, pour la Vendée. A partir d'ici, les voiliers sont rangés perpendiculaires aux pontons, et non plus en longueur. Dommage!



Un peu plus loin, c'est Artemis, bateau neuf (mars 2008) de l'Anglais Jonny Malbon, numéro 100.



Kingdom of Bahrain, Team Pindar, de l'Anglais Brian Thomson, de Juin 2007, numéro 32.



Bahrain team Pindar, Brian Thomson.



Cheminées Poujoulat, de Bernard Stamm, l'autre Suisse de cette course. Ben oui, les Suisses, pays hautement maritime comme chacun sait... Bien qu'ils aient un petit pays, absolument magnifique, les Suisses sont de grands voyageurs. Ce bateau date d'avril 2003. C'est l'ancien voilier Virbac Paprec de Jean-Pierre Dick. Bernard Stamm s'est déjà essayé au Vendée Globe 2000 (abandon au bout de 9 jours) et départ annulé en 2004 (bateau HS)...

A gaguche, les mats de Great American III et d'Artemis. A droite, ceux de Pakea-Biskaia et de Cheminées Poujoulat.



Pakea-Bizkaia, le voilier de Unai Bazurko, Basque Espagnol. Son bateau a été lancé en 2005.

Je remarque tout d'un coup que ma visibilité sur le ponton de droite est intéressante, ce qui me permet de photographier les mats de deux bateaux vus au début de ma visite. Foncia à gauche et Papec Virbac à droite, respectivement Marc Guillemot et Jean-Pierre Dick (mais ça , vous le saviez déjà, non ?)...



En même temps, je ne peux résister à l'envie de vous montrer la proue de Papec Virbac, que je ne pouvais pas photographier tout-à-l'heure.



Great Amecican III, de Rich Wilson, l'Américain. C'est l'ancien bateau de Thierry Dubois (qui avait été conçu pour le Vendée Globe 2000), et qui vient d'être reconditionné (en 2007).



De l'autre côté, la voie est libre pour faire une photo plus intéressante de Generali (Yann Elies), juste aperçu tout-à-l'heure.



Retour sur mon ponton de droite. Pas facile de photographier ces voiliers rangés perpendiculairement au ponton . Nauticsport-Kapsch, de Norbert Sedlacek, Autrichien. Encore un pays pas trop maritime! Mais le skipper n'est pas un novice, puisqu'il a participé au Vendée Globe 2004 (abandon à cause de la quille). Son bateau date de 1995.

A gauche, le mat de Nauticsport-Kapsch. A droite, c'est celui de Delta Dore, le premier bateau visible sur les pontons du Vendée Globe.



Je ne peux pas laisser passer l'occasion. Pas un chat devant Delta Dore (Jérémie Beyou), c'est génial. Avec les châpiteaux du village en arrière-plan.



Retour sur le côté droit des pontons. Roxy, de Samantha Davies. L'autre femme de cette course, Anglaise elle aussi. Pour ce qui est de son bateau, il faut savoir que c'est l'ancien PRB double-vainqueur du V endée Globe (éditions 2000 et 2004). Ce voilier a donc 8 ans d'âge!



Le suivant sur mon chemin, c'est lui. Aquarelle, de Yannick Bestaven. Lancé en 1006, c'est l'an cien bateau d'Yves Parlier.



Certains skippers viennent à bord en VTT... A droite, Véolia, le dernier sur les pontons, côté droit (en revenant).



Groupe Bel, de Kito de Pavant. Lancé en Septembre 2007.



Il est superbe, j'adore sa couleur, ai nsi que sa voile, sans doute à cause de la vache...


Le mat et la voile de Bel, l'étrave de Véolia Environnement.



Je termine les pontons avec Véolia Environnement, de Roland Jourdain. C'est son 3ème Vendée Globe. Troisième en 2001, abandon sur casse en 2004.
Son bateau date d'Avril 2004. Il avait été construit pour le précédent Vendée Globe.



Et voilà. Vous venez de visiter les pontons de l'éditio n du Vendée Globe 2008-2009



Je n'ai pas vu tous les concurrents, car certains sont partis faire des essais en mer. Je reviendrai.

Visite terminée.

Je vais bien sûr faire un tour sous les différents chapiteaux du village, que je trouve beaucoup mieux que lors de la précédente édition. Le chapiteau des commerçants -qui ne m'intéresse pas vraiment- et celui du Con seil Général, présentant la course.

 

Les employés distribuent de superbes affiches à tour de bras, essentiellement une sur les skippers et une sur leurs bateaux.

Ils ont dépensé sans compter, c'est très impressionnant.
Les moyens mis en place sont vraiment élevés, à la hauteur de l'événement.

 

Au-delà des zodiacs, le ponton par lequel on arrive pour voir les monocoques de plus près!



J'aime bien cette vue sur les pontons. Et apparemment, je ne suis pas le seul!



Vous voyez, on arrive par le ponton de droite pour la visite. C'est de ce ponton que je vous ai mis les premières photos de ce reportage. En suite, on tourne à droite. Ce qui équivaut à marcher sur la partie droite. Et on revient de l'autre côté pour finir avec Foncia, Bel et Veolia (invisible ici), et on remonte ici. C'est donc une visite en sens unique, et c'est une bonne idée. Bravo aux organisateurs, car c'est parfait.



Je termine par cette image du bâtiment réservé à la course. Extrêmement bien fait, avec la maquette grandeur nature de l'habitacle standard dans lequel les skipeprs vont vivre pendant ces 3 mois de course, et de nombreuses animations de toutes sortes présentant la course, les con currents, leurs bateaux, etc.

Un très spectacle, ludique et culturel en même temps.

 

Je reviendrai avant le départ, j'ai envie de faire d'autres photos. Je n'ai pas encore mon compte...

Page précédente: Vendée Globe 2008
Page suivante: Vendée Globe - 27 Octobre 2008


Depuis le 06/06/2005 Visites:939944 Aujourd'hui :25 Maintenant:6 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)