Samedi 7 février 2009

De 10h15 à 12h30...

Le temps est au beau fixe, juste qu'il ne fait pas chaud du tout. Une petite brise soufflant de terre, bien piquante! Armel Le Cléach a passé la ligne d'arrivée à 9h41. La marée est basse, et il ne peut rentrer au port maintenant. Il est donc reparti au large attendre le bon moment. Pour les spectateurs, il faut "passer" le temps. Que puis-je faire, à part des photos?

Il n'y a pas grand monde. Les gens arrivent petit à petit, tout doucement. Je sais que j'aurai de la place pour faire mes photos, et ça, c'est vraiment une excellente bonne nouvelle, car c'est la première fois que je vais être aux premières loges pour une arrivée du Vendée Globe! Je décide d'assister à l'événement depuis la grande jetée, pas loin du phare.



"Merci Armel. T'es le meilleur".

C'est ce que quelqu'un a inscrit sur le sable de la plage! Quelques rares promeneurs sur cette superbe plage des Sables d'Olonne. Ainsi que quelques chars à voile, au ralenti, car la brise est plutôt faible.

 


Un bateau de pêche rentre au port avant l'armada. C'est le "Renaissance II".


En face de moi, de l'autre côté du chenal, l'autre jetée. Le fort Saint-Nicolas en arrière-plan.

 


Loin, de l'autre côté de la plage, on aperçoit le bateau de pêche près du lac de Tanchet, bien au-delà du remblai!

 


Un hélicoptère. C'est le signe que notre navigateur s'approche du chenal. Il ne faudrait pas que le pilote vire dans l'autre sens, il pourrait perdre sa cargaison. J'espère qu'ils sont attachés, quand même!

 


La gendarmerie maritime ouvre le bal.

 


Les "VIP"... Philippe De Villiers (président du Conseil Général de la Vendée, et accessoirement du Vendée Globe) et devant, avec sa casquette, Louis Guédon, maire des Sables d'Olonne depuis... très longtemps, retournent au port de plaisance pour accueillir le navigateur à sa descente de bateau tout-à-l'heure.

 


Mèmel le chacal -surnom donné à Armel Le Cléac'h, arrive enfin dans le chenal. Il vient juste d'allumer ses fumigènes.

La joie se lit sur son visage, et c'est bien normal!

 

C'est magique. Imaginez, après trois mois de solitude totale!

 


Une armada de bateaux de toutes tailles l'accompagne, c'est un très joli spectacle.

 


Voilà, c'est fini. Le tout a duré deux minutes, que je n'ai pas savourées, tout occupé à "bombarder"...

 


Il est déjà loin... Les gens quittent la jetés, certains d'entre eux vont certainement le rejoindre au port de plaisance.

 


Finalement, l'hélicoptère revient pour une dernière vue arrière du défilé généré par Britair.

 


Une partie de la foule retourne par la plage des Sables d'Olonne sur laquelle vient mourrir un Océan Atlantique très calme ce midi.

 

Je vais moi aussi vous laisser sur cette dernière image, transformée en Noir et Blanc, comme ça, pour voir.

J'avoue préférer, et de très très loin, la couleur.

A la prochaine, amis lecteurs et lectrices...

 


Depuis le 06/06/2005 Visites:851346 Aujourd'hui :150 Maintenant:14 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)