Vouvant

23 et 24 février 2018 : vers le sud Vendée. 108 km.

P
Itinéraire du 23/02/2018 (St Gilles- étape à Bournezeau, 64 km) et du 24/02/2018 (Etape à Vouvant, 44 km)
Il est 20h40 lorsque nous démarrons enfin Oscar, notre nouveau fourgon, direction... le Sud ! Ben oui, premier aménagement de notre nouvelle maison, choix des placards, que met-on ici, et quoi là ? Où allons-nous ranger les chaussures, les slips, les affaires de toilette, la nourriture, les casseroles, etc, etc. Il fait déjà nuit lorsque je lance le moteur, mais nous sommes heureux, et c'est avec le sourire aux lèvres que nous quittons Saint-Gilles-Croix-de-Vie, notre charmante petite cité balnéaire déjà endormie...
Vers 22 heures, nous décidons de chercher un bivouac pour la nuit. Nous jetons notre dévolu sur Bournezeau, premier village important après La Roche-sur-Yon. Sur la place de l'église, c'est juste parfait. Nous avons parcouru 64 km, nous sommes en vacances, nous sommes sur la route, c'est le bonheur.
P
Oscar à Bournezeau. J'essaye de faire une photo de chaque bivouac, mais je n'y pense pas toujours. Le ciel est bleu, c'est formidable. Nous levons l'ancre à 10h30 !
P
Passerelle appelée "le pont du Servant", permettant de franchir à sec le Petit Lay au-dessus du gué où passaient animaux et véhicules (mention d'une restauration de cette passerelle en 1866...).
Malheureusement, et contrairement à mes habitudes, je n'ai pas eu le temps de préparer ce voyage, j'entends par là la recherche d'un itinéraire précis. Ce début d'année a été pour nous deux chargé de bonheur mais aussi de remise en question totale de nos vies respectives. Nous avons décidé de vivre ensemble, ce qui sera lourd de conséquences pour les mois à venir. Il nous fallait absolument faire un break, et aussi un essai de vie à deux 24h/24 et 7j/7 dans un espace minuscule. C'est le but de cette première sortie ensemble. L'idée générale est de nous tester d'abord sur une quinzaine de jours, puis sur un mois, puis sur trois mois... Ce voyage représente donc notre premier essai, et nous avons bien l'intention de le transformer !
Claudine n'a jamais voyagé en itinérance avec un camping-car, c'est donc une grande première pour elle. Elle n'aime pas la route comme moi. C'est une "baroudeuse" à pied, avec sac à dos. Ce qui l'intéresse véritablement, c'est la randonnée. Aussi nous sommes-nous mis d'accord pour assouvir nos désirs respectifs : on va essayer de randonner, et de rouler, quotidiennement. Tout juste nous sommes-nous donnés un objectif : aller voir les châteaux Cathares. Du coup, je vais devoir rechercher chaque jour un itinéraire routier, et un sentier de balade... "Devoir" est un verbe bien trop fort : j'adore faire ça ! Vu l'heure, nous décidons d'en chercher un ici à Bournezeau, et c'est ainsi que nous allons poser Oscar au plus près du "Petit Lay", qui s'est frayé un chemin au creux des petites collines culminant à peine à 100 mètres d'altitude, à deux pas de notre bivouac. Cette petite rivière (58 km) est un affluent du Lay (120 km et principal fleuve côtier de la Vendée). A ce propos, en 1790, le Grand et le Petit Lay avaient été retenus pour donner le nom de « Deux-Lays » au département qui se constituait alors dans le Bas-Poitou. Mais, afin de ne pas froisser la susceptibilité des députés élus dans la région, avec le jeu de mots les deux "laids", on leur préféra le nom d’une plus petite rivière (82 km), la Vendée...
P
Je vous laisse cheminer pendant environ 45 minutes en notre compagnie le long du Petit Lay, sur un joli sentier en sous-bois.
P
P
P
P
P
Sur le chemin du retour vers Oscar.
P
A midi et demi et une quarantaine de km plus loin, nous arrivons au coeur de Vouvant, belle cité de caractère.
Nous nous installons sur la belle place du Bail, face à la fameuse Tour Mélusine, avec l'intention d'y passer la nuit.
P
La Tour Mélusine, qui date de 1242, est la seule partie conservée du château-fort des Lusignan. Au 13ème siècle, Vouvant s'entoure de remparts. Un article passionnant et extrêmement détaillé sur l'histoire de Vouvant est à lire sur wiki.
P
Un petit tour à la boulangerie pour casser la croûte, et nous partons faire une randonnée, d'abord au pied des remparts au bord de la Mère (nom de la rivière), puis pour une boucle un peu plus large dans la campagne autour de Vouvant, dans des chemins creux, parfois boueux, mais toujours beaux. La rando a duré 3 heures. Même si le soleil est là, il fait froid. Les photos se passant de commentaires, je vous laisse admirer.
P
P
P
P
P
Puis le chemin débouche sur les rues du bas du village, toujours le long de la Mère. J'adore voir tous ces arbres, et particulièrement ceux qui sont dépouillés de feuillage, dans leur parure hivernale.
P
Je me souviens de ces grands pots de lait, et de ce type de brouette. Non, je n'ai pas la nostalgie, si ce n'est de la jeunesse elle-même, bien entendu !
P
Ce vieux pont roman enjambant la Mère date du 13ème siècle ! Un jardin à la française, composé de quatre carrés de topiaires de buis, agrémente le site.
P
On aperçoit au loin au sommet de la colline à gauche le calvaire de Montfort, érigé en 1715. C'est là que nous nous dirigeons.
P
P
Vue sur Vouvant, depuis le calvaire de Montfort.
P
Puis nous nous éloignons du bourg pour parcourir un peu la campagne. Très belle ambiance.
P
P
P
P
P
P
P
Retour au village après une jolie boucle à travers les prés.
P
La Tour Mélusine, les remparts, la boucle de la Mère entourant Vouvant.
P
La prestigieuse église romane du XIe siècle est classée Monument Historique depuis 1840 ! Elle possède un remarquable portail à colonnettes, surmontées de superbes voussures sculptées.
P
La partie romane basse, essentiellement symbolique, comprend deux portes jumelles encadrées chacune de deux voussures. Un arc plus grand enserre ces deux portes.
P
P
La partie supérieure, gothique, narrative, présente sur deux bandeaux : la Cène et l’Ascension.
P
P
P
Au pied de la Tour Mélusine.
P
Vers le sommet de la tour : soubassement des pierres de la partie ronde du donjon.
P
En contrebas de la place du Bail, vue depuis les remparts.
Au retour, arrêt pour un capucino. Nous passons la soirée dans Oscar avant d'aller dîner au restaurant, auberge Maître Pannetier, invitation de ma chérie. Repas auprès de la cheminée, très belle atmosphère, bons mets accompagnés d'un vin rouge Madiran. . Merveilleuse soirée en amoureux... Retour à 21h30, chauffage laissé à 16°C, il faisait très bon dans notre camion. Longue nuit tranquille au pied de la Tour Mélusine.


J'espère que vous avez apprécié ce récit et ces images, n'hésitez pas à écrire un petit mot sur le livre d'or, ça fait toujours plaisir ! Les photos sont libres de droit, vous pouvez donc les prendre, même pour agrémenter un site commercial.

Page précédente: Itinéraire Cathare 2018
Page suivante: Lusignan


Depuis le 06/06/2005 Visites:1058025 Aujourd'hui :177 Maintenant:11 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)