Dans le bocage Vendéen

 

Cela fait des mois que nous en parlons. Mais nos emplois du temps sont lourds, très lourds...
Quoi qu'il en soit, ça y est, c'est décidé, nous allons enfin nous faire une petite virée en scooter entre frangins.
Ce sera le matin du 15 août.

 

Les 2 scooters: le Kymco Grand Dink 125 de mon frère -6.000 km- et mon Piaggio X9 125 -39.000 km
Les bandes sur le côté de mon X9 sont des protections pour les sacoches, que j'ai enlevées dernièrement.

 

Pas question d'aller sur la côte; d'une part nous la connaissons presque par coeur, et en plus, il y a trop de monde.
Non, nous voulons rouler "peinards", hors des sentiers battus, sur les petites routes de campagne.
Le but est plus de rouler que de visiter quelque chose; cela dit, si on peut ajouter une petite visite, pourquoi pas...
Nous décidons d'aller vers la "montagne" vendéenne, du côté de Pouzauges.

 

Rendez-vous vers 8h30 près de La Roche-sur-Yon. Il n'y a pas un chat dans les rues, ou presque.
Tout le monde dort, se fait la grass'mat', récupère d'une nuit de fête, bref, pour nous, c'est le bonheur.

 

Première pause. Superbe apparition au détour du chemin. Il est magnifique.
Il se trouve sur la D52, à moins de 3 km du bourg de Saint-Martin-des-Noyers.
C'est un château du XIIème siècle, qui a subi maints assauts pendant les guerres de religion!
Son nom: le château de la Grève.
Je suis en adoration - enfin presque... - devant ces constructions en pierre. C'est autre chose que le béton!
Quelle merveille!

 

 

Quelques km plus loin, sur la D47, entre Saint-Martin-des-Noyers et Sainte Cécile, au point le plus haut - au col!
Les joies du scooter: arrêts quand, où et comme on veut. Navigation au GPS, installé sur le guidon du Grand Dink.
Paysage en haut du col. Il y a même une table d'orientation.

 

Alors là, je dois vous raconter une petite anecdote rigolote. A ce point précis, mon frère me signale la présence du tombeau de Georges Clémenceau tout près: "c'est la route en bas, qu'on vient de passer; veux-tu y aller?". Ce à quoi je lui dis "oui, sans problème"; ce serait en effet dommage de ne pas y aller, surtout en passant si près. Donc demi-tour, et nous prenons non pas la première, mais la deuxième à droite. Mon frangin s'arrête pour lire la pancarte qu'il avait vue en passant tout-à-l'heure, et là, il éclate de rire et me dit de lire moi-même la pancarte.

Je m'approche donc et je lis: "CLEMENCEAU Georges" en grosses lettres, et "artisan...." en petits caractères.
Evidemment, beaucoup de familles portant ce patronyme ont donné ce prénom à un de leurs fils...

Nous verrons vraiment sa tombe tout-à-l'heure! Ce fut la seule erreur de parcours.

 

Peu avant Sainte-Cécile.
Voilà ce qui reste comme eau dans le "Petit Lay": l'herbe pousse dans le lit de la petite rivière. Quelle misère!

 

Mouchamps, très joli village bâti sur un côteau, patrie de Georges Clémenceau.
Vieux pont de pierres, sur le Petit Lay, dans le bas de Mouchamps.

 

La tombe de Georges Clémenceau, près de celle de son père, près du grand cèdre.

Ce lieu respire le calme et le bien-être, c'est ce que nous avons immédiatement ressenti l'un comme l'autre.

Une allée de noyers, juste au-dessus des deux tombes. Très reposant.

 

 

Un ancien moulin près de Rochetrejoux, en revenant du Colombier (fief de la famille Clémenceau).

 

 

Portail de l'église de Saint-Paul-en-Pareds, environ 6 km après Rochetrejoux, sur la D23.
Détail.
Le monument aux morts, situé 20 mètres avant l'église. Je trouve cette statue jolie, d'où la photo.

 

Nous prenons ensuite une petite route, la C3, qui rejoint la D755, Les Herbiers à Saint-Michel-Mont-Mercure.
Peu avant l'arrivée sur la D755, nous découvrons une ferme qui a du être superbe!
Une ferme entourée de grilles et d'un passage sous une voute en pierres! Ci-dessous la grille.
J'ai pris cette photo à cause du superbe alignement de vaches!
La route est vallonnée, c'est un véritable plaisir en scooter.

 

Et c'est l'arrivée à Saint-Michel-Mont-Mercure par la superbe D755. Nous nous amusons dans les superbes courbes.
C'est le point culminant de la Vendée: 290 mètres!
C'est l'attraction principale: l'église et l'archange Saint-Michel terrassant le dragon.
J'ai à moitié le vertige en regardant la statue, car les nuages blancs passant dans le ciel me donnent l'impression de me déplacer moi-même. 195 marches à grimper dans un escalier de pierre en colimaçon très étroit, du même type que celui qui conduit aux flèches de Notre-Dame à Paris. C'est génial. Il y a un palier avec balcon circulaire à mi-parcours.
Vues sur le bocage vendéen à partir du balcon situé à la moitié.
Vue plongeante sur la petite cour accolée à l'église.
Et vue vers le haut: l'archange va plonger sa lance dans le dragon.
L'ombre de l'archange plane sur le sol au pied de l'église. Photo réalisée sur une idée de mon frère: merci frérot.
Un petit zoom sur les acteurs du drame qui se joue là-haut.
Le pauvre dragon, qui ne demandait rien à personne, va peut-être passer un mauvais moment.
Et vue plongeante sur nos deux scooters. Je ne les avais jamais vus sous cet angle...
Un petit zoom s'imposait, je ne vais pas me taper 195 marches comme ça tous les jours...

 

Ensuite, direction Pouzauges, la "reine du haut-bocage vendéen". Nous ne ferons qu'y passer; en effet, mon frangin avait bien prévu d'aller voir le château; malheureusement, il se trouve que je l'ai doublé juste avant l'endroit où l'on devait tourner... Donc je ne verrai pas le château de Pouzauges aujourd'hui, ce sera un prochain but de promenade!

 

Portail de l'église Notre-Dame du Vieux-Pouzauges, du XIè-XIIè siècle. On passe devant pour aller au Puy Crapaud.
Vue vers l'arrière; l'église se trouve sur ma gauche. Nous allons grimper maintenant vers le Puy Crapaud.

 

Vieux bâtiments en restauration, sur la route du Puy Crapaud, au croisement entre la D49 et la route du Puy Crapaud.

 

La table d'orientation est installée au sommet d'un moulin, autour duquel est construit un restaurant.
Elle offre un panorama à 360° sur la Vendée.

Pour ce qui est de l'altitude réelle, difficile à dire. En effet, j'ai cherché sur Internet, et j'obtiens des chiffres différents, de 270 à 295 mètres. Sur la table d'orintation, vous pouvez voir 288 mètres.

L'accès à la table d'orientation se fait par l'intérieur du restaurant, par un escalier étroit en colimaçon lui aussi, mais beaucoup moins beau que celui de Saint-Michel-Mont-Mercure. De plus, la hauteur correspond à peu près à deux étages seulement. De retour en bas, nous nous payons un bon café avant de reprendre la route.

 

Compte tenu de l'heure déjà bien avancée (12h30), le retour se fera d'une traite, par les grands axes, sans aucune pause, si ce n'est celle de la boulangerie-patisserie, pour le pain et le dessert.

En ce qui me concerne, le kilométrage total sera de 215 km et de 194 photos. Ben oui, on ne se refait pas!

Une matinée bien remplie!

Page précédente: Noirmoutier
Page suivante: Le circuit du Vigeant


Depuis le 06/06/2005 Visites:939599 Aujourd'hui :388 Maintenant:12 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)