20190916-28

Du 16 au 28 septembre 2019

Fin Norvège, Suède, Danemark, Allemagne et Belgique... 2.396 km

Carte du trajet et des balades du 16 au 28 septembre 2019.

Respectivement 347, 283, 182, 218, 56, 186, 155, 109, 211, 243, 221 et 184 km km pour Rouletabille.



Lundi 16 septembre 2019

Claudine... Dernier jour en Norvège, soit au total 104 jours du 4 juin au 16 septembre inclus. Journée de route avec le soleil. On fait le choix de prendre les petites routes, tranquilité comparé à hier. Zones agricoles, récoltes de pommes de terres et moissons, si tard en saison ! Pas vu d'élans, alors que nous étions sans cesse alertés d'éventuels passages. Quelques sculptures sur ce thème, parfois customisés dans les arbres, impossible de les rater ! Courses pour nous défaire des dernières couronnes norvégiennes. Pour finir la journée, bivouac à quelques kilomètres de la frontière suédoise, au soleil, au bord d'un étang. 17 h : apéro, bière et chips pour arroser ça. Je fais une petite marche de 3 km au bord de l'étang, forêt de sapins, pendant que Jef trie ses photos.



Mardi 17 septembre 2019

Les plus observateurs d'entre vous auront remarqué que nous avons très largement contourné Oslo. C'était nécessaire, car nous n'avions absolument aucune envie de rentrer dans le trafic d'une capitale, d'autant plus qu'Oslo ne correspond en rien aux villes nous intéressant. C'est une cité construite dans la nature, donc très aérée, bien moins intéressante qu'une ville comme Bergen, (encore une fois, selon nos critères personnels), et comme nous venons de passer ces dernières semaines dans une nature autrement plus belle que celle de quelques lacs et forêts entourant une grande ville...

Claudine... Passage en Suède vers 10h. Rien de très particulier sur la route : maisons et fermes presqu'à l'identique, prix du diesel similaire, paysage de collines recouvertes de sapins, petits villages avec, toutefois, plus de commerces. On voit des enseignes de restos, des pubs, des bars animés, entendez par là : il y a du monde, ça vit bien davantage. Grosses enseignes, vu le premier Ikea, le premier MacDo, non que ça nous manquait, mais la grosse différence : on sent bien davantage ici l'Europe de l'Ouest.

Après étude de la carte et de blogs de voyage sur Internet lors de la pause déjeuner, nous avons décidé d'aller visiter la côte du Skagerrak avant d'atteindre la grande ville de Göteborg. Là se trouvent de nombreuses îles et presqu'îles que l'on peut atteindre par des ponts. C'est à Stocken, joli petit village de pêcheurs réputé, sur la plus grande île de ce littoral (Orust) que nous bivouaquons ce soir. Nous posons Rouletabille sur le port. Nous allons faire un tour dans le village, puis je rentre poursuivre mon travail de tri des photos (à titre indicatif, sur mon dernier compte-rendu, du 7 au 15 septembre dernier, j'en avais 3.844 à trier....). Claudine, pour sa part, ressort se balader.

Claudine... Nous découvrons de petites villas aux couleurs très marquées comparées aux traditionnelles rouges et jaunes norvégiens... Jef va bosser, alors je m'accorde une petite rando de 3 km à l'extérieur du village, dans une baie. Rochers, bruyère, contente de retrouver des essences que je connais : chênes, églantiers, prunelles et pommes sauvages... Il est 18 heures, pause café avant dîner que nous prenons de plus en plus tôt car la nuit tombe vite, vers 19h30...



Mercredi 18 septembre 2019

Claudine... Nous quittons notre petit village tranquille pour aller découvrir trois autres sites retenus sur des guides de voyage divers, et classés comme étant incontournables... Le premier, Mollösund, est minuscule, une jetée le long de rochers ronds, rien de vraiment très pittoresque, juste quelques photos... On poursuit. Le deuxième, Nösund, encore moins d'intérêt, on descend à peine pour une photo sur le port... Rien de très marquant, un vieux grément... Donc on continue pour le village de Skärhamn, 3ème et dernier.

Claudine... Surprise, c'est un grand village, un joli port, un musée de l'aquarelle (pas de chance, fermé !). On se pose et on va marcher sur le port. Visite d'une boutique-galerie, verres et poteries, quelques aquarelles. Derrière la bâtisse moderne du musée, 4 ou 5 pavillons très épurés devant un gros rocher de granite strié de nervures roses et blanches. Nous grimpons au sommet, beau panorama sur la ville.

Claudine... Déçus par ce secteur -mais comment peut-il en être autrement, après ce que nous avons vu en Norvège, tout nous paraît terne, sans doute à cause du relief de plus en plus plat....- nous renonçons à aller visiter Marstrand comme nous l'avions envisagé, et évitons la grande ville de Göteborg, où tous les accès sont payants, nous obligeant à un gros contournement ! Nous trouvons un hâvre de paix à 500 mètres de l'autoroute, au fond d'un bois. Nous entendons encore, bien que très faiblement au coeur de Rouletabille, le bruit du trafic autoroutier... La nature profonde nous manque déjà ! Heureusement, l'endroit est sauvage et tranquille, et accessible par un chemin très pentu se finissant dans ce cul-de-sac. A notre arrivée, nous avons fait fuir un couple, chacun venu avec sa propre voiture...



Jeudi 19 septembre 2019

Claudine... Buts de la journée : faire les vidanges et passer au Danemark. Environ 200 km sur la quatre-voies, limitée à 120 km/h. Jef roule à 90, tranquille. Nous pouvons vider les toilettes sur une aire de stationnement, dans une cabane dédiée à ça, super, mais pas d'eau, ni possibilité de vidanger les eaux grises (pour ceux qui ne le savent pas, ce sont les eaux usées). Paysages sans grand intérêt : champs de blé, prairies avec vaches, moutons, quelques biches et/ou daims aperçus dans les champs. Ils sont nombreux et faciles à observer dans les grandes étendues. Aucune photo sur cette route. Soleil toute la journée.

A midi, nous arrivons à Helsingborg, côté suédois. C'est là que nous traversons. En face, à 4 km, se trouve Helsingor (Elseneur en français), la ville danoise, dont elle est séparée par le détroit de l'Oresund. Ces deux villes se sont battues pendant des décennies... Il y a un ferry toutes les 1/2 heure, donc nous n'attendons pas longtemps. Belle traversée. Ci-dessus, le château d'Helsingor, vu depuis le ferry.

Claudine... Nous nous posons pour l'après-midi sur le port d'Helsingor. Déjeuner sur place dans Rouletabille, puis découverte de la ville. Beaucoup de bâtiments en brique, vieilles maisons à colombage, marché aux fleurs, à des prix extrêmement bas (1 € le kalanchoé) ! Eglises et monuments aux toits verts (oxydation du cuivre ?). 4 km de flânerie, ouf, que ça fait du bien de voir du monde, des lieux animés, des boutiques bien achalandées... Intrusion chez un fleuriste : belle déco, mise en scène : j'adore !

Sur le port, plein de tuyaux à la disposition de tout un chacun, avec robinets : nous faisons le plein d'eau de Rouletabille avant de repartir. En attendant, je vous laisse admirer ce que nous avons vu de la ville. Vous verrez la "sirène" d'Helsingor : c'est un garçon...

Ci-dessus, un magnifique trompe-l'oeil. Ci-dessous, magnifiques statues représentant les ouvriers d'usine de cette ville industrielle, situées devant le musée de la technologie.

Nous partons bivouaquer sur les rives du fameux détroit d'Oresund, face aux côtes suédoises situées juste en face, après avoir vidangé nos eaux grises dans le camping d'Helsingor, qui offre gracieusement ce service, merci à eux. Ce soir, la pluie arrive, dommage...



Vendredi 20 septembre 2019

Il pleut. Grasse matinée... Nous nous décidons à bouger vers midi, direction Copenhague, la capitale du Danemark. 55 km seulement, nous y arrivons vite. Nous nous installons sur un parking situé à la périphérie sud de la capitale. Quelques camping-cars sont là, nous y passerons deux nuits. La pluie cesse, et nous savons que demain sera une très belle journée de soleil, que nous réservons pour aller visiter ensemble la capitale. Comme j'ai déjà vu la petite sirène, située sur le port, je propose à Claudine d'aller la voir pendant que je reste travailler dans Rouletabille. Ce sont donc ses photos que je vous présente ci-dessous.

Claudine... 11 km aller-retour sur les pavés, sous un ciel voilé, mais pas de pluie, donc tout va bien. Le pays du vélo et des cyclistes... Il y en a partout, du plus jeune au plus âgé, en tailleur, en short, en talons, tout le monde pratique... Les espaces sont aménagés pour eux, la circulation semble facile, les familles se déplacent ainsi, beaucoup de vélos avec caisson à l'avant (pour le transport aussi). Donc marche le long des quais, nombreux bâtiments modernes, vieux quartiers à l'intérieur. Nombreux touristes à certains endroits, restaurants aux maisons très colorées, parcs, églises... Ville ouverte, facile. La petite sirène enfin, 1h15 pour m'y rendre. Peu de monde, photo, et je repars. Même chemin, le plus court, retour au camping-car après cette belle escapade. Anecdotes : rencontre d'une française avec son chien sur le parking, match de kayak-polo sur le bassin, deux baigneuses dans le bassin (bras de mer étroit entrant dans la ville), un camion-sauna (dernière photo) !.



Samedi 21 septembre 2019

Claudine... Journée dans la capitale danoise. On démarre à 10h, retour à 18h30, 16,5 km. Très belle boucle à travers la ville. Rues commerçantes... Eglises, dont une recevant une expo-galerie de peintures et photos... quartiers animés avec musique, guitares, accordéons... quartier hyppie où nous prendrons une bière et regarderons chanter un guitariste (chansons Brésil, Cuba, Cap-Vert (Cesaria Evora)... Les quais... Rencontre avec une artiste peintre et son époux photographe, Melaine Christensen, avec laquelle nous avons beaucoup parlé voyages. Elle, sage-femme dans différents pays d'Afrique, peinture acrylique très belle et moderne. Déjeuner dans la première et plus ancienne pizzéria italienne de Copenhague (voisins italiens très animés... voir photo).

Je vous laisse regarder les quelques photos retenues parmi la très grosse cueillette, comme vous pouvez vous en douter ! Bonne balade dans cette très belle ville, que nous avons beaucoup aimée.

Ci-dessus, le plancher d'une galerie traversant un musée est fait de madriers posés verticalement dans le sol. J'ai trouvé ça très beau, et en même temps très agréable à la marche !

C'est le serveur, très sympathique, qui fait la photo. Regardez les joyeux loulous de la table voisine, italiens, qui font les fous...

Ici, nous rencontrons des françaises qui nous proposent de faire cette photo. Pourquoi pas ?



Dimanche 22 septembre 2019

Il nous reste seulement 186 km à parcourir pour rejoindre le sud du Danemark. En effet, nous avons réservé le ferry Rodby DK - Puttgarden D, départ demain en fin de matinée. Jai passé un moment hier soir à regarder ce que nous pourrions visiter, et finalement, nous décidons de filer rapidement sur l'île du sud, Lolland (belle quatre-voies contournant les villes, ça ira vite). Le ciel est bleu, c'est merveilleux.

Tillitse, tout petit village sur lîle de Lolland. Il y a là, dans le cimetière, une des plus belles pierres runiques du Danemark. Découverte en 1627 dans le mur du cimetière, et datant du milieu du XIèle siècle, elle mesure 1,43 m de haut et 81 cm de large. Sur la pierre, plusieurs inscriptions, dont : "Askell, fils de Sulki, a érigé cette pierre en souvenir de lui-même". Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez facilement des informations sur Internet. Les archéologues pensent que ce sont des suédois qui habitaient ici à cette époque.

Nous repérons, sur la carte, l'isthme magnifique de Sandernor s'avançant assez loin en mer à l'extrême ouest de l'île, à seulement quelques km de Tillitse, et vraiment pas loin du ferry. Nous décidons d'aller y bivouaquer, et de nous prendre une belle bouffée d'air pur après la grande ville. Après avoir posé Rouletabille au bord de la mer, nous marcherons finalement 9 km, sans aller tout au bout de l'isthme, car la marée montait. Or, la bande de sable était tellement étroite dans le premier tiers, et un allemand nous avertissant qu'il avait été obligé de retirer ses chaussures pour passer, nous n'avons pas voulu prendre de risques... Il y avait des pêcheurs (qui avaient pris de beaux poissons) et quelques randonneurs. Avant de partir, nous déjeunons et bavardons avec un couple français de camping-caristes de la vallée du Rhône. La balade a été merveilleuse, espace couvert d'oyas, vastes prairies avec vaches et moutons, nombreux oiseaux dont des cygnes en grand nombre, quelques habitations au bout de l'isthme. Nous avons marché sur la grève des deux bords, ainsi que dans les prairies rappelant un peu le paysage de nos marais vendéens. Regardez plutôt.

Voici l'endroit le plus étroit de l'île... Vous comprendrez aisément que ça puisse être recouvert lors des fortes marées, ou en cas de vent violent. Il faut savoir que l'île de Lolland elle-même a plusieurs fois subi d'énormes raz-de-marée dans son histoire, alors ce minuscule isthme a déjà été submergé. Bon, ceci dit, il n'y avait aucun souci aujourd'hui, mais restons humbles et prudents devant la mer !

Dans la soirée, alors que nous étions seuls, une femme est venue, s'est mise toute nue et est allée se baigner ! L'eau devait être aux alentours de 14 °C. Etait-ce pour fêter le premier jour de l'automne ? Ah, les gens du nord... Ce soir, un magnifique coucher de soleil embrase l'immensité : magique ! Quel bonheur de se retrouver seuls dans la nature, nous adorons ça !



Lundi 23 septembre 2019

Oups ! Ce matin, en sortant de Rouletabille pour aller faire pipi dans la nature, j'ai eu la surprise de voir l'eau presqu'arrivée sous les pneus de notre camion... Je me suis empressé de déplacer le véhicule de quelques mètres azvant de prendre le petit déj'. Nous prenons notre temps, le ferry est à 11h40, et c'est à 15 km d'ici seulement.

Ci-dessus, Claudine sur le ferry. Nous sommes arrivés à 10h10, et l'employée au guichet a accepté que nous prenions le premier ferry au lieu d'attendre le nôtre : super ! Il y a 18 km entre les deux rives, et les deux pays. Un tunnel est prévu et devrait être construit pour 2022... En attendant, nous profitons du beau temps sur le pont pour bouquiner. Superbe traversée. Et nous voici en Allemagne ! Cette fois, c'est un peu comme si le voyage était terminé : bienvenue en Europe de l'Ouest, celle que nous connaissons. On avance, on avance, on avance, aurons-nous assez d'essence...??? Notre but de la journée : Lübeck, située à 150 km au sud de Puttgarden. Nous y allons directement.

Claudine... Une magnifique balade dans la ville médiévale de Lübeck, qui était autrefois la capitale de la Ligue hanséatique (puissante confédération commerciale). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ce grand port de la Mer Baltique est également surnommé "la reine de la Hanse". Symbole de la ville, entourée d'un fleuve, la porte en briques rouges de Holstein défendait l'Altstadt (la vieille ville). 8 km de randonnée. Juste à lever le nez pour voir et admirer les façades de maisons, églises, et particulièrement l'hôtel de ville : une pure merveille ! Sur la place, un marché, avec des produits locaux (saucisses...). En face, une confiserie-pâtisserie : les fameux pains à la pâte d'amande, spécialité locale appelée "massepain". On s'achète un assortiment de bouchées (belle rencontre avec deux touristes espagnols adorables) que l'on déguste en terrasse avec un capuuccino et un chocolat chaud. On poursuit la promenade par les quais. Scènes à photographier... étendage de linge, pêcheurs... Retour à 18h30. Plus envie de bouger, nous restons dormir ici. Assez de bla-bla, je sais ce que vous attendez... Allez-y, suivez-nous...

Le diable en rit encore...



Mardi 24 septembre 2019

Vidanges, courses, contournement très large de la grande ville de Hambourg. Pas très courageux aujourd'hui, nous parcourons 109 km avant de nous poser dès 15 heures à l'intérieur des bois, au bord d'un bassin alimenté par une source. Une femme s'y baignait, toute nue... Ah, ces gens du nord... Pas très courageux, une bonne sieste, un bon café, Claudine va faire un petit tour, et je me mets au boulot... Le lieu est idyllique, mais un peu sombre sous les arbres, d'autant plus que la pluie revient...



Mercredi 25 septembre 2019

210 km de petites routes, direction le sud. Notre but : éviter la Ruhr, cette grande zone industrielle de l'ouest de l'Allemagne, en la contournant par le sud, et éviter autant que faire se peut les autoroutes allemandes, souvent surchargées, parfois même bloquées par d'énormes bouchons. Finalement, trajet difficile, les villages ne sont éloignés les uns des autres que de 2 ou 3 km, nous n'avançons pas, et n'avions absolument pas préparé de visites à faire. La région est pourtant très belle, vallonnée, mais la pluie nous accompagne plus souvent qu'à son tour... Rares photos "volées" en roulant...

Claudine... Arrêt sur un site (Harzhorn) récemment découvert où se déroula une importante bataille entre les Romains et les "barbares" germains, entre les années 230 et 235, et apparemment gagnée par l'armée romaine. Le site archéologique, encore en fouilles, constitue une découverte majeure de grande importance historique. Beaucoup de flèches ont été trouvées, ainsi qu'une cotte de maille entière sous seulement quelques centimètres de terre ! Jef se régale... Petite promenade dans la forêt pour suivre le parcours dédié.

Claudine... On se pose pour la nuit à l'entrée de la jolie petite ville de Northeim, que je vais visiter à pied. Belles et grandes maisons de ville. Je repère quelques restaurants. Nous décidons d'aller manger en ville ce soir... On choisit un restaurant grec. Grosse déception : pas de moussaka. Je me reporte sur de l'agneau cuisiné avec beaucoup de crème, et des brocolis. Jef, steack haché garni de fromage (trop cuit), riz et frites. Très déçus tous les deux, cher pour ma part, juste bon...



Jeudi 26 septembre 2019

243 km. Nous entamons notre virage à droite, en direction de l'ouest. Pluie, pluie, pluie, photos faites en roulant, circulation très lente. Bref, une journée de route, qui ne nous laissera que peu de souvenirs.



Vendredi 27 septembre 2019

220 km, plein ouest. La particularité du jour : la traversée du Rhin, à Bonn (l'ancienne capitale de la République Fédérale d'Allemagne), sur un petit ferry, géniale. Entrée en Belgique. Ce soir, nous allons dormir chez nos amis belges à Verviers. Accueil merveilleux, dîner digne d'un réveillon : gigue de biche avec pêches et poires chaudes agrémentées de confiture, pommes dauphines... Un vrai régal. Et le plaisir de discuter avec nos amis, de parler voyages...



Samedi 28 septembre 2019

Petit déj chez nos amis avec des croissants chauds... Nous nous donnons RDV pour le Vendée Globe 2020 aux Sables d'Olonne. Route à 10h30 pour aller visiter une ville que Jef veut absolument me montrer : Gand. 180 km d'autoroute gratuite, nous y sommes à 13 heures. Après avoir mangé dans Rouletabille, nous partons pour une balade de 8 km. C'est absolument magnifique, je vous laisse découvrir cette ville extraordinaire qui, au Moyen-Âge, était une cité-état de premier plan, et très riche.

Retour au bivouac. J'espère que vous avez aimé cette visite. Jolie statue dans le parc peu avant de retrouver Rouletabille. Le grand parking est gratuit, à la disposition des camping-caristes. Et voilà, amis lecteurs et lectrices, fin de ce récit. Je crois bien que le prochain sera le dernier, nous pensons rentrer vers la mi-octobre. Je vous laisse revoir tout ça bien tranquillement. De notre côté, nous reprenons la route, tranquillement. Merci encore et toujours à tous ceux qui m'encouragent en me laissant un petit message sur le livre d'or. A bientôt. Ciao ciao.

Page précédente: 20190907-15
Page suivante: 20190929-1009


Depuis le 06/06/2005 Visites:1255819 Aujourd'hui :195 Maintenant:5 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)