lapidiales

23 avril 2018 : Taillebourg, Les Lapidiales à Crazannes.

C'est sous une agréable mixture de nuages et de ciel bleu que nous démarrons Oscar ce matin, peu après 8h30, et prenons la direction du... sud. Ces départs sur la route sont toujours des moments exceptionnels, tout particulièrement lorsqu'ils ont lieu un jour de semaine. Nous assistons au ballet des voitures du monde du travail, nous nous faisons doubler par ceux qui sont en retard ou juste pressés, et nous savourons le plaisir incomparable de ceux qui ont le temps.

Nous prenons forcément le réseau secondaire, et je fais un tout petit crochet pour montrer à Claudine les deux ponts du Port-la-Claye, qui franchissent les deux bras du Lay (principal fleuve vendéen -120 km-, il se jette dans l'Océan Atlantique à l'Aiguillon-sur-mer) peu avant Luçon, et qui sont classés aux Monuments Historiques depuis 1985.

Quelques kilomètres plus loin, nous apercevons un couple de cigognes parcourant un champ récemment labouré.

C'est à Luçon que nous faisons le plein de victuailles pour assurer notre autonomie alimentaire des prochains jours, et il est déjà l'heure du repas, que nous prenons à Marans au bord de la Sèvre Niortaise. L'endroit est fort sympathique, et j'aime faire une pause ici quand l'heure s'y prête lors de mon passage.

C'est ensuite la Charente-Maritime qui nous ouvre ses portes. Nous cheminons vers le sud dans un doux paysage de campagnes légèrement ondulé et sympathique à l'oeil des "routiers" que nous sommes. La Charente, que nous franchissons à Taillebourg, attire notre regard, et nous décidons de faire une petite pause dans ce village, tout autant attirés par les eaux calmes du fleuve endormi que par les vieilles murailles surgissant au-dessus du village. En me documentant à postériori sur cette cité, j'ai appris qu'une bataille s'y est déroulée le 21 juillet 1242, que le grand peintre Eugène Delacroix a "croquée" en 1837 sur une toile de 4,89m x 5,54m ! Le bourg est divisé en deux parties distinctes : une partie basse, établie le long du fleuve, et une partie haute, bâtie sur le piton rocheux surplombant la Charente et sur lequel s'appuie le château. Commençons par le bas.

Le port fluvial, actif du Moyen-Âge jusqu'au début du 20ème siècle, a atteint son apogée au Second Empire, pendant l'âge d'or du Cognac. Depuis, il s'est transformé en port de navigation fluviale de croisière. Vedettes de croisière et autres bateaux-mouches remontent le cours du fleuve depuis Saintes.

Allons maintenant découvrir la partie haute.

La puissante forteresse, qui fut bâtie au XIème siècle par les Rancon, fut au coeur des luttes entre français et anglais en Saintonge du 12è au 15è siècle, et connut maintes vicissitudes avant de brûler en majeure partie en 1822. Il ne reste que la tour, des salles voûtées, des douves, les pavillons construits en 1715 et le parc établi vers 1840 sur l'emplacement de l'ancien château-fort, avec ses superbes balustres surplombant la vallée de la Charente.

Sur la rive opposée de la Charente se trouve le village de Port d'Envaux, dont vous voyez ici l'église Saint saturnin, surmontée d'un curieux drapeau français en métal. Ci-dessous, belle demeure située près de l'église.

Claudine me propose alors d'aller visiter un site extraordinaire situé sur la commune voisine de Crazannes, les Lapidiales, site qu'elle a déjà visité. J'avoue avoir été très impressionné par ce musée ouvert, en pleine nature, grandiose, et vous invite très fortement à aller sur le site dédié (lien ci-dessus). Les photos sont autorisées à la condition de ne pas être commercialisées, merci de respecter les volontés des artistes créateurs. Je vous laisse admirer. Mes photos sont sombres, mais si vous augmentez la luminosité de vos écrans, vous devriez vous y retrouver. Je ne ferai pas de commentaire, visitez leur site en long et en large, vous saurez tout.

Une idée de la taille des sculptures : Claudine sur l'allée.

Sculptures naturelles réalisées par Dame Nature elle-même...

C'était beau, non ?

Nous trouvons un spot superbe juste un peu plus loin, à Saint-Savinien, sur les bords de la Charente, pour y passer la nuit. Belle mise en bouche pour une première journée de voyage. Vive la route !

Page précédente: iti-printemps-2018
Page suivante: Hiver 2018


Depuis le 06/06/2005 Visites:1235289 Aujourd'hui :275 Maintenant:10 (Passage du cap des 50.000 visiteurs le 09/01/2009)